Alerte Témoin

Les Gilets Jaunes de retour à Besançon

Publié le 16/05/2020 - 19:08
Mis à jour le 16/05/2020 - 19:08

Ils sont toujours là et ils l'ont à nouveau chanté. Moins d'une semaine après le déconfinement, les Gilets Jaunes ont décidé de poursuivre leur mobilisation ce matin à Chalezeule et en début d'après-midi eu centre-ville de Besançon en soutien aux "premiers de corvée"

gilets jaunes 16 mai 20
© captures FBK FV

Masqués pour la plupart en raison de l'épidémie de Covid-19, les Gilets Jaunes de Besançon ne désarment pas. Ils étaient une trentaine ce samedi matin à partir de 10h, postés au rond-point de Chalezeule dans l'est bisontin, comme pour rappeler les grandes heures du mouvement. Sans bloquer la circulation, ils ont repris les gilets afin de rendre hommage aux "héros du quotidien" et pour soutenir le personnel de l'hôpital public.

Une centaine de gilets jaunes place de la Révolution

À partir de 14h, ils s'étaient à nouveau donné rendez-vous place de la Révolution comme ils le faisaient tous les samedis avant le confinement.

Pas de médaille mais des revalorisations

D'une petite cinquantaine au début de la manifestation, les rangs ont progressivement grossi jusqu'à une centaine. Les manifestants ont tenté tant bien que mal de se regrouper par groupe de 10 au maximum. Après un avertissement des forces de l'ordre, les manifestants se sont séparés en plusieurs dizaines autour de la place.

Sur les pancartes déployées, on pouvait lire "Non à la dictature sanitaire" "Premiers de corvée, premiers mal payés" ou encore "Rendez-vous l'ISF pour l'hôpital public…"

Les principales figures du mouvement bisontin étaient présents : Frédéric Vuillaume -  portant une pancarte "Ni oubli, ni pardon"- mais aussi l'infirmier Marc Paulin et le neurochirurgien du CHRU de Besançon, le Pr Laurent Thines. Principale revendication : des propositions concrètes pour le plan d'urgence promis par Emmanuel Macron, des revalorisations salariales et des moyens humains. "Mais pas de médaille. On n'en veut pas !" estime Marc Paulin.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

gilets jaunes

Entre 600 et 1.000 manifestants marchent pour le climat à Besançon. Des Gilets Jaunes aux Livres dans la Boucle

"appel à la mobilisation générale" • Entre 600 manifestants et 1.000 manifestants selon la CFDT étaient au rendre-vous de la marche d'Alternatiba ANV (action non violente) Cop 21 au départ du parc Micaud à Besançon. Direction la place Flore pour rejoindre les Gilets Jaunes avec un Die In (mourir sur place). La marche devrait rejoindre les Vaîtes vers 17h avec un village des alternatives en parallèle de la Guinguette des Vaîtes mais le rassemblement s'est scindé. Une centaine de gilets jaunes a décidé de se rendre au centre-ville pour rejoindre les "Livres dans le Boucle". La majorité des marcheurs climatique se sont dirigés en direction des Vaites.

Départ de la présidente de l’UCB : « Un centre-ville ne fonctionne que s’il a des clients. C’est à nous de le faire vivre… »

Après un peu plus de deux ans passés à la tête de l’Union des Commerçants de Besançon (UCB), nous sommes revenus sur les temps forts de la présidence de Cécile Girardet ce mois de septembre 2019. Plus qu'un bilan, c'est aussi un «coup de gueule» que la présidente a souhaité pousser suite aux mobilisations des Gilets Jaunes…

Social

Une mobilisation aujourd’hui à Besançon pour la « régularisation de tous »

L'assemblée locale des États Généraux des Migrations participe à une convergence nationale des appels en soutien à tous les sans papiers, soit une campagne nationale pour « l’égalité des droits et la régularisation de toutes et tous ! ». Un rassemblement aura lieu à Besançon le 20 juin à 15h place de la Révolution à Besançon.

Un fonds d’urgence de 270.000€ contre la précarité étudiante mis en place en Bourgogne-Franche-Comté

Dans le contexte de la crise sanitaire, de la fermeture des établissements et de la mise en place du confinement, les étudiant·e·s ont été confronté·e·s à de nombreuses difficultés : isolement, difficultés financières accrues suite notamment à l’annulation de stages rémunérés ou à la perte d’un job, au manque de matériel informatique ou à des problèmes d’accès à internet...Face à cette situation, la Région Bourgogne Franche-Comté et le Crous s'associent pour créer un fonds d'aide aux étudiants, selon un communiqué du 10 juin 2020.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     21.8
    peu nuageux
    le 11/07 à 15h00
    Vent
    4.56 m/s
    Pression
    1021 hPa
    Humidité
    39 %

    Sondage