Secteurs médico-sociaux : une manifestation ce jeudi "pour plus d'équité salariale"

Publié le 03/12/2020 - 14:50
Mis à jour le 03/12/2020 - 14:52

L'intersyndicale (CGT/SUD/FO/UNSA) avait appelé à la grève et à la manifestation ce jeudi 3 décembre 2020 afin de faire valoir le droit à l’égalité salariale pour tous/toutes dans la fonction publique hospitalière et dans les établissements médico- sociaux privés et associatifs. Les manifestants se sont retrouvés à 14h00 devant le CLS Bellevaux,  29 Quai de Strasbourg à Besançon. Le cortège va rejoindre l'ARS. Quelques perturbations ont été relevées sur la ligne 1 et 2 du tramway et la ligne 8 de bus.

Pour rappel, une mobilisation s’était déroulée le 8 octobre dernier afin que le Ségur continue à se décliner et que les mesures socles se généralisent à tous les acteurs mobilisés sur le terrain…

Une nouvelle fois, la colère et la lassitude se font ressentir du côté des établissements médico- sociaux privés et associatifs(foyer d'accueil médicalisé, les services de soins à domicile) qui ne sont pas logés à la même enseigne que les unités rattachées au côté sanitaire...

"Le Décret n° 2020-1152 du 19 septembre 2020, relatif la revalorisation salariale, suite au « Ségur de la santé », exclut tous les professionnels du secteur social et médico-social du secteur privé et associatif, hors EHPAD et plus de 40 000 agents de la Fonction publique Hospitalière issus des établissements sociaux, médico-sociaux et des Services de Soins infirmiers à Domicile (SSIAD) !", s'insurgent les syndicats ce mois de novembre.

Ils poursuivent : "Les oublié.e.s sont pourtant soumis.e.s à des prises en charge plus complexes, des conditions de travail dégradées, une perte de sens du travail, des logiques budgétaires et de contrôle social au détriment des besoins des personnes accompagnées et malgré cela, tous/toutes répondent à leurs missions de service public".

Ce que les syndicats demandent :

  • Une revalorisation salariale à hauteur de 300 euros nets
  • L’embauche de personnels qualifiés à la hauteur des besoins
  • L’accès à des formations qualifiantes et l’embauche de jeunes en apprentissage,
  • La Semaine à 32 h et la retraite à 60 ans,
  • l’Amélioration de nos conditions de travail et le maintien de nos garanties collectives (statut, CCNT 66..)
  • La reconnaissance du travail par le versement de l’intégralité de la prime "Covid" et "le rattrapage du Pouvoir d’Achat", un 13e mois dès le 31 décembre est demandé.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Un don alimentaire de 14.000 euros à destination des étudiants

En partenariat avec le Secours populaire français, la fédération des étudiants de Franche-Comté (BAF) et l’hôtel Mercure de Besançon, le Conseil régional de l’Ordre des Experts-Comptables de Bourgogne-Franche-Comté a lancé l'initiative du "panier solidaire étudiant". Ce 7 mai 2021, ils ont procédé à une première distribution…

Intermittents et précaires : 470 personnes mobilisées ce vendredi à Besançon (chiffres officiels)

Mise à jour •

Plusieurs syndicats et la Coordination intermittents et précaires (CIP) de Franche-Comté avaient appelé à manifester ce vendredi 23 avril 2021 pour l'abandon de la réforme de l'assurance chômage. Un cortège s'est formé à 09h30 place de la Révolution à Besançon. Il s'est ensuite rendu Grande Rue pour rejoindre la Préfecture.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.04
légère pluie
le 11/05 à 15h00
Vent
3.94 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
72 %

Sondage