La ligne ferroviaire Belfort-Delle, trait d'union franco-suisse, rouvrira fin 2018

Publié le 05/09/2017 - 18:45
Mis à jour le 16/04/2019 - 16:55

Suite au comité de pilotage réunissant l’ensemble des partenaires Suisses et Français de la ligne Belfort-Delle ce 5 septembre 2017, la réouverture de la ligne Belfort-Delle a été annoncée pour le 9 décembre 2018.

gfgfhj.jpg
gare de delle © sncf reseau
PUBLICITÉ

La ligne ferroviaire Belfort-Delle, abandonnée depuis une vingtaine d’années, rouvrira en décembre constituer un « trait d’union » entre le réseaux français de trains à grande vitesse et suisse, a annoncé SNCF Réseau. 

La date de réouverture des 22 kilomètres de la ligne Belfort-Delle a été fixée au dimanche 9 décembre 2018, à l’occasion du changement d’horaire 2018-2019. 
Elle a été arrêtée par le comité de pilotage du projet Belfort-Delle qui réunit les partenaires suisses et français du projet. 

« Ce projet transfrontalier à dimension locale, régionale et européenne est un trait d’union entre la France et la Suisse. Il a vocation à offrir des correspondances avec les TGV en gare de Belfort-Montbéliard TGV située sur la Ligne à Grande Vitesse Rhin-Rhône pour les usagers des deux côtés de la frontière, et à fournir une nouvelle offre de desserte sur les gares et haltes situées le long du parcours Belfort-Delle-Delémont-Bienne », est-il mentionné dans un communiqué. 

  • Cette ligne a notamment pour vocation de faciliter les échanges entre le réseau ferré suisse – via les gares de Delémont et Bienne – et la Ligne à Grande Vitesse Rhin-Rhône en France – via la gare de Belfort-Montbéliard TGV. 


Le tracé de la ligne, les dessertes…

La desserte sera composée de 10 allers-retours quotidiens Bienne-Porrentruy-Delle-Belfort Montbéliard TGV, réalisés par des trains suisses. En gare de Belfort Montbéliard TGV, ces liaisons seront en correspondance avec les trains TGV en direction/provenance de Paris et avec les TER en provenance de Belfort Ville. Cette desserte sera complétée par 6 allers retours Belfort ville-Belfort Montbéliard TGV-Delle, effectués par des trains français. La desserte Belfort ville – Belfort Montbéliard TGV (10 AR) sera également effectuée par du matériel français et donnera un niveau de correspondances approprié avec les trains suisses en gare de Belfort Montbéliard TGV à Meroux.

tracé

La ligne Belfort-Delle avait été abandonnée pendant une vingtaine d’années, avant le lancement de nouveaux travaux en septembre 2015. Après deux ans de travaux, la nouvelle voie est posée et les poteaux caténaires sont en place, précise SNCF Réseau.  Les travaux de voiries et réseaux divers ont débuté mi-juin 2017 et s’achèveront en fin d’année.

À l’été 2018, les travaux seront entièrement finalisés et laisseront place aux trains d’essais. « La ligne permettra aux voyageurs en provenance ou à destination du nord-est Bourgogne-Franche-Comté ou de la Suisse de bénéficier d’un moyen de transport public plus écologique, plus régulier et plus sûr » et elle « facilitera également les déplacements scolaires et professionnels du quotidien ainsi que les déplacements transfrontaliers, grâce à la création de cinq haltes entre Belfort et Delle« , souligne SNCF Réseau. 

Le budget des travaux d’infrastructures nécessaires pour la réouverture de la ligne Belfort-Delle représente un investissement de 110,5 millions d’euros. Cet investissement est en partie financé par la Région Bourgogne Franche-Comté (30,9 millions d’euros), l’État français (30,5 millions d’euros), la Confédération helvétique (24,7 millions d’euros) et l’UE (9,3 millions d’euros). 

Le point après deux ans de travaux

Depuis le mois de juillet, la nouvelle voie est posée sur l’ensemble de la ligne Belfort-Delle. Les poteaux caténaires ont également été mis en place. La voie représente 41 km de rails, 53.000 tonnes de ballast et 37.400 traverses.

Les travaux de voieries et réseaux divers ont débuté mi-juin et s’achèveront en fin d’année.

Ils consistent sur les passages à niveau à :

  • Les sécuriser par la mise en place d’îlots séparateurs pour éviter le franchissement en chicane et de plateaux surélevés pour limiter la vitesse à 30 km/h
  • Assurer la continuité des pistes cyclables
  • Mettre aux normes les trottoirs pour les personnes à mobilité réduite

Au niveau des haltes ferroviaires, ils consistent à :

  • Créer les parkings
  • Poser l’ensemble des équipements sur les quais : abris voyageurs, distributeurs de billets, bandes podotactiles pour les personnes à mobilité réduite
  • Mettre en place l’éclairage

Des trains d’essais seront mis en circulation à compter de l’été 2018 pour « vérifier les installations », est-il précisé.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Et si vous testiez le co-voiturage avec Ginko ?

Et si vous testiez le co-voiturage avec Ginko ?

Nouveau ! • Pour faciliter la mise en relation entre automobilistes qui rejoignent un même secteur dans les trajets du quotidien, l'opérateur de transports Kéolis Besançon Mobilités a alncé à la rentrée Ginko Voit', un service de covoiturage de proximité sous forme d'application, un peu comme un Blablacar local mais gratuit...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.53
pluie modérée
le 15/10 à 12h00
Vent
3.765 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
97 %

Sondage