Près de 130 emplois menacés chez les meubles Parisot

Publié le 26/09/2019 - 06:35
Mis à jour le 26/09/2019 - 06:49

Le fabricant de meubles Parisot, en redressement judiciaire depuis juin 2019, envisage de supprimer 127 des 470 emplois que compte son site de Saint-Loup-sur-Semouse en Haute-Saône selon la CGT.

meuble parisot
@parisot instagram

Le site de Haute-Saône est une filiale de P3G Participations qui détient aussi P3G Industries, des entités qui ne sont toutefois pas concernées par la procédure de redressement judiciaire.

L'annonce de ce plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) a été faite mardi en interne par la direction, a indiqué à l'AFP Philippe Brochère, délégué CGT du site franc-comtois. Dans l'immédiat, "la direction réserve sa communication en interne", a indiqué à l'AFP un porte-parole.

"Leader français de la fabrication de meubles en kit", Parisot SAS a été fondé en 1936 par Jacques Parisot, le grand-père de l'ex-présidente du Medef, Laurence Parisot. "Malgré l'amélioration des résultats de la société, ces derniers demeurent négatifs. Le marché du meuble reste compliqué et le carnet de commandes est inférieur à nos prévisions", a expliqué l'actuelle direction dans un communiqué interne diffusé mardi et cité par France 3 Bourgogne/Franche-Comté.

Débrayage mardi prochain

"Des repreneurs ont été recherchés, mais aucune offre de reprise n'a à ce jour été présentée par des repreneurs potentiels", a-t-elle poursuivi. "La première réunion (du comité social et économique) aura lieu mardi prochain. Nous appelons les salariés à débrayer ce jour-là à partir de 10h", a précisé M. Brochère.

Selon lui, le site risquait d'être à terme purement et simplement liquidé, faute de repreneurs : "J'ai déjà prévenu les salariés : +attendez-vous au pire+. La direction ne sait pas si elle va y arriver". Les employés "sont tendus, ça fait un moment qu'ils n'en peuvent plus", a-t-il confié.

Parisot SAS avait été placé en juin en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Dijon.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

"La Fabrique 4.0" : une unité mobile de formation aux métiers de l'Industrie

Opérationnelle depuis ce mois de novembre, la Fabrique4.0 est un camion aménagé qui  forme actuellement dix demandeurs d’emploi à la conduite d’installation de production. À partir de 2021, l’unité mobile prendra la route pour aller à la rencontre des jeunes dans les collèges et lycées de la région. Une quarantaine de dates sont programmés

Grupo Antolin Besançon réimplante ses activités sur Témis

Fournisseur à l'échelle mondiale de systèmes d’éclairage pour les constructeurs et équipementiers automobiles, le groupe Antolin - présent depuis 2012 à Besançon - à décidé de construire son usine 4.0 de plus de 21.000 m2 sur le technopole Témis à Besançon entre la rue Mantion et la Rocade. La livraison du bâtiment est programmée pour le printemps 2022.

Envie de shopping ? La liste des commerces qui proposent de la vente en livraison ou en "click & collect"

Click & Collecte - Livraison • maCommune.info vous propose pour ce deuxième confinement encore, une liste régulièrement mise à jour des commerces poursuivant leur activité en service à emporter ou en livraison à Besançon et dans le Grand Besançon... Faire ses achats de Noël dans les commerces pendant le confinement, c'est possible !

Sondage – Comptez-vous acheter un sapin de Noël cette année ?

Cette année, la fête de Noël se déroulera dans un contexte particulier de crise sanitaire, économique et sociale. Les Françaises et les Français ont-ils cœur à faire la fête (avec les gestes barrières) et décorer leur intérieur d'un sapin de Noël ? Et vous, comptez-vous acheter un sapin de Noël cette année ? C'est notre sondage de la semaine…

Boost’ ton projet avec le Crédit agricole Franche-Comté : découvrez Joris Royet et son ami Ilyès Ghouil !

PUBLI-INFO • Joris Royet est l’un des trois lauréats de la première édition du concours Boost’ ton projet organisé par le Crédit agricole Franche-Comté à destination des jeunes francs-comtois, grâce à au projet qu'il partage avec son ami Ilyès Ghouil "Météo Franc-Comtoise". Portrait.

Classes de découverte : un fonds d’urgence débloqué, les candidatures sont ouvertes

Afin d'aider financièrement les structures en lien avec les classes découvertes et colonies de vacances, le gouvernement annoncé ce mois de novembre 2020 qu'il débloque un fonds d’urgence de 15 millions d’euros. Les dossiers sont à envoyer avant le 18 décembre, pour des aides versées d’ici au 15 janvier 2021.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.59
partiellement nuageux
le 24/11 à 12h00
Vent
0.82 m/s
Pression
1025 hPa
Humidité
83 %

Sondage