Plus de 4 millions de personnes mal logées en France selon la fondation Abbé-Pierre

Publié le 01/02/2023 - 11:39
Mis à jour le 02/02/2023 - 15:47

Selon le dernier rapport annuel de la Fondation Abbé-Pierre, le nombre de personnes sans domicile a doublé en dix ans. Il fait état de 330 000 personnes sans domicile, soit une hausse de 130 % depuis 2012.

Le nombre de personnes sans domicile en France a plus que doublé en dix ans, selon la Fondation Abbé-Pierre, qui évalue leur nombre à environ 330 000 dans son rapport annuel présenté mercredi. Sans abri, en hébergement d'urgence ou en centre pour demandeurs d'asile, les personnes sans domicile ont vu leur nombre augmenter de près de 130 % depuis 2012, date de la dernière étude de l'Insee à ce sujet, estime la fondation.

"C'est encore une estimation assez conservatrice", a assuré lors d'une présentation à la presse le directeur des études de la fondation, Manuel Domergue. Ce chiffre englobe les quelque 200 000 personnes en hébergement d'urgence, 110 000 migrants en centre d'accueil ou en hébergement pour demandeurs d'asile, plus environ 27 000 personnes sans abri, dormant dans la rue, le métro, sous une tente ou dans une voiture.

Des situations et des profils variés

Au total, 4,15 millions de personnes sont mal logées, estime la fondation, qui calcule ce nombre à partir d'une enquête de l'Insee de 2013. Dans cette catégorie sont comptabilisées les personnes en hébergement contraint chez des tiers (y compris leur famille, pour les plus de 25 ans), ainsi que celles vivant dans un lieu beaucoup trop petit ou privé du confort de base (cuisine, toilettes, chauffage…). Une large part des "gens du voyage", subissant de mauvaises conditions d'habitat, entre également dans cette catégorie.

Le "halo" du mal-logement, qui regroupe les situations de fragilité comme la précarité énergétique ou les impayés de loyer, concerne 12,1 millions de personnes, selon les calculs de la FAP à partir de données de 2013. On y trouve les ménages "appauvris par des niveaux de loyer insoutenables", les personnes ayant eu froid chez elles faute d'avoir les moyens de se chauffer, celles obligées de vivre dans un logement trop petit, les locataires avec des impayés et les propriétaires dans une copropriété en difficulté.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Reçus à l’Elysée, FNSEA et JA attendent des “décisions claires” avant le Salon de l’agriculture

Les dirigeants des deux syndicats agricoles majoritaires, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA), ont dit attendre des "décisions claires" d'Emmanuel Macron qui les reçoit mardi 20 février 2024 dans l'après-midi à l'Elysée, à quatre jours de l'ouverture du Salon de l'agriculture à Paris.

Renouvellement de congé de présence parentale : les règles s’assouplissent

Pour les salariés du secteur privé comme pour les agents de la fonction publique, titulaires ou non, il est désormais plus simple de renouveler, avant son terme, un congé de présence parentale ainsi que le droit de bénéficier de l'allocation journalière de présence parentale (AJPP). Cela fait suite à un décret publié au Journal officiel le 4 février 2024, annonce service-public.fr.

Guerre à Gaza : un rassemblement pour boycotter Carrefour à Ecole-Valentin

Une dizaine de personnes se sont rassemblées devant Carrefour à Ecole-Valentin samedi 17 février 2024 vers 10h00 à l’occasion de la "journée nationale d’action #BoycottCarrefour" lancée par la campagne BDS (Boycott désinvestissement sanctions) en France. L’enseigne est accusée d’être "complice et bénéficiaire de la colonisation illégale de la Palestine".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 8.49
couvert
le 02/03 à 21h00
Vent
0.56 m/s
Pression
999 hPa
Humidité
80 %