Sécheresse : des restrictions d'eau dans le département du Doubs "en crise"

Publié le 19/09/2023 - 10:59
Mis à jour le 21/09/2023 - 16:20

ALERTE SÉCHERESSE • Le 31 aout dernier, la Haute-Chaîne était passée en crise et le département du Doubs en alerte renforcée suite aux épisodes de sécheresse. Mardi 19 septembre 2023, la préfecture du Doubs a informé que le département est passé lui aussi en crise pour "vague de chaleur tardive et absence de pluie", accentuant la sécheresse estivale. 

L’hiver, déficitaire (-30 %), s'est inséré entre un automne 2022 et un printemps 2023 tous les deux autour de la normale. L’été 2023 accuse un déficit de l’ordre de 20 % : sur les 12 derniers mois, seuls 3 mois (septembre 2022, mars et avril 2023) présentaient des excédents pluviométriques.

Aucune pluie avant le 13e jour du mois de septembre

L’été a débuté avec un déficit de 25 % en juin, déficit se réduisant à 10 % en juillet. Après une
première semaine bien arrosée, le mois d'août a finalement affiché un déficit de 20 % par rapport à la normale.

Quant à septembre, il n’a connu aucune précipitation avant le 13è jour du mois.Les faibles pluies tombées depuis le 13 août restent anecdotiques, et rien n’est attendu avant une possible nouvelle dégradation orageuse et un temps qui pourrait devenir humide avec des averses.

Une aggravation de la sécheresse fin août

Avec la vague de chaleur et l’absence de pluies, l’aggravation de la sécheresse constatée fin août s’est confirmée et généralisée : les sols sont secs, les cours d’eau sont au plus bas et largement colmatés, les nappes baissent continuellement. Le lac de Saint Point a baissé de plusieurs centimètres, essentiellement par évapotranspiration.

Cette situation sérieuse nécessitera des précipitations importantes et générales pour prendre
fin, ou au moins s’atténuer sensiblement. Les prévisions météo annoncent une période plus fraîche et entrecoupée d’averses, ce qui ne permettra pas de retrouver une situation normale.

Un scénario plus chaud que la normale jusqu'en octobre 

Jusqu’en octobre, un scénario plus chaud que la normale est privilégié et aucune tendance ne se dégage pour les précipitations. La situation de crise qui était plus marquée sur le Haut Doubs (Haute Chaine en crise dès le 31 août) s’est étendue à tout le département et chez nos voisins.

Le préfet du Doubs, a donc pris par arrêté des mesures portant les restrictions des usages de l’eau, qui étaient de niveau 2 (alerte renforcée) au niveau 3 (crise) sur l’ensemble du département.

Les principales restrictions : 

  • L’interdiction de l’arrosage des potagers, massifs de fleurs, espaces verts, arbres,
    arbustes;
  • L’interdiction du lavage des véhicules dans les stations de lavage ;
  • L’interdiction de remise à niveau des piscines privées ;
  • Le nettoyage des toitures, façades... est possible seulement pour des travaux
    programmés avant l’alerte renforcée et réalisés par une entreprise ;
  • Le nettoyage des voiries n’est possible que pour des raisons sanitaires ou sécuritaires ;
  • Les terrains enherbés ne peuvent plus être arrosés, sauf niveau professionnel ;
  • L’arrosage des golfs n’est autorisé que pour les greens dans la limite de 350m3/ semaine/ tranche de 9 trous ;

À noter : plusieurs contrôles seront effectués.Ces restrictions pourront être levées ou maintenues selon les conditions météorologiques des semaines à venir.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Deux lynx relâchés dans le massif du Jura

Le 6 et le 13 mai 2024, deux femelles lynx ont été respectivement remises en liberté à proximité du lieu où elles avaient été recueillies à l’hiver dernier sur les communes de Morbier et de Montlebon a précisé la DREAL dans un communiqué du 27 mai 2024. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 10.21
couvert
le 28/05 à 3h00
Vent
1.17 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
94 %