Solmiré demande à l’UNICEF de retirer le titre de "collectivité amie des enfants" au Département du Doubs

Publié le 19/11/2020 - 18:02
Mis à jour le 19/11/2020 - 17:25

Lors de la Journée internationale des Droits de l’Enfant le 20 novembre 2020, l’association SolMiRé, (Solidarité, Migrants Réfugiés) à Besançon demandera à UNICEF France de retirer au Département du Doubs le label « Collectivités Amies des Enfants » suite à des « violations de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (CIDE) ».

Depuis 2012, le Département du Doubs est membre du réseau des "Collectivités Amies des Enfants", animé par l’organisation UNICEF. Ce label doit valoriser une démarche exemplaire concernant le respect et la promotion des droits de l’enfant.

Le 20 novembre 2020, à l’occasion de la Journée Internationale des Droits de l’Enfant, l’association Solmiré demandera à UNICEF France de retirer ce titre au Département du Doubs qui, "depuis plusieurs années, sous le mandat de madame Bouquin, a multiplié les violations de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (CIDE)", indique l'association bisontine.

Des cas de jeunes étrangers à la rue

Selon SolMiRé, le Conseil Départemental du Doubs a mis en place durant ce dernier mandat une Protection de l’enfance "à deux vitesses". Et d'expliquer : "Les enfants étrangers ne sont qu’exceptionnellement admis dans les mêmes structures d’accueil que les enfants français et les dispositifs qui leur sont dédiés disposent de moyens financiers largement inférieurs. Ils ont très rarement accès à des familles d’accueil et sont même fréquemment livrés à eux-mêmes dans des hôtels, sans véritable accompagnement, sans présence ni soutien. Une chambre d’hôtel et un bon d’achat au Flunch ne peuvent suffire à assurer la protection de ces enfants."

SolMiRé raconte qu'en mai et juin dernier, le Département du Doubs a décidé de "ne plus offrir ni toit ni repas aux enfants isolés étrangers avant que ne soit évaluée leur minorité, les obligeant ainsi à dormir dehors des jours durant. Seule la médiatisation de cette situation, ainsi que l’occupation militante de locaux départementaux avaient permis, au cas par cas, d’obtenir la mise à l’abri de ces enfants."

Plus récemment, la semaine dernière, l’association Solmiré a été avertie de la situation d’un adolescent étranger, "mis à la rue par le Département qui remettait en cause sa minorité. Malgré le confinement, la crise sanitaire et l’approche de l’hiver, aucune solution d’hébergement ne lui a été proposée".

"La Journée Internationale des Droits de l’Enfant ne peut se réduire à de simples déclarations de principe"

En conclusion, SolMiRé déclare que "Le respect des Droits de l’Enfant n’est pas facultatif, et UNICEF France ne doit pas cautionner davantage la politique hostile aux enfants étrangers isolés que mène le Département du Doubs. La Journée Internationale des Droits de l’Enfant ne peut se réduire à de simples déclarations de principe et les discours officiels ne peuvent faire l’impasse sur la réalité crue que subissent aujourd’hui les enfants étrangers."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Premier Forum Climat de SNCF Réseau à Besançon : ”Le ferroviaire n’est peut-être pas une solution unique, mais ça peut très fortement contribuer à réduire notre empreinte carbone”

Le premier Forum Climat de France porté par SNCF Réseau s’est tenu jeudi 13 juin 2024 à Besançon en présence de 150 élu(e)s régionaux et locaux, d’industriels, de représentants d’associations et d’experts en climat. Objectif : mobiliser la filière ferroviaire et partager une vision commune dans un monde où le train est une manière d’agir face au dérèglement climatique, tandis que le réseau ferroviaire est déjà impacté par le dérèglement climatique…

Sondage – Comprenez-vous la décision d’Emmanuel Macron de dissoudre l’Assemblée nationale ?

Directement après l’annonce des résultats des élections européennes ce dimanche 9 juin 2024 où le RN est arrivé largement en tête, le chef de l’État a pris la décision de dissoudre l’Assemblée nationale afin de "redonner le choix de notre avenir parlementaire par le vote". Comprenez-vous la décision d’Emmanuel Macron ? C’est notre sondage de la semaine.

Comment fonctionne le Parlement européen ?

Le siège du Parlement européen se situe à Strasbourg. C’est donc en France que se réuniront les 720 eurodéputés élus le 9 juin 2024 pour exercer les pouvoirs législatifs, budgétaire et de contrôle politique au niveau européen. On fait le point sur le rôle principal du Parlement qui est de représenter l’intérêt des citoyens de l’Union Européenne sur divers sujets.

80 ans du Débarquement en Normandie : un Bisontin est sur place…

Quelques jours après la remise de documents historiques au musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon, Nicolas Guillaume-Lamarre a reçu une invitation du ministère de la Défense et des Armées pour assister à la grande cérémonie internationale commémorative du 80e anniversaire du Débarquement en Normandie. Il partage, avec nous, ses photos de l'évènement qui s’est tenu jeudi 6 juin 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 16.68
couvert
le 16/06 à 9h00
Vent
3.68 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
67 %