Rencontre avec Romuald Bertrand, couturier...

Publié le 28/06/2016 - 17:00
Mis à jour le 03/07/2016 - 21:41

Nous avons rencontré Romuald Bertrand, jeune couturier Grand bisontin qui a notamment réalisé des robes pour Miss Franche-Comté et Miss France pour l'élection Miss Monde. Fraîchement revenu du festival de Cannes pendant lequel il est intervenu dans un documentaire pour M6, il nous accorde une interview pleine de surprises. Combien de défilés du haut de ses 25 ans ? "Je ne les compte même plus !", nous confie-t-il...

1-1-romuald_bertrand.jpg
Romuald Bertrand ©Alexane Alfaro

Portrait

PUBLICITÉ

Carte d’identité

Romuald Bertrand vit son enfance à Châtillon-le-Duc, près de Besançon. Il y suit sa petite scolarité puis ses années collège qui s’appelait à l’époque Les Sorentines (collège Claude Girard aujourd’hui). C’est à l’âge de 14 ans que Romuald crée sa première pièce : une robe de mariée. « Je me souviens l’avoir fait porter par ma voisine pour la prendre en photo et la montrer. Et finalement, j’y ai pris goût ! », nous confie Romuald.

Lorsqu’il est en classe de 3e il réalise son premier défilé de mode. « Lorsque j’étais en 5e, les élèves de 3e avaient la possibilité de faire un défilé en partenariat avec des boutiques et j’y avais assisté. Je me disais que je voulais absolument en faire un quand je serai en 3e« , nous raconte Romuald. Alors que certains parents d’élèves souhaitent annuler ce type de défilé pour diverses raisons, Romuald demande à la direction de l’établissement de continuer cet événement, mais avec des créations des élèves. Le collège accepte. L’adolescent propose des ateliers couture chaque mardi soir avec une dizaine d’élèves. Tous ont l’objectif de créer de magnifiques tenues pour le défilé de fin d’année. « C’était mon premier défilé. J’avais confectionné une quinzaine de tenues », se souvient Romuald.

Ainsi, le jeune homme entre à l’école de couture Jacques Prévert à Dole pour un cursus de 4 ans. « J’avais déjà les bases de la couture et cette formation m’a permis de renforcer mes connaissances et de connaître toutes les techniques », précise-t-il. Il y a d’ailleurs organisé un défilé sur le thème « Évolution de la mode » avec la complicité et les encouragements de ses professeurs et des conseillers pédagogiques d’éducation.

Il obtient haut la main son BEP et son baccalauréat professionnel.

Depuis la fin de son cursus, il revient régulièrement dans son école notamment pendant le défilé de l’année en tant que parrain en quelque sorte. « J’y ai participé en tant qu’élève et aujourd’hui, ils me font venir avec mes créations du moment pour montrer l’évolution de mon travail », explique le jeune créateur, « c’est toujours très touchant« . 

Meilleur élève couturier de France…

En 2010, Romuald participe à plusieurs concours, dont un qui l’élira 3e meilleur élève couturier de France. Il recevra son prix à la Sorbonne, à Paris.

En septembre de la même année, il créé son auto-entreprise « sans trop savoir exactement comment ça allait se passer ». Pour essayer de se faire connaître et tenter de vivre de sa passion, Romuald a sillonné la Franche-Comté pour participer à des défilés, avoir des articles dans les médias et finalement, le bouche-à-oreille a été la meilleure des techniques publicitaires ! « Ensuite, les commandes sont arrivées toutes seules. En six mois, j’avais déjà quelques commandes et je me souviens ne pas m’être ennuyé… » évoque-t-il.

Entre les commandes, Romuald poursuit la création et réalise sa première collection composée de robes de soirée et de prêt-à-porter présentée en décembre 2016 au Super U de Pouilley-les-Vignes. « Ce fut mon premier défilé personnel« , précise l’artiste.

Après avoir fait ses preuves dans le cadre de l’événement actuellement appelé Marché Talents & Saveurs à Micropolis à Besançon, pendant lequel il a dû organisé trois défilés par jour pendant trois jours, Micropolis lui accorde l’organisation d’un spectacle monumental intitulé « Secret de mode », un projet que Romuald a en tête depuis ses années au lycée. En 2012, il fait passer un casting auquel 300 candidatures postulent. 200 artistes (modèles, danseurs, chanteurs, coiffeurs, maquilleurs, décorateurs, habilleurs…) sont sélectionnés. Six mois de répétition plus tard, « Secret de mode » se joue et remporte un franc succès grâce aux 1 500 spectateurs présents. « Depuis, beaucoup de monde attend le prochain », s’amuse à dire Romuald, « ça a été un gros coup de pouce pour moi ! » Et tout cela en réalisant les commandes de sa clientèle en parallèle.

