Alerte Témoin

Poursuite de la grève chez Armstrong : le dilemme des salariés

Publié le 31/01/2011 - 15:05
Mis à jour le 31/01/2011 - 15:05

Dimanche, les salariés du fabricant de sous plafonds ont reconduit le mouvement de grève entamé depuis bientôt une semaine contre la suppression d’une équipe de production. Mais certains redoutent que le mouvement n’accélère la fermeture du site de Pontarlier géré par un groupe américain.

1296482702.jpg
©armstrong

Pour faire face à une diminution des commandes et une baisse de 30 % de l’activité du site, la direction d’Armstrong a décidé de supprimer une équipe de production, soit 20 postes en moins. Mais les salariés ne l’entendent pas de cette oreille. Les ouvriers de production qui craignent une dégradation de leurs conditions de travail réclament entre autres neuf jours de repos supplémentaires.

« Des conditions de travail déjà avantageuses »

Dans un communiqué la direction explique qu’une réorganisation du temps de travail s’impose alors même que les salariés bénéficieraient de conditions avantageuses. Le temps de travail réalisé serait inférieur au temps de travail payé.

Peur de la fermeture

Alors  que 80 % des ouvriers débrayent depuis mardi, quelques voix s’élèvent contre ce mouvement de grève chez l’un des plus gros employeurs de la capitale du Haut-Doubs. Dans un contexte de crise, certains salariés se demandent si le mouvement e grève ne va pas agacer les actionnaires américains avec le risque de voir le site de Pontarlier rayé de la carte d’Armstrong

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Une mobilisation aujourd’hui à Besançon pour la « régularisation de tous »

L'assemblée locale des États Généraux des Migrations participe à une convergence nationale des appels en soutien à tous les sans papiers, soit une campagne nationale pour « l’égalité des droits et la régularisation de toutes et tous ! ». Un rassemblement aura lieu à Besançon le 20 juin à 15h place de la Révolution à Besançon.

Un fonds d’urgence de 270.000€ contre la précarité étudiante mis en place en Bourgogne-Franche-Comté

Dans le contexte de la crise sanitaire, de la fermeture des établissements et de la mise en place du confinement, les étudiant·e·s ont été confronté·e·s à de nombreuses difficultés : isolement, difficultés financières accrues suite notamment à l’annulation de stages rémunérés ou à la perte d’un job, au manque de matériel informatique ou à des problèmes d’accès à internet...Face à cette situation, la Région Bourgogne Franche-Comté et le Crous s'associent pour créer un fonds d'aide aux étudiants, selon un communiqué du 10 juin 2020.

Visiter les musées de Besançon ... par téléphone

Les musées du Centre à Besançon tentent, depuis début avril 2020, d'adoucir le quotidien des personnes les plus fragiles et en situation d'isolement dans le cadre du confinement. Comment ? En proposant à ces publics un nouveau type de médiation culturelle : des visites par téléphone. Explications.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     15.19
    couvert
    le 05/07 à 0h00
    Vent
    1.73 m/s
    Pression
    1022 hPa
    Humidité
    90 %

    Sondage