Succéder à M. Moustache, oui mais...

Publié le 11/02/2016 - 17:59
Mis à jour le 12/02/2016 - 08:56

L'annonce de M. Moustache de cesser l'exploitation de son troupeau de chèvres d'ici 2020 a fait naître de nombreuses questions. La Ville de Besançon, propriétaire de la ferme des Torcols, confirme son souhait de poursuivre l'activité et apporte des précisions aux éventuels successeurs.

capture_decran_2014-04-11_a_11.07.59.png
©Ville de Besançon

Agriculture urbaine

PUBLICITÉ

Difficile d’imaginer la désormais traditionnelle transhumance des chèvres de la ferme des Torcols sans M. Moustache. Et pourtant ! Le célèbre berger vient d’annoncer qu’il souhaitait cesser son activité d’ici 2020 et lance un appel aux repreneurs potentiels. “La ville de Besançon apporte son soutien à l’agriculture urbaine et souhaite la poursuite de cette aventure” précise Anne Vignot, adjointe au Maire en charge de l’environnement.

Pas de confusion 

Mais avant de se voir successeur de M. Moustache, quelques précisions doivent être connues. “La ferme des Torcols et les terrains engagés dans cette aventure appartiennent à la Ville. Nous avons mis en place une convention avec Philippe Moustache pour assurer l’entretien de nos collines à l’aide du troupeau de chèvres. Ceci se fait selon un plan de gestion précis.” Ce qui signifie que les éventuels succcesseurs de M. Moustache, ne seront pas propriétaires de l’exploitation. “Je ne voudrais pas que des jeunes qui ont envie de se lancer dans ce projet pensent acheter une exploitation dans laquelle ils seront libres de faire ce qu’ils veulent. Ces informations doivent entrer en compte dans le modèle économique de leur projet” poursuit Anne Vignot.

L’aventure doit se poursuivre

Ces précisions apportées, l’adjointe au Maire confirme la volonté de la Ville de conserver ce mode de gestion des collines pour sa praticité, son efficacité et …son capital sympathie. C’est en 2007 que la municipalité a décidé de confier le débroussaillage des espaces ouverts à des chèvres. Pour faire connaître cette activité atypique, la Ville a, en 2010, organisé la transhumance à laquelle les randonneurs peuvent se joindre. Notez que la prochaine transhumance est d’ores et déjà programmée pour le 1er mai 2016.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Au Crédit Agricole, le sport comme école de la vie

Au Crédit Agricole, le sport comme école de la vie

publi-info • Le Crédit Agricole est une banque solidement ancrée dans les territoires et la Franche-Comté ne fait évidemment pas exception à cette règle. De ce fait, et de longue date, l’établissement bancaire s’est naturellement investi dans des activités sportives, parce que c’est une école de vie porteuse de valeurs allant de l’humilité au goût de l’effort.

Besançon, à vous de construire le bonheur qui va avec…

Besançon, à vous de construire le bonheur qui va avec…

Les 3 B • En devenant communauté urbaine au 1er juillet 2019, le Grand Besançon passe un cap et se dote d'une marque d'attractivité déclinable par les différents acteurs publics et privés du territoire qui ont participé à sa co-construction : "Besançon, Boosteur de bonheur", plus qu'une promesse mais un véritable art de vivre à la bisontine que les différents acteurs locaux vont s'approprier

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.08
ciel dégagé
le 27/06 à 3h00
Vent
1.8 m/s
Pression
1022.29 hPa
Humidité
95 %

Sondage