Plusieurs projets se suivent notamment avec l’association bisontine « La troupe étincelles » qui organise des spectacles caritatifs pendant cinq ans. 

De Miss Franche-Comté à la Thaïlande en passant par Miss Monde ! 

C’est en 2013 que Romuald Bertrand commence à travailler pour le comité Miss Franche-Franche en tant que partenaire officiel. En décembre de cette même année, le jeune créateur présente une première robe sur le plateau de TF1 lors de l’élection Miss France, portée par Miss Franche-Comté. Une création intitulée « Temps » pour représenter la Franche-Comté. « Depuis ça, l’utilisation d’engrenages horlogers est devenue ma marque de fabrique », souligne-t-il.

La tornade Miss ne désemplit pas : Romuald réalise une seconde robe puis une troisième pour Miss Franche-Comté qu’elles porteront également à l’élection de Miss France appelée « Cœur d’or’loge » en 2014 puis « Belle de minuit » en 2015.

Le jeune créateur devient alors le metteur en scène officiel du comité Miss Franche-Comté et crée un spectacle pour la seconde partie de soirée de l’élection de Miss France en 2015.

Suite à cette dernière élection, le comité demande la création d’une nouvelle robe à Romuald pour représenter la France à l’élection de… Miss Monde à Miami en janvier 2016 ! « J’ai dû confectionner la robe « France » en neuf jours, je n’ai presque pas dormi », indique-t-il, « mais j’ai eu la chance de recevoir des dentelles de Calais pour la réaliser ». 

Grâce à cette robe « France », Romuald a été invité par l’office de tourisme de la Thaïlande à participer à un séminaire de plusieurs jours avec d’autres jeunes créateurs. « Je m’en souviendrai toute ma vie ! C’était la première fois que je quittais la France, que je prenais l’avion, on a été traités comme des princes, baladés dans des palaces… », nous raconte le jeune homme. Sur place, Romuald crée une robe avec de la soie thaïlandaise en deux jours, assisté d’élèves couturiers locaux. Elle est actuellement exposée à l’office de tourisme de Bangkok. 

Et ce n’est pas tout ! 

Deux montées des marches du Festival de Cannes en 2016… 

Romuald participe aux festivités du Festival de Cannes de cette année 2016 lors de plusieurs défilés à l’hôtel Carlton. Il y présente une collection de dix créations style « couture haut de gamme ». « C’était un superbe endroit, prestigieux, magique », se remémore-t-il avec nostalgie. « Et jusqu’à présent, je montrais mes robes à des publics moins avertis. Là-bas, il est difficile de plaire à des personnes qui portent ce genre de tenue tous les jours, il faut vraiment avoir le petit truc en plus », analyse Romuald.

Outre les défilés au Carlton, il ne monte pas une, mais deux fois les marches du festival avec deux femmes portant ses créations, dont l’actrice française Nathalie Boyer (« Là-haut », « Chez nous », « Hans Lee & Papa Schultz »). « C’était une expérience très enrichissante avec de belles rencontres dans le monde de la mode« , conclut Romuald sur son festival de Cannes. 

Ses projets

La Thaïlande ayant époustouflé Romuald, un projet en lien avec ce pays et dans ce pays se prépare… Il ne nous en dira pas un mot de plus.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Port du voile par les accompagnatrices scolaires : un projet de loi soutenu par Alain Joyandet sera examiné au Sénat

Port du voile par les accompagnatrices scolaires : un projet de loi soutenu par Alain Joyandet sera examiné au Sénat

Le Palais du Luxembourg examinera le mardi 29 octobre 2019 une proposition de loi à l'initiative du groupe Les Républicains, qui sera défendue par Jacqueline Eustache-Brinio avec le plein soutien d'Alain Joyandet. L'objet est de fixer dans le droit l'obligation pour toutes les personnes qui concourent au service public de l'éducation nationale "de faire preuve d'une totale neutralité religieuse".

La Licra soutient la mère voilée au conseil régional

La Licra soutient la mère voilée au conseil régional

Les "Licra" (ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) de Besançon et Dijon ont annoncé qu’elles accompagneraient la mère voilée dans ses démarches en estimant qu’elle ne méritait pas le bruit et la fureur alors qu’« elle accomplissait un paisible devoir civique » en accompagnant la classe de son fils au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. 

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

La députée du Doubs Annie Genevard (LR), invitée du « petit déjeuner politique » de Sud Radio ce lundi 15 octobre 2019, a réagi à « l’incident du voile » du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté. Et a globalement suivi la ligne directrice des Républicains, avec son président Christian Jacob demandant l’interdiction du voile durant les sorties scolaires…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.76
couvert
le 22/10 à 6h00
Vent
0.71 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
95 %