SNCF: quatre syndicats de cheminots appellent à la grève le 12 décembre

Publié le 09/12/2013 - 14:55
Mis à jour le 09/12/2013 - 15:23

Quatre syndicats de cheminots hostiles au projet de réforme ferroviaire appellent à la grève le jeudi 12 décembre 2013 en accusant la SNCF « de tenter de mettre en oeuvre la réforme » avant le débat prévu au Parlement au premier semestre 2014.

 ©
©

Le préavis déposé par la CGT, l'Unsa et Sud-Rail, rejoints par FiRST, court du mercredi 11 décembre à 19h au vendredi 13 décembre à 8h. Les syndicats s'inquiètent de la création au 1er janvier 2015 à la place de la SNCF et de Réseau ferré de France, gestionnaire des infrastructures (RFF), de trois établissements publics qui, selon eux, mènera à un éclatement du système ferroviaire.

La réforme vise à stabiliser la dette du système ferroviaire, actuellement de 40 milliards d'euros, et à préparer le secteur à l'ouverture à la concurrence du transport de voyageurs. "Les présidents de la SNCF et de RFF mettent en oeuvre la réforme avant la réforme, c'est insupportable, ils ne doivent pas s'affranchir du débat démocratique", a expliqué Gilbert Garrel (CGT, premier syndicat). Selon les syndicats, les plans "Excellence 2020" à la SNCF et "Réseau 2020" à RFF sont des "tentatives de mettre en oeuvre la réforme" en "s'attaquant aux métiers, à la sécurité et aux conditions de travail des cheminots".

Les syndicats estiment en outre que le projet de réforme est "non financé". "Le financement du projet se fera sur le dos des cheminots" par la recherche de gains de productivité qui "dégradera les conditions sociales et de travail des cheminots", avance M. Garrel.

La CGT, l'Unsa et Sud-Rail exigent également le maintien du statut des cheminots, l'ouverture de négociations salariales début 2014 pour aboutir à "une augmentation générale", "une autre prise en compte de la sûreté et de la sécurité des agents par une réhumanisation des gares et des trains" ou encore "une réorientation totale de la politique menée au fret".

(avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Reçus à l’Elysée, FNSEA et JA attendent des “décisions claires” avant le Salon de l’agriculture

Les dirigeants des deux syndicats agricoles majoritaires, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA), ont dit attendre des "décisions claires" d'Emmanuel Macron qui les reçoit mardi 20 février 2024 dans l'après-midi à l'Elysée, à quatre jours de l'ouverture du Salon de l'agriculture à Paris.

Renouvellement de congé de présence parentale : les règles s’assouplissent

Pour les salariés du secteur privé comme pour les agents de la fonction publique, titulaires ou non, il est désormais plus simple de renouveler, avant son terme, un congé de présence parentale ainsi que le droit de bénéficier de l'allocation journalière de présence parentale (AJPP). Cela fait suite à un décret publié au Journal officiel le 4 février 2024, annonce service-public.fr.

Guerre à Gaza : un rassemblement pour boycotter Carrefour à Ecole-Valentin

Une dizaine de personnes se sont rassemblées devant Carrefour à Ecole-Valentin samedi 17 février 2024 vers 10h00 à l’occasion de la "journée nationale d’action #BoycottCarrefour" lancée par la campagne BDS (Boycott désinvestissement sanctions) en France. L’enseigne est accusée d’être "complice et bénéficiaire de la colonisation illégale de la Palestine".

La confédération paysanne appelle à poursuivre la mobilisation

Faute de réponse sur le revenu paysan, le syndicat de la confédération paysanne de Bourgogne-Franche-Comté appelle à une poursuite de la mobilisation, apprend-on vendredi 2 février 2024. Pour rappel, les syndicats majoritaires FNSEA et Jeunes agriculteurs ont, eux, appelés jeudi à suspendre les blocages suite aux annonces du Premier ministre.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.72
légère pluie
le 24/02 à 6h00
Vent
5.18 m/s
Pression
1002 hPa
Humidité
91 %