Stationnement sauvage à Besançon : la Ville de Besançon passe à l'action...

Publié le 03/09/2020 - 13:30
Mis à jour le 08/09/2020 - 11:11

VIDEO • Ce jeudi 3 septembre 2020, la maire de Besançon Anne Vignot, entourée de Benoît Cypriani, adjoint en charge de la sécurité, de la lutte contre les incivilités, de la tranquillité publique et de Marie Zéhaf, conseillère municipale déléguée, a présenté la campagne de lutte contre le stationnement sauvage à Besançon qui débutera le 8 septembre.

Des trottoirs transformés en parkings, des véhicules de livraison à la chaîne sur des pistes cyclables au centre-ville et dans d'autres quartiers… Le stationnement sauvage peut perturber la vie quotidienne des passants et particulièrement des personnes en situation de handicap.

Plus de 12.000 verbalisations pour stationnement gênant et très gênant en 2019

En 2019, la police municipale a verbalisé 9.959 personnes pour stationnement gênant, 2.255 pour stationnement très gênant dont 1.455 sur des trottoirs, soit 12.214 verbalisations pour ces motifs sur l'année.

Jusqu'à présent en 2020, 2.420 verbalisations ont été effectuées pour ces motifs.

"Donner la place à chacun, piétons, cyclistes, automobilistes"

Pour tenter de mettre fin à ce phénomène, la Ville de Besançon lancera une campagne de sensibilisation des usagers à partir de mardi 8 septembre. Objectif : "donner la place à chacun, piétons, cyclistes, automobilistes, sans empiéter sur la place de l'autre", a déclaré Anne Vignot, et d'ajouter : "l'idée n'est pas de gêner l'activité, mais de faciliter la circulation des uns et des autres."

Dans ce cadre, la Ville de Besançon partira à la rencontre des artisans, des commerçants, des infirmiers et infirmières, etc. pour "trouver la possibilité de travailler ensemble et trouver des solutions", a indiqué la maire.

Une campagne d'affichage est également prévue à l'arrière des bus.

En revanche, "si la communication ne peut pas se faire, il y aura des mesures rapides", a-t-elle affirmé.

Quels projets ?

La Ville de Besançon met un plan d'action renouvelé avec notamment :

  • La modification de l'arrêté de circulation régissant les zones de rencontre : le stationnement en dehors des emplacements marqués y sera considéré comme très gênant, conformément aux dispositions au Code de la route (Article R414-11) et se verra appliquer une amende de 4e classe à 135€ avec possibilité de mise en fourrière immédiate.
  • Le renforcement des actions de contrôles et de verbalisations de la police municipale notamment sur le stationnement sur trottoirs et bandes cyclables.
  • Le lancement d'un groupe de travail sur le stationnement en centre-ville : des professionnels (artisans, santé, services à la personne) seront mobilisés, avec pour objectif la co-construction de solutions respectueuses des usagers (proposition de nouvelles places de livraisons, relance de l'information sur les tarifs préférentiels et dispositifs existants…).
  • Le renforcement de l'action de contrôle et de verbalisation du stationnement abusif : celui-ci concerne "le stationnement ininterrompu d'un véhicule en un même point sur la voie publique ou de ses dépendances pendant une durée excédant 7 jours ou pendant une durée inférieure, mais excédant celle qui est fixée par arrêté de l'autorité investie du pouvoir de police."

Un bilan de verbalisations sera partagé une fois par mois sur les réseaux sociaux de la ville.

Ces dispositifs ont pour but changer le comportement des usagers "de manière pérenne". Il s'agit notamment "d'expliquer et faire accepter aux commerçants, artisans et professionnels mobiles le respect de l'usage pour chaque espace."

 

1 Commentaire

Excellente idée ! Mais, pour une fois, n'oubliez pas la rue Battant !! Là il y a de quoi faire question verbalisation pour stationnement sauvage !
Publié le 3 septembre 2020 à 17h14 par PHILIPPE CORTOT • Membre

Un commentaire

Laisser un commentaire

Transports

Ligne des horologers : un hélicoptère pour sécuriser les falaises

Des travaux liés à la sécurisation des falaises situées le long de la voix ferrée sont programmés jeudi 20 juin à Besançon en contrebas de la Citadelle, côté Rivotte. Le site étant difficile d’accès par voie terrestre, un hélicoptère sera affrété afin de transporter le matériel nécessaire au chantier prévient Grand Besançon Métropole.

Bornes Battant : un compromis compliqué entre la Ville et les commerçants

Le compromis semble compliqué. D’un côté, plusieurs commerçants notent une perte sèche de leur chiffre d’affaires depuis l’installation en avril dernier des bornes dans le quartier Battant à Besançon et de l’autre, la maire qui ne semble pas vouloir déroger à ces dernières même si elle affirme rester ouverte à la discussion. On fait le point ce mois de juin 2024…

Passage de la flamme à Besançon : fermeture complète du pont Charles de Gaulle le 25 juin

La Ville de Besançon vient d’annoncer dans un communiqué que pour des raisons de sécurité, les services de l’État ont décidé de modifier le dispositif de circulation de la journée du passage de la flamme olympique le 25 juin 2024. Le pont Charles de Gaulle sera ainsi fermé à tous les usagers (voitures, bus, tramway, cyclistes, piétons) de 18h15 à 19h30.

Recharger son véhicule électrique en moins de 30 minutes, c’est possible dans la station de super-chargeurs Electra à côté de Peugeot Besançon

QUOI DE NEUF ? • Le Groupe Chopard a inauguré le 6 Juin 2024 la station de bornes de super-chargeurs Electra en contre-bas de la concession Peugeot de Besançon. La proximité du boulevard favorise la facilité de recharge.

Premier Forum Climat de SNCF Réseau à Besançon : ”Le ferroviaire n’est peut-être pas une solution unique, mais ça peut très fortement contribuer à réduire notre empreinte carbone”

Le premier Forum Climat de France porté par SNCF Réseau s’est tenu jeudi 13 juin 2024 à Besançon en présence de 150 élu(e)s régionaux et locaux, d’industriels, de représentants d’associations et d’experts en climat. Objectif : mobiliser la filière ferroviaire et partager une vision commune dans un monde où le train est une manière d’agir face au dérèglement climatique, tandis que le réseau ferroviaire est déjà impacté par le dérèglement climatique…

Circulation place Leclerc : c’est quoi cette pagaille ?

Cela fait quelques jours maintenant que la circulation au niveau de la place Leclerc à Besançon est devenue un enfer pour la plupart des conducteurs contraints d’emprunter cet axe aux heures de pointe. Alors quelles peuvent bien être les raisons d’une saturation aussi soudaine ? On a posé la question à Marie Zehaf, conseillère municipale de la Ville de Besançon déléguée à la voirie.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 14.16
nuageux
le 22/06 à 0h00
Vent
2.11 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
96 %