Alerte Témoin

Tempête Eléanor : 2.000 foyers toujours privés d’électricité en Franche-Comté

Publié le 04/01/2018 - 17:20
Mis à jour le 04/01/2018 - 17:23

Les équipes Enedis ont oeuvré jusque tard dans la nuit pour réalimenter les 6.000 clients privés d’électricité depuis ce mercredi 3 janvier 2018. En fin d'après-midi, plus de 95 % des foyers étaient réalimentés sur la région. Les zones les plus touchées sont les contreforts des Vosges, le secteur de Lure/Luxeuil et celui de Maîche - Morteau. Preuve de la violence des vents, les fortes rafales de vent ont brisé en deux le manche à air de l'aérodrome de Besançon-La Vèze.

dgtsLaVezetempete4janvier2018.jpg
© alerte témoin David D.

Les équipes d’Enedis sont à pied d’œuvre "dans des conditions parfois difficiles", indiquent-ils, pour réalimenter les 2 000 clients privés d’électricité. Une quarantaine d’interventions ont été menées par les pompiers suite aux intempéries et montée des eaux. "Une montée importante des cours d’eau est attendue durant la nuit", indiquent les pompiers

Point des foyers qui restent à alimenter en Franche-Comté (point à 17h le 4/01/2018) :

  • 900 en Haute-Saône
  • 700 sur le Doubs
  • 400 sur le Territoire de Belfort 

Point des foyers qui restent à réalimenter en Franche-Comté (point à 12h le 4/1/18) :

  • 2 000 en Haute-Saône
  • 1 500 sur le Doubs
  • 1 500 sur le Territoire de Belfort
  • 500 sur le Jura

Enedis rappelle aux clients que les groupes électrogènes doivent être impérativement installés dans des lieux ventilés. Par ailleurs, les installations électriques intérieures doivent être séparées du réseau en basculant le disjoncteur principal sur 0. L’application mobile « Enedis à mes Côtés » fournit des renseignements sur les coupures et numéros utiles à destination des clients. 

Point des foyers restant à réalimenter en Franche-Comté le jeudi 4 janvier 2018 à 10h  :

  • 2.500 en Haute-Saône
  • 1.500 sur le Doubs
  • 1.500 sur le Territoire de Belfort
  • 500 sur le Jura
  • Les zones les plus touchées sont les contreforts des Vosges, le secteur de Lure/Luxeuil et celui de Maîche/Morteau.

Info +

  • Il est rappelé de ne pas toucher aux fils tombés à terre et de signaler toute anomalie au service Dépannage d’Enedis au 09 726 750 + n° du département.
  • Enedis rappelle aux clients que les groupes électrogènes doivent être impérativement installés dans des lieux ventilés. Par ailleurs, les installations électriques intérieures doivent être séparées du réseau en basculant le disjoncteur principal sur 0.

Rappel : 

  • A 10h00 : 6.000 foyers n'avaient plus d'électricité (2.500 en Haute-Saône, 1.500 sur le Doubs, 1.500 sur le Territoire de Belfort et 500 sur le Jura)
  • A 12h00 : 5 500 foyers n'avaient plus d'électricité  ( 2 000 en Haute-Saône 1 500 sur le Doubs, 1 500 sur le Territoire de Belfort, 500 sur le Jura)
  • A 17h00 : 2.000 foyers n'avaient plus d'électricité (900 en Haute-Saône, 700 sur le Doubs, 400 sur le Territoire de Belfort)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

16 % des ménages de Bourgogne-Franche-Comté se chauffent au fioul

Alors que le gouvernement vient d'annoncer qu'à partir de 2022, les Français ne pourraient plus installer chez eux de chaudière à fioul ou charbon, l'Insee Bourgogne Franche-Comté explique que 206.300 ménages se chauffent au fioul, soit 16,1% des ménages de la région. La Bourgogne Franche-Comté se place devant les régions Grand-Est et Bretagne (15 %) bien loin devant l'île-de-France (6%) et la Corse (3%).

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Sécurité à Planoise : le préfet du Doubs saisit l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     28.11
    peu nuageux
    le 08/08 à 18h00
    Vent
    2.53 m/s
    Pression
    1016 hPa
    Humidité
    48 %

    Sondage