Solvay révolutionne l'automobile avec un moteur... en plastique

Publié le 21/05/2015 - 16:28
Mis à jour le 17/04/2019 - 10:18

Le groupe, dont le site de Tavaux dans le Jura figure parmi les plus importantes plates-formes chimiques de France, se lance dans la construction d'un moteur de voiture en matières plastiques, beaucoup plus léger qu'un moteur standard. Une innovation qui devrait "peser" dans le monde automobile.

solvay.jpg
©solvay

Du poids lourd au poids plume

PUBLICITÉ

Baptisé « Polimotor 2 », ce moteur aura l’avantage de peser 40 kilos de moins qu’un moteur standard qui est généralement constitué de métal et qui représente la pièce la plus lourde d’une voiture.

Dans l’automobile, « l’allègement est un levier essentiel pour répondre aux exigences réglementaires toujours plus strictes en matière d’émissions et de consommation de carburant », précise Solvay sur son site Internet. Polimotor 2 devrait peser entre 63 et 67 kg. Ce qui devrait permettre déconomiser de l’énergie en réduisant le poids de la voiture.

Les pignons, la pompe à eau et à huile… ne seront plus en métal

Le groupe remplacera jusqu’à 10 composants métalliques du moteur (la pompe à eau, la pompe à huile, les entrées et sorties d’eau, le boîtier papillon, la rampe d’injection, les pignons…) par des pièces fabriquées à partir de sept de ses matériaux thermoplastiques de haute performance.

Une première version de ce moteur a été conçu dans les années 80 par un inégnieur américain, Matti Holtzberg, qui avait remplacé plusieurs éléments métalliques par du thermoplastique. Solvay avait déjà pris part à l’aventure à l’époque. Cette fois, le Polimotor 2 sera testé sur le concept-car Norma M-20 lors de la course « Lime Rock Park », dans le Connecticut aux Etats-Unis, en 2016. Cette innovation pourrait mener à d’autres ruptures technologiques.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Retours de vacances : les conseils de Bison Futé pour ce week-end

Retours de vacances : les conseils de Bison Futé pour ce week-end

Les congés scolaires se terminent dans une semaine et l’essentiel des flux routiers concerne les retours des régions côtières vers les grandes métropoles. Les trois jours de ce week-end seront difficiles sur les routes dans le sens des retours. Les usagers devraient encore rencontrer des difficultés en direction du sud dans la traversée de Lyon, puis en vallée du Rhône et enfin sur les axes du pourtour méditerranéen. En raison du G7 qui se tiendra ce week-end à Biarritz, des difficultés pourraient affecter les principaux axes de ce secteur et en particulier les autoroutes A63 et A64.

Ginko : les évolutions de la rentrée 2019 dans le Grand Besançon

Ginko : les évolutions de la rentrée 2019 dans le Grand Besançon

Plus de tramways aux heures de pointe ; un renforcement sur la ligne 3 ;  de nouveaux itinéraires sur les lignes 10, 12 et Plan B en cas de problème sur le tram ; des fréquences rehaussées le samedi sur les lignes 7 et 9 ; de nouvelles lignes entre Saint-Vit et Micropolis (ligne 59)  et entre Montfaucon et Saône (Ginko Proxi M) : voici les nouveautés de la rentrée dévoilée sur le site Ginko.voyage.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.61
ciel dégagé
le 22/08 à 18h00
Vent
2.13 m/s
Pression
1023.04 hPa
Humidité
72 %

Sondage