Réplique en vidéos du collectif interlycée : le droit de réponse du rectorat

Publié le 01/04/2019 - 16:51
Mis à jour le 01/04/2019 - 16:51

Réponse à la réponse... •

Il s'agit du droit de réponse aux réponses du collectif interlycées. Suite aux vidéos de Jean-François Chanet expliquant la réforme du lycée, les membres du collectif interlycée ont décidé durant la semaine du 25 au 25 mars 2019 d'apporter en vidéos leurs visions de la réforme . Le rectorat tient à apporter de nouveaux éléments... 

© D.Poirier ©
© D.Poirier ©

Droit de réponse à la vidéo n°1 : "Episode1 V. Hugo"

Dans l’académie de Besançon, sur 27 lycées généraux, cinq n’offrent pas actuellement les trois séries. Or trois d’entre eux seulement (soit 11 %), qui n’ont jamais eu plus de trois classes de première, proposeront moins de sept spécialités à la rentrée 2019.

Dans l’académie de Besançon, 100% des lycées proposent les enseignements de spécialité Sciences économiques et sociales et Mathématiques qui, couplés avec le tronc commun, garantissent les mêmes perspectives et poursuites d’études que l’actuelle série ES.

89 % des lycées proposent en outre la spécialité Histoire-géographie-géopolitique- sciences politiques, ce qui élargit sensiblement le champ des possibles par rapport à la situation actuelle.

En ce qui concerne les disciplines littéraires, tous les élèves recevront un enseignement de français en première et de philosophie en terminale, ainsi que les enseignements d’histoire-géographie et de deux langues vivantes dans le cycle terminal.

Par ailleurs, la spécialité Humanités, littératures et philosophie sera présente dans 81 % des lycées de l’académie à la rentrée 2019, c’est-à-dire exactement la même proportion que pour l’actuelle série L. 89 % des lycées permettront un parcours similaire à celui de l’actuelle série L puisqu’ils offriront au moins deux spécialités à dominante littéraire (Humanités, littérature et philosophie ; Langues, littératures et cultures étrangères ; Langues, littératures et cultures de l’Antiquité ; Arts).

Les élèves qui souhaitent choisir une spécialité rare qui n’est pas proposée dans leur lycée ont la possibilité de suivre cet enseignement grâce au Centre national d’enseignement à distance (CNED).

Certains adultes raisonnent encore en termes de séries, sans doute pour se rassurer et éviter de questionner la réussite des lycéens dans l’enseignement supérieur. Or actuellement, près de la moitié des titulaires de baccalauréats généraux obtiennent une licence en trois ou quatre ans. La proportion n’est que de 16% pour les bacheliers technologiques et de 5% pour les bacheliers professionnels.

Les élèves désireux de s’orienter en voie générale sont moins prisonniers de représentations, plus audacieux et résolument tournés vers l’avenir. Ils ont envie d’autres parcours que ceux permis par les séries actuelles et ils le prouvent : 74% ont émis au moins trois vœux d’enseignements de spécialité et parmi eux, 48 % choisissent des couplages qui ne sont pas rendus possibles par les séries actuelles. Citons, à titre d’exemple :

  • Mathématiques / Sciences économiques et sociales / Sciences de la vie et de la Terre
  • Histoire-géographie-géopolitique et sciences politiques / Sciences économiques et sociales / Sciences de la vie et de la Terre.

Rectorat de Besançon

le 1er avril 2019

1 Commentaire

Un droit de réponse au droit de réponse à.... La réforme est faite pour faire des économies mais il ne faut pas que cela soit dit. Tout va bien, ne vous inquiétez pas, le rectorat gère... et nos enfants sont des cobayes...
Publié le 1 avril 2019 à 21h43 par • Membre

Un commentaire

Laisser un commentaire

Education

Grève dans l’Education nationale : 6,67% de grévistes en Franche-Comté

Suite à un appel à la grève de l'intersyndicale ce jeudi 23 septembre pour la mise en place d'un plan d'urgence et la revalorisation des compétences et des conditions de travail après un an et demi de crise sanitaire, le taux de participation s'élève à 6,67% en moyenne en Franche-Comté (4,48% au niveau national) selon l'académie de Besançon.

Covid-19 : fin du masque à l’école primaire le 4 octobre dans les départements les moins touchés

L'obligation du port du masque à l'école primaire sera levée à partir du 4 octobre dans les départements les moins touchés par l'épidémie du Covid-19, a annoncé ce mercredi 22 septembre 2021 le porte-parole du gouvernement, mais le pass sanitaire est pour l'instant maintenu partout en France.

Covid-19 : 73 % des 12-17 ans ont reçu une première injection du vaccin en Bourgogne Franche-Comté

Le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer s'est félicité lundi de la progression de la vaccination des collégiens et lycéens contre le Covid-19, qui dépasse 69% pour la première injection, appelant au "volontarisme" des familles pour poursuivre dans cette dynamique. En Bourgogne-Franche-Comté près de 148.000 adolescents de 12 à 17 ans ont reçu au moins une dose soit 73 % de cette classe d'âge.

Rentrée 2021 : des animations organisées ce jeudi pour accueillir les étudiants à Besançon

Un parcours culturel proposé à 19h00 à la gare d'eau • 24.000 étudiants vont circuler tout au long de l’année sur le site de l’université de Besançon. C’est pourquoi, une nouvelle édition de "Bienvenue aux étudiants" était organisée ce jeudi 16 septembre sur le campus de la Bouloie. L’occasion pour les étudiants de se retrouver, d’échanger et de faire de bonnes affaires…
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.95
ciel dégagé
le 24/09 à 12h00
Vent
1.53 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
100 %

Sondage