Quand les pompiers du Doubs envoient un SMS pour vous géolocaliser…

Publié le 14/09/2016 - 17:42
Mis à jour le 15/09/2016 - 12:50

Depuis le 1er juillet 2016, le centre de réception des appels d’urgence du SDIS 25 (service départemental d'incendie et de secours du Doubs) utilise l'  application Géoloc 18/112. Développée et hébergée par les sapeurs pompiers du Morbihan et du Var, l'outil permet de pouvoir localiser une victime par l'envoi d'un simple SMS sur son téléphone portable…

18Pompiers017.JPG
Photo d'archives ©Alexane Alfaro

nouvelle application

PUBLICITÉ

Ce système, développé par les SDIS 56 et 83, permet de géolocaliser le plus précisément possible une victime perdue ou difficilement localisable. « Cette application est un sérieux atout pour les sapeurs-pompiers. Elle améliore la localisation et le traitement de l’alerte sur le territoire du Doubs, couvert par de nombreux massifs forestiers et circuits de randonnée » indique le SDIS 25.

« Quand le téléphone portable peut vous sauver la vie »

En fonctionnement depuis le 1er juillet 2016 dans le Doubs, l’application a déjà prouvé son utilité à plusieurs reprises :  une personne victime d’un malaise sur le circuit d’un trail nature et qui ne connaissant pas l’endroit où elle se trouve. Une autre ayant retrouvé une femme disparue depuis 24 heures, un randonneur blessé en forêt ne sachant pas indiquer sa localisation, etc. 

Comment ça marche ?

Grâce à l’envoi d’un SMS et au retour de la victime par simple clic, en moins de cinq minutes, le CTA récupère les coordonnées GPS et peut engager les secours à l’endroit précis. « GEOLOC 18/112 est également appréciable par exemple lorsqu’une victime est immobilisée entre deux villages, sur une portion de route difficilement identifiable« 

En cliquant sur le lien envoyé via SMS par l’opérateur du Centre de Traitement de l’Alerte (CTA), la victime autorise le site Internet à utiliser la localisation GPS de son Smartphone.

Deux conditions pour que cette application fonctionne :

  •  la localisation GPS du smartphone de la victime doit être activée
  • une connexion Internet (3G – 4G – Edge) doit être disponible sur le lieu où se trouve la victime
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Reprise des traitements de Vincent Lambert : « cela ressemble vraiment à de l’acharnement thérapeutique »

Reprise des traitements de Vincent Lambert : « cela ressemble vraiment à de l’acharnement thérapeutique »

Le cas de Vincent Lambert, resté paraplégique après un grave accident de la route en 2008, suscite de vifs débats en France. Ces derniers se sont intensifiés depuis l'arrêt des soins et le volte-face ce lundi soir de la cour d'appel de Paris qui ordonne leurs reprises. Que dit la loi ? Réponses…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.15
nuageux
le 23/05 à 18h00
Vent
2.21 m/s
Pression
1015.39 hPa
Humidité
77 %

Sondage