Proxim'Cité fête ses 15 ans : une belle collaboration entre les citoyens et la Ville de Besançon

Publié le 30/01/2017 - 07:00
Mis à jour le 23/01/2019 - 16:11

Depuis sa création en janvier 2001, la cellule Proxim'Cité à Besançon a répondu à 68 000 demandes de Bisontins et de Bisontines dans de multiples domaines sur l'espace public. Mais le service ne veut pas en rester là et encourage les citoyens à poursuivre cette collaboration qui fait bon ménage…

PUBLI-INFO

PUBLICITÉ

Trois agents à l’accueil téléphonique et à la gestion informatique sont épaulés par un réseau de 50 référents de différentes directions (espaces verts, eau, assainissement, etc.) afin de répondre aux sollicitations des Bisontins, sans la « lourdeur » hiérarchique dont peuvent parfois faire preuve les administrations.

Un trou dans un trottoir, une flaque d’huile à un carrefour, un lampadaire défaillant, des tags, un banc public endommagé… N’importe quel incident, mineur ou plus sérieux, constaté sur le domaine public peut être signalé à Proxim’Cité. 

96% des interventions réalisées dans les 48 heures 

En moyenne, la cellule Proxim’Cité reçoit 4 500 appels par an. Elle a ainsi réalisé 59 315 interventions sur 68 000 demandes. Pour les deux tiers, elles concernent principalement des dépôts sauvages, des lampadaires hors service, des feux tricolores, des trous dans la chaussée, loin devant les espaces verts (nettoyage des aires de jeu, élagages, etc.), la police municipale ou le service des déchets. Pour 96% des interventions demandées, elles sont réalisées dans les 48 heures, dont 90% en moins de 24 heures. 

Quelles sont les principales demandes d’intervention en 15 ans ? 

  • Dépôts sauvages (7.450)
  • Lampadaire hors service (5.460)
  • Nettoyage (5.130)
  • Trous (3.840)
  • Dégradations (2.970)
  • Élagages (2.100)
  • Tags (2.050)
  • Bornes (1 900)
  • Stationnement (1 350)
  • Containers pleins (1 200)
  • Corbeilles pleines (1 100)
  • Verre brisé (1 070)
  • Feux tricolores (1 060)
  • Déjections (990)
  • Feuilles (730)
  • Animaux morts (680) 

Comment contacter Proxim’Cité ? 

Par téléphone au 0 800 25 3000 ou via le site internet www.besancon.fr ou en direct à la Mairie rue Mégevand.

Si le téléphone reste le moyen privilégié par les habitants pour contacter la cellule Proxim’Cité, le portail internet de la ville est de plus en plus utilisé : sur les 12 derniers mois, 1 409 formulaires de demande d’intervention ont ainsi été remplis en ligne. 

C’est comme ça que Proxim’Cité et les citoyens de Besançon font bon ménage depuis 15 ans…

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

La Licra soutient la mère voilée au conseil régional

La Licra soutient la mère voilée au conseil régional

Les "Licra" (ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) de Besançon et Dijon ont annoncé qu’elles accompagneraient la mère voilée dans ses démarches en estimant qu’elle ne méritait pas le bruit et la fureur alors qu’« elle accomplissait un paisible devoir civique » en accompagnant la classe de son fils au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. 

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

La députée du Doubs Annie Genevard (LR), invitée du « petit déjeuner politique » de Sud Radio ce lundi 15 octobre 2019, a réagi à « l’incident du voile » du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté. Et a globalement suivi la ligne directrice des Républicains, avec son président Christian Jacob demandant l’interdiction du voile durant les sorties scolaires…

Fatima, la maman voilée s’exprime…

Fatima, la maman voilée s’exprime…

La mère voilée originaire de Belfort qui a déclenché malgré elle la sortie du RN  Julien Odoul au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté s'exprime dans un entretien au site islamophobie.net du collectif contre l'islamophobie en France. Elle souhaite que son fils "passe à autre chose" mais semble garder un goût amer de cette expérience... 

Femme voilée au conseil régional : 90 personnalités demandent à Macron de condamner une « agression »

Femme voilée au conseil régional : 90 personnalités demandent à Macron de condamner une « agression »

Ce mardi 15 octobre 2019, un collectif de 90 personnalités, dont l'acteur Omar Sy, demande "urgemment" à Emmanuel Macron de condamner "l'agression" dont a été victime la femme voilée prise à partie par un élu RN alors qu'elle accompagnait une sortie scolaire au conseil régional de Bourgogne-Franche Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.56
légère pluie
le 18/10 à 3h00
Vent
3.61 m/s
Pression
1013.22 hPa
Humidité
97 %

Sondage