Plusieurs « camps » de « gilets jaunes » démantelés en Saône-et-Loire

Publié le 18/12/2018 - 10:06
Mis à jour le 18/12/2018 - 10:06

Plusieurs "baraquements illégalement installés" de "gilets jaunes" en Saône-et-Loire ont été démantelés dans la nuit de lundi 17 à mardi 18 décembre 2018 par sécurité, annonce la préfecture qui dénonce au passage un incendie volontaire à Mâcon.  

©Alexane Alfaro
image d'illustration ©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

« Plusieurs baraquements illégalement installés correspondant aux barrages des +gilets jaunes+ » à Mâcon, Montchanin, Dracy-Saint-Loup et Montceau-les-Mines « ont été démantelés par les services techniques en charge de la voirie départementale et nationale », a indiqué la préfecture dans un communiqué.

« Une vingtaine de +gilets jaunes+ sont descendus, ça hurlait un peu »

« Ils ont tout démonté et ont brûlé tout ce qu’il y avait sur le camp », a raconté à l’AFP Pierre-Gaël Laveder, un « gilet jaune » de l’échangeur de Magny, à Montceau-les-Mines, décrivant la présence de CRS et de deux camions-benne. « Une vingtaine de +gilets jaunes+ sont descendus, ça hurlait un peu » mais ça s’est fait dans le calme et sans résistance, a-t-il précisé, ajoutant que ce matin une dizaine de personnes étaient déjà présentes pour « refaire un camp mais juste à base de planches et de bois ».

« C’est pas malin du tout ce qu’il fait Macron. Ils nous font ça juste avant les fêtes de Noël, alors que justement on se demandait comment on allait s’organiser pour cette période », a commenté M. Laveder.

« Les opérations ont pris environ deux heures, sur chaque site, avec le concours d’un escadron de gendarmes mobiles », a détaillé la préfecture, disant avoir demandé leur démantèlement « compte tenu de leur irrégularité mais surtout du danger qu’ils constituaient pour la sécurité de nos concitoyens ».

A Mâcon, une cabane a été incendiée lors de l’évacuation, un incident « d’autant plus grave qu’une conduite de gaz passe à proximité » selon le préfet de Saône-et-Loire, qui ajoute « les auteurs de cet incendie criminel ainsi que ceux qui leur ont apporté les matériaux seront recherchés activement« . Cet incendie ainsi qu’un feu de palettes à Dracy-Saint-Loup, ont été éteints par les pompiers.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

gilets jaunes

Gilets Jaunes : 800 manifestants à Besançon, des tensions à Chalezeule et huit interpellations

Gilets Jaunes : 800 manifestants à Besançon, des tensions à Chalezeule et huit interpellations

Pour célébrer les six mois du mouvement, les Gilets Jaunes étaient plus nombreux dans les rues de Besançon en comparaison aux deux actes précédents qui avaient rassemblés 300 et 400 manifestants. Une des têtes de figures du mouvement avait appelé à un rassemblement national samedi 18 mai 2019. Au plus fort de la mobilisation Ils étaient 800 selon les autorités et largement plus d'un millier selon les gilets jaunes pour cet acte 27. A Chalezeule, les manifestants sont été dispersé par les gaz lacrymogènes et par la pluie. Le barbecue géant prévu près du rond point du bowling  n'a pas eu lieu.

Acte 26 des Gilets Jaunes: 400 manifestants à Besançon ce samedi selon la Préfecture

Acte 26 des Gilets Jaunes: 400 manifestants à Besançon ce samedi selon la Préfecture

Mise à jour • Déclin ou sursaut ? A bientôt six mois de mobilisation, les "gilets jaunes" ont appelé à manifester pour la 26e fois ce samedi 11 mai 2019 avec des points de ralliement "nationaux" à Lyon et Nantes, où les autorités redoutent la présence de casseurs. À Besançon, la manifestation est parti à 14h00 de la Place de la Révolution. A 16h30, le cortège rejoignait la Préfecture.  

Des médecins de Besançon pour la fin du fichage des gilets jaunes blessés

Des médecins de Besançon pour la fin du fichage des gilets jaunes blessés

Plus de cent médecins de France ont appelé ce mercredi 8 mai 2019 à l’arrêt des fichages des gilets jaunes aux urgences. Dont Thinès Laurent, neurochirurgien et professeur à Besançon, et Philippe Humbert, dermatologue. Ils répondent par une « désobéissance éthique » et demandent l’ouverture d’une enquête parlementaire…

2.500 manifestants pour le 1er mai à Besançon. Tentatives d’intrusion au commissariat de Besançon

2.500 manifestants pour le 1er mai à Besançon. Tentatives d’intrusion au commissariat de Besançon

Sous le soleil, dans le calme et en chansons. Dans une ambiance bon enfant, près de 2.500 personnes ont défilé dans les rues de Besançon au départ de la place de la Révolution. Le cortège s'est scindé peu avant midi. 500 gilets jaunes ont poursuivi jusqu'à la préfecture. Vers 12h45, des manifestants ont tenté de s'introduire à deux reprises au commissariat forçant la police à évacuer l'avenue de la Gare d'eau à coup de gaz lacrymogène.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 5.92
ciel dégagé
le 22/05 à 3h00
Vent
1.24 m/s
Pression
1019.91 hPa
Humidité
97 %

Sondage