Quoi de neuf du côté des travaux au square Saint Amour à Besançon ?

Publié le 12/01/2020 - 14:04
Mis à jour le 12/01/2020 - 08:30

Le square Saint-Amour au centre-ville de Besançon subit quelques travaux depuis le mois de novembre 2019. Après plusieurs étapes effectuées avant les fêtes, les travaux se poursuivront à partir du 15 janvier 2020.

PUBLICITÉ

La Ville de Besançon a décidé de donner un petit coup de jeune et de modernité à ce square du XIXe siècle qui n'avait pas subi de retouche depuis de nombreuses décennies hormis quelques barrières anti-skate.

En novembre dernier, une première phase s'est déroulée jusqu'aux fêtes de fin d'année pendant laquelle des arbres "en fin de vie" ont été abattus, l'estrade sur laquelle se trouvait la fontaine a été supprimée en même temps que le dallage du sol a été retiré.

A partir du 15 janvier 2020, les travaux reprendront pour termine les nouvelles poses de mobilier, les plantations et la finition du sol. Si le climat le permet, la fin des travaux est prévue pour début février. Au printemps, l'heure sera au fleurissement du square.

Pourquoi de nouveaux aménagements ?

Samuel Lelièvre, directeur du service Biodiversité et Espaces verts à Besançon, nous explique que ces travaux ont pour objectif de "lutter contre les ilots de chaleur, car le sol actuel du square est imperméable". L'idée est donc d'apporter de la fraîcheur surtout en cas de période de forte chaleur et de canicule à ce lieu en "désimperméabilisant" les sols pour "améliorer le cadre de vie".

Des travaux du sol à la cime

Pour tenter de rendre ce square plus frais, plus joli et plus jeune par la même occasion, les travaux consistent notamment à retirer le dallage pour le remplacer par un sol calcaire comme au parc Micaud et place Granvelle.

La palette végétale est également changée. Samuel Lelièvre nous parle d'un "renouvellement du patrimoine arboré" et d'une "diversification de l'esthétique du parc". Six arbres "en fin de vie" seront abattus et remplacés par des essences "plus résistantes".

Ces travaux sont également l'occasion de voir de nouvelles plantes vivaces nectarifères avec un intérêt olfactif couvre-sol, en pied d'arbre et dans les jardinières conservées autour du square "pour redynamiser et moderniser le lieu", précise le directeur du service Biodiversité et Espaces verts.

Le mobilier changera également avec "une gamme plus moderne et plus conviviale" puisque les bancs seront remplacés par de nouveaux ainsi que par des tables et des chaises fixées au sol. Cela a pour but de "créer des ilots de convivialité qui, jusqu'à présent, n'existaient pas", précise Samuel Lelièvre.

Et bonne nouvelle, la fontaine restera à son emplacement sauf qu'elle ne sera plus surélevée sur son estrade qui disparaîtra avec le dallage.

Nouveauté : plus de stationnements pour les deux roues

Autour du square, les places de stationnement pour les voitures sont reines, mais celles pour les deux roues sont quasi inexistantes. "On profitera de ces travaux pour leur dédier des aires de stationnement", souligne Samuel Lelièvre.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Citadelle : « le bien-être animal, une préoccupation quotidienne des équipes du Muséum » (JL Fousseret)

Suite à la polémique sur le bien-être animal à la Citadelle de Besançon lancée par une pétition de Humanimo, le maire actuel Jean-Louis Fousseret réagit dans un communiqué du 23 janvier 2020. Il y évoque notamment une réflexion engagée en vue de la création d'un "master plan" pour définir "un nouveau jardin zoologique".

Incendie à la fourrière de Besançon : un fonds d’aide aux victimes soumis au vote au conseil municipal ce soir

Si une voiture à la fourrière était la cible des malfaiteurs le 31 décembre dernier, le parking Cassin et les véhicules stationnés ont également été fortement impactés par l'incendie. Ce jeudi 23 janvier, une soixantaine de véhicules sont encore stationnés. Un fonds d'aide entre 200 et 300€ sera soumis au vote du conseil municipal ce soir.

Incidents à Besançon : les habitants de Planoise veulent se réapproprier « leur quartier »

La salle du centre Nelson Mandela était pleine à craquer mercredi 15 janvier 2020 en fin de journée pour la réunion publique de la Ville de Besançon et de la préfecture du Doubs suite à l'incendie de la fourrière municipale et aux tirs en série dans le quartier Planoise. En début d'après-midi, près de 200 habitants du quartier s'étaient rassemblés pour se "réapproprier (leur) quartier". Les habitants ont réaffirmé qu'il souhaitaient un véritable retour à la tranquillité et qu'ils attendaient des solutions concrètes émanant des pouvoirs publics.

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.86
légère pluie
le 29/01 à 21h00
Vent
3.21 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
94 %

Sondage