Planoise : le silence assourdissant des arbres abattus

Publié le 01/02/2012 - 22:40
Mis à jour le 01/02/2012 - 23:12

L’arbre qui tombe fait-il toujours plus de bruit que la forêt qui pousse ? Pas toujours. Excepté quai Veil-Picard, force est de constater que les robustes végétaux qui s’effondrent n’émeuvent que très peu de monde, pour ne pas dire personne…

À  l’instar de Besançon, le quartier de Planoise jouit également d'une grande qualité de vie, le caractère environnemental étant une composante appréciée des habitants malgré la connotation urbaine par excellence du secteur. En plus de la colline de Planoise toute proche offrant un accès naturel large et varié, de nombreux arbres de tous types jalonnent harmonieusement les routes et bâtiments « intramuros ». Cependant la plupart d'entre eux ont déjà disparu sous l'effet de la tronçonneuse ou sont actuellement menacés, dans le cadre des travaux préparant l'arrivée prochaine du tramway.

Mais alors que la découpe des platanes du quai Veil-Picard avait soulevé un tollé d'une part importante des administrés et de certains politiciens, et éveillé l'intérêt aiguisé des médias, la flore de Planoise et certainement celle d'autres secteurs de la ville subissant le même sort est étonnamment passée sous silence. Hier, c'est toute l'allée de la rue du Luxembourg et de l'avenue de l'Île-de-France qui a été entièrement rasée, alors qu'aujourd'hui ce sont de magnifiques arbres de l'avenue de Bourgogne qui rendent définitivement l'âme devant un combat perdu d'avance.

Le projet aurait très certainement abouti avec ou sans mobilisation, mais il est toujours curieux de souligner le même désintérêt global de la population et des institutions pour des faits similaires mais se déroulant loin de « la Boucle ».

Alors que les actualités locales rapportant des faits divers déchainent les passions de l'opinion publique qui porte souvent en tête d'affiche ce genre d'événements pour qualifier le quartier, on a tendance à facilement mettre de coté les autres choses qui s'y passent et sont les plus courantes et probablement les plus considérables aussi.

Ainsi une part non négligeable de notre patrimoine va être, avant même de s'éteindre physiquement, éclipsé sans un mot de nos consciences à cause d’une farouche indifférence collective...

Toufik de Planoise 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Vie locale

Effondrement rue de Vesoul : une période charnière commence…

Les études, investigations et travaux menés jusqu’ici permettent de dire que la période actuelle est une période charnière, selon le dernier communiqué du Département du Doubs en date du 12 avril 2024 : les travaux restant à effectuer et leurs délais de réalisation pour le rétablissement de la route départementale 572 demeurent de plus en plus concrets.

Concours photo sur le thème de l’habitat de demain. Participez !

PUBLI-INFO • Parce que le petit habitat collectif (neuf ou rénové) tient une grande place dans notre paysage quotidien, le Syndicat mixte du Scot Besançon Cœur de Franche-Comté l’a choisi comme cadre d’un concours photo. Celui-ci se déroule du 2 avril au 30 juin. Enfin, il a pour cadre 113 communes. On y va ?

La maire de Besançon harcelée en ligne après sa plainte contre les pancartes anti-migrants

La maire de Besançon Anne Vignot a annoncé vendredi 12 avril 2024 porter plainte après avoir été la cible d'un cyber-harcèlement "d'une extrême violence" faisant suite à une première plainte de l'élue contre des pancartes anti-migrants brandies dimanche lors du carnaval de sa ville.
 

À Besançon et Cussey-sur-l’Ognon, bientôt la création d’une zone agricole protégée : pourquoi ?

Jeudi 11 avril 2024, le projet de création d’une zone agricole protégée (Zap) à Besançon et Cussey-sur-l’Ognon sera soumis au vote des élus de Grand Besançon Métropole. Quels sont les objectifs ? Quel avenir pour ces zones ? François Presse, conseillère communautaire à Grand Besançon Métropole déléguée à l'Agriculture, nous explique.

Une vingtaine d’écoles bisontines reçoivent un arbre jumeau de la place de la Révolution

Dans le cadre de la végétalisation de la place de la Révolution, la Ville de Besançon a organisé jeudi 11 avril 2024 une cérémonie avec 476 enfants issus de 21 écoles bisontines. Un arbre, ayant son jumeau place de la Révolution, est ainsi remis à chaque école. Ils seront plantés à l’automne prochain.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 4.36
légère pluie
le 17/04 à 6h00
Vent
2.5 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
95 %