Poursuite de la grève chez Armstrong : le dilemme des salariés

Publié le 31/01/2011 - 15:05
Mis à jour le 31/01/2011 - 15:05

Dimanche, les salariés du fabricant de sous plafonds ont reconduit le mouvement de grève entamé depuis bientôt une semaine contre la suppression d’une équipe de production. Mais certains redoutent que le mouvement n’accélère la fermeture du site de Pontarlier géré par un groupe américain.

1296482702.jpg
©armstrong
PUBLICITÉ

Pour faire face à une diminution des commandes et une baisse de 30 % de l’activité du site, la direction d’Armstrong a décidé de supprimer une équipe de production, soit 20 postes en moins. Mais les salariés ne l’entendent pas de cette oreille. Les ouvriers de production qui craignent une dégradation de leurs conditions de travail réclament entre autres neuf jours de repos supplémentaires.

« Des conditions de travail déjà avantageuses »

Dans un communiqué la direction explique qu’une réorganisation du temps de travail s’impose alors même que les salariés bénéficieraient de conditions avantageuses. Le temps de travail réalisé serait inférieur au temps de travail payé.

Peur de la fermeture

Alors  que 80 % des ouvriers débrayent depuis mardi, quelques voix s’élèvent contre ce mouvement de grève chez l’un des plus gros employeurs de la capitale du Haut-Doubs. Dans un contexte de crise, certains salariés se demandent si le mouvement e grève ne va pas agacer les actionnaires américains avec le risque de voir le site de Pontarlier rayé de la carte d’Armstrong

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Colère du côté des agriculteurs du Doubs : une action prévue ce mardi soir à Besançon…

Colère du côté des agriculteurs du Doubs : une action prévue ce mardi soir à Besançon…

La FDSEA (fédérations de syndicats d'exploitants agricoles locaux) et les Jeunes Agriculteurs du Doubs ont décidé de se mobiliser ce 2 juillet 2019 à 20h30 au 7 rue de la Gare d’eau à Besançon (derrière la Préfecture). Cette action intervient suite à l'accord entre l'Union européenne et les pays du Mercosur (plusieurs pays d'Amérique du Sud)  pour plus de libéralisation de la commercialisation.

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

Alors que plusieurs centaines de salariés de General Electric ont empêché lundi 17 juin 2019 à 9h  la tenue à Belfort de la première réunion d'information sur le plan social qui doit frapper de plein fouet le site. Un nouveau rendez-vous a été fixé au vendredi 21 juin, a indiqué un porte-parole du site.

HLM du Grand Besançon et SAIEMB : une mobilisation contre la fusion prévue ce mercredi

HLM du Grand Besançon et SAIEMB : une mobilisation contre la fusion prévue ce mercredi

Le projet de fusion entre l'office public HLM de Grand Besançon Habitat et la société d'économie mixte SAIEMB sera à l'ordre du jour de la réunion du conseil d'administration de Grand Besançon Habitat (GBH) ce mercredi 5 juin 2019. Aussi, une mobilisation est prévue en amont de cette dernière à 16h00 au 6 rue André boulloche à Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.03
ciel dégagé
le 23/08 à 3h00
Vent
2.73 m/s
Pression
1024.29 hPa
Humidité
96 %

Sondage