Sécurité dans les transports en commun : l’application "Ma sécurité" évolue

Publié le 20/09/2022 - 16:41
Mis à jour le 25/09/2022 - 10:43

À l’occasion de la journée du transport public, le 20 septembre, l’application "Ma Sécurité", disponible sur l’ensemble des plateformes de téléchargement, évolue pour accompagner davantage les millions des personnes qui prennent chaque jour les transports en commun. Explications.

©Alexane Alfaro ©
©Alexane Alfaro ©

En France, selon le ministère de l'Intérieur et des Outre-mer, depuis 2016, la délinquance dans les transports en commun représente 5 % des victimes enregistrées par la police et la gendarmerie nationale, toutes atteintes confondues, et 3 % des mis en cause chaque année.

En 2021, les forces de l'ordre ont enregistré près de 122.170 victimes de vols et de violences dans les transports en commun, soit une augmentation de 4 % par rapport à 2020.

Dans ce contexte, "renforcer la sécurité des usagers dans les transports en commun est une priorité" pour les services du ministère de l’Intérieur.

Une application disponible gratuitement

L’application mobile "Ma sécurité", disponible gratuitement sur les plateformes de téléchargement d’applications habituelles, est un outil mis en place pour prévenir les vols et violences dans les transports en commun.

À l’occasion de la journée du transport public, le 20 septembre, l’application "Ma Sécurité", disponible sur l’ensemble des plateformes de téléchargement, évolue pour accompagner davantage les millions des personnes qui prennent chaque jour les transports en commun.

La catégorie de conseils "sécurité routière" devient "Transports et mobilités" pour intégrer d’autres vecteurs de mobilité tels que le train, le bateau et l’avion. Dans cette catégorie, de nouvelles fiches conseils relatives à la sécurité dans les transports scolaires, à la prévention des violences sexuelles et sexistes dans les transports en commun et les risques ferroviaires font leur apparition.

De plus, les utilisateurs de l’application recevront une à deux fois par semaine des notifications conseils relatives à la sécurité dans les transports de tous types. La rubrique "Besoin d’aide" est également mise à jour pour informer les utilisateurs de l’existence du service d’alerte 3117 de la Sûreté ferroviaire SNCF.

Un service disponible tous les jours et à toutes heures

Ce service est mis à disposition des utilisateurs des transports ferroviaires et métropolitains qui sont victimes ou qui signalent une situation présentant un risque pour leur sécurité ou celle des autres voyageurs : "violences sexuelles et sexistes, objets suspects, violences ou menaces, vols, ou tout autre fait qui nécessite d’être signalé. Disponible 24/7, par téléphone au 3117 ou par SMS au 31 177, il permet d’orienter victimes et témoins vers la prise en charge la plus adaptée en lien avec les forces de sécurité intérieure ou les équipes opérationnelles de sûreté de l’opérateur de transport."

Pour rappel, l’application "Ma sécurité" vous permet déjà d’accéder notamment :

  • aux services de pré-plainte et de signalement en ligne ;
  • à l’ensemble des numéros d’urgence ;
  • aux actualités et notifications locales de sécurité qui vous concernent ;
  • à un service de tchat 24h/24 et 7j/7 avec un gendarme ou un policier, directement dans l’application ;
  • à des conseils de sécurité et de prévention;
  • à une cartographie des points d’accueil, des commissariats et des brigades de gendarmerie autour de vous, ainsi que leurs coordonnées et horaires d’ouverture.

Infos +

Si vous êtes victime ou témoin d’un acte de délinquance dans les transports en commun, ayez les bons réflexes :

  • En cas d’urgence, contactez la plateforme de signalement par appel au 31 17 ou par SMS au 31 177 ;
  • Rapprochez-vous de la police ou de la gendarmerie nationales ou des agents de la sûreté ferroviaire ;
  • Identifiez les témoins sur place afin de pouvoir éventuellement les recontacter ;
  • Victime ou témoin, rassemblez un maximum d’éléments permettant d’identifier l’auteur.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Transports

Bruit ferroviaire : la SNCF et l’État ont établi un vaste programme de résorption

Afin d’améliorer la situation des riverains concernés par le bruit ferroviaire, un vaste programme de résorption des points noirs a été engagé par SNCF Réseau et les services de l’État. Ensemble, ils ont recensé les actions à mener en Bourgogne-Franche-Comté et établi un programme d’opérations.

Grand Besançon : un manque de chauffeurs pour les transports périurbains

Face aux difficultés de recrutement de conducteurs et à la reprise de l’épidémie de Covid, les entreprises de transport qui assurent les services Ginko dans les communes périurbaines de Grand Besançon Métropole se trouvent aujourd’hui en difficulté pour réaliser certains circuits, ce qui impacte la qualité du service de transport, a-t-on appris ce vendredi 16 septembre.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.9
partiellement nuageux
le 03/10 à 18h00
Vent
2.64 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
84 %

Sondage