Alerte Témoin

TGV Rhin-Rhône : une première convention de financement des études et acquisitions

Publié le 10/07/2009 - 19:19
Mis à jour le 12/04/2019 - 13:30

30 millions d’euros sur les 60 millions nécessaires pour lancer la deuxième tranche de la branche-est ont été dégagés hier à Besançon.

1247246592.jpg
Sarkozy avait demandé l'accélération du processus en mars dernier ©carvy
C’était jour de comité de pilotage de la LGV Rhin-Rhône aujourd'hui à Besançon. Rien de nouveau sous le soleil sinon que le comité a validé la mise en place d’une première convention de financements de 30 millions d’euros nécessaires à la réalisation des études de projet et des acquisitions de terrain pour la deuxième tranche de la branche-est concernant le tronçon entre Belfort et Mulhouse.
 
Le préfet de Région, Jacques Barthélémy a rappelé que cette décision intervient quatre mois après l’annonce faite par Nicolas Sarkozy à Ornans d’accélérer le processus. Il est vrai que tout doit être calé avant le 25 janvier 2012, date de péremption de la déclaration d’utilité publique.
 
Une convention complémentaire d’un même montant sera présentée en 2010. Pourquoi ne pas avoir prévu une convention globale prévoyant d’emblée les 60 millions ? Marie-Guite Dufay, présidente de la Région, s’est montrée suspicieuse à ce sujet à l’égard de l’Etat. « On perd du temps », estime-t-elle. Et, à l’instar du maire de Besançon, Jean-Louis Fousseret, elle craint que l’Etat ne tienne parole et que sa part incombe finalement aux collectivités.
 
Quant au plan de financement des travaux proprement dit entre Villers-les-Pots et Dijon et entre Petit-Croix et Lutterbach, estimé à un milliard d’euros, il n’était pas à l’ordre du jour. Selon une évaluation faite par nos soins, il resterait 108 millions d’euros à payer par la Franche-Comté pour finir cette branche-est, 180 millions par l’Alsace et 72 millions par la Bourgogne.
 
Si tout va bien, les travaux pourraient commencer vers 2013 pour une ouverture de cette partie de la ligne à la grande vitesse en 2015. Seulement à cette date, Strasbourg sera à 3h de Lyon. Avant la fin du chantier de la deuxième tranche, il faudra 15 minutes de plus.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Transports

110 km/h sur l’autoroute : « 40 millions d’automobilistes » se réjouit du rejet de cette proposition

Lundi 29 juin 2020, le président de la République Emmanuel Macron recevait au Palais de l'Élysée les 150 membres de la Convention citoyenne pour le Climat, qu'il avait chargée de proposer des solutions "radicales" pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de -40 % d'ici 2040. Un rapport contenant 149 propositions lui a donc été remis le 19 juin dernier ; Emmanuel Macron s'était engagé à y "apporter une première réponse" aujourd’hui. Ainsi, toutes les propositions émises par la CCC feront l'objet d'un projet de loi d'ici la fin de l'été. Toutes, sauf trois, parmi lesquelles l'abaissement de 130 à 110 km/h de la vitesse maximale sur les autoroutes : une victoire pour l'association "40 millions d'automobilistes".

Transports scolaires : la date limite fixée au 16 juillet pour les inscriptions

La Région Bourgogne-Franche-Comté, en charge des transports scolaires sur les territoires de la Côte-d’Or, du Doubs, du Jura, de la Nièvre, de la Haute-Saône, de la Saône-et-Loire et de l’Yonne, informe que l’inscription aux transports scolaires pour l’année 2020-2021 se poursuit sur le site internet de la Région. Les villes couvertes par un réseau urbain (autorités organisatrices de la mobilité) ainsi que le Territoire de Belfort ne sont pas concernés par ce dispositif.

Bons plans, petits prix et voyages gratuits* sur les TER en Bourgogne Franche-Comté et partout en France cet été

Pour relancer la fréquentation des trains, 11 régions de France métropolitaine (hors Ile-de-France et Corse) et la SNCF lancent une grande opération de promotion "TER de France" : petits prix, offres tarifaires, Pass' pour voyager gratuitement en juillet et en août avec un abonnement annuel.

Venez découvrir la boutique d’accessoires de la concession Peugeot à Besançon !

PUBLI-INFO • Peugeot, ce ne sont pas que des automobiles, ce sont aussi des accessoires et des produits dérivés ! Depuis fin 2019, un espace boutique s'est installé au cœur du concessionnaire Peugeot à Besançon, une première pour la marque. Hervé Papillard, conseiller commercial spécialiste des pièces de rechanges, boutique et accessoires Peugeot, nous fait visiter…
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     19.75
    partiellement nuageux
    le 02/07 à 18h00
    Vent
    2.59 m/s
    Pression
    1015 hPa
    Humidité
    50 %

    Sondage