Solidarité : un don de spiruline au CHU de Besançon

Publié le 23/04/2020 - 11:30
Mis à jour le 23/04/2020 - 13:37

La ferme Jeannot, à Villers-Saint-Martin (25), a envoyé aux soignants du CHU de Besançon un colis de spiruline, une algue qui "donne de l'énergie".

L'équipe de réanimation du CHU de Besançon avec les paquets de spiruline ©DR

"Les applaudissements c'est très sympa, mais depuis notre hameau isolé, personne ne les entend. Alors voici notre contribution à nous" s'amuse Colette Jeannot.

La ferme Jeannot, près de Baume-les-Dames, a envoyé une vingtaine de paquets de l'algue qu'elle produit, la spiruline, au personnel soignant du CHU de Besançon.

"Un soutien physique à la fatigue, musculaire ou morale"

Cette algue est connue pour être un "super aliment, qui donne de l'énergie, aussi bien physique que morale, dont les infirmiers et infirmières pourraient bien avoir besoin en ce moment" explique Colette Jeannot.

Très riche (en fer, en vitamines), la spiruline permettrait également "d'éviter les carences, si le personnel soignant n'a pas le temps de bien manger. En plus, ça renforce le système immunitaire" assure-t-elle.

Les soignants vont donc consommer "une cuillère à café le matin pour la journée - ou le soir pour la nuit -, dans un jus de fruit, un yaourt, une salade..." Qui devrait "les aider à tenir."

Impossible de vendre sur les marchés

Ce geste a également été motivé par la volonté de ne pas gaspiller. Car à la ferme Jeannot, si avec les beaux jours la production de spiruline reprend, impossible de les vendre sur les marchés, désormais fermés.

Et donc impossible aussi d'écouler tout le stock de l'année dernière, qui voit sa date péremptoire se rapprocher. "¨Plutôt que de jeter, autant en faire profiter ceux qui ont en besoin" philosophe Mme Jeannot.

La ferme continue tout de même à livrer depuis son site internet.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Reprise des cultes : « Nous jugeons la jauge à 30 personnes irréaliste et inapplicable en l’état » selon l’Archevêque de Besançon

Dans son discours du 26 novembre 2020, le premier ministre a précisé que la jauge de participation des fidèles aux messes dominicales reste fixée à 30 personnes pour la reprise des célébrations ce 28 novembre, et ce quelle que soit la taille de l’église. Dans une lettre adressée aux curés, prêtres, diacres, délégués pastoraux, équipes de coordination pastorale et aux fidèles du diocèse, l'archevêque de Besançon, Monseigneur Jean-Luc Bouilleret, manifeste son incompréhension concernant "cette mesure arbitraire qui ne prend pas en compte la juste proportion du nombre de personnes en fonction de la taille de l'église".

Covid-19 : "Être plus vigilant en Bourgogne-Franche-Comté qu’ailleurs"

Point de situation • Le préfet de la Région Bourgogne-Franche-Comté a établit un nouveau point de situation ce vendredi 27 novembre 2020 après l’allocution d’Emanuel Macron sur le déconfinement progressif en trois étapes et conditionné par la situation épémiologique en France. La circulation du virus reste cependant très intense en Bourgogne-Franche-Comté est la deuxième région la plus touchée par la Covid derrière Auvergne-Rhône-Alpes. Les départements de l’Yonne et du Doubs (notamment le secteur de Pontarlier) sont aujourd’hui le plus impactés par la circulation du virus.

Banque alimentaire de Franche-Comté : une augmentation des demandeurs d’aide de 20% depuis septembre 2020

La prochaine grande collecte de la Banque alimentaire de Franche-Comté se déroulera les 27, 28 et 29 novembre 2020 dans tous les grands magasins de la région. Objectif : collecter des produits non périssables pour assurer les distributions en 2021 et assurer une demande de plus en plus importante… On en parle avec Michel Jeannin, chargé de communication de la Banque alimentaire de Franche-Comté.

Société

Reprise des cultes : « Nous jugeons la jauge à 30 personnes irréaliste et inapplicable en l’état » selon l’Archevêque de Besançon

Dans son discours du 26 novembre 2020, le premier ministre a précisé que la jauge de participation des fidèles aux messes dominicales reste fixée à 30 personnes pour la reprise des célébrations ce 28 novembre, et ce quelle que soit la taille de l’église. Dans une lettre adressée aux curés, prêtres, diacres, délégués pastoraux, équipes de coordination pastorale et aux fidèles du diocèse, l'archevêque de Besançon, Monseigneur Jean-Luc Bouilleret, manifeste son incompréhension concernant "cette mesure arbitraire qui ne prend pas en compte la juste proportion du nombre de personnes en fonction de la taille de l'église".

Violences conjugales : le dépôt de plainte bientôt possible à l’hôpital de Besançon…

Dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes ce 25 novembre 2020, plusieurs acteurs du département ont signé une convention relative à l’accueil, la prise en charge et la prise des plaintes des femmes victimes de violences, dans les locaux du Centre Hospitalier Universitaire de Besançon.

Violences conjugales : le premier bracelet anti-rapprochement testé dès le 8 décembre à Besançon

À l'occasion de la journée de lutte contre les violences faites aux femmes, le procureur de la République de Besançon et le préfet du Doubs entouré de leurs partenaires (France Victime Besançon, Police, Gendarmerie et Service Pénitentiaire d'Insertion et de Probation) ont signé ce mercredi 25 novembre 2020 le protocole de mise en œuvre du "Bracelet anti-rapprochement" au sein du tribunal judicaire de Besançon. Objectif : mieux protéger les victimes de conjoints ou ex-conjoints violents.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.03
ciel dégagé
le 28/11 à 12h00
Vent
3.41 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
64 %

Sondage