Alerte Témoin

Transports : Autocité arrivera à Besançon avec le printemps

Publié le 03/12/2009 - 18:17
Mis à jour le 03/12/2009 - 18:17

Après Velocité, Autocité. Une dizaine de voitures vont être mises à disposition des Bisontins pour de petits déplacements. Ce système d’autopartage fonctionne déjà dans un certain nombre de villes comme Strasbourg, Mulhouse ou Lyon.

PUBLICITÉ
Jean-Louis Fousseret a présenté «ce nouveau service de mobilité durable » cet après-midi avec les principaux partenaires de l’opération, l’ADEME et Auti’trement, l’opérateur strasbourgeois.
 
A partir du mois de mars 2010, les voitures seront réparties dans huit stations (Madeleine, Saint-Jacques, Viotte, Liberté, Beaux-Arts, Granvelle, Bersot et City).
 
Les véhicules (70% de petites citadines et 30% d’utilitaires) sont mis à disposition 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Une carte à passer sur un récepteur, un code pin à saisir et c’est parti… Contrairement à Vélocité, la voiture doit être remise au même endroit.
 
Trois exemples :
 
- Une visite à un client ou la livraison d’un achat ? Je réserve un véhicule de 10h à 11h et j’effectue 10km, ça me coûte 6,65€
 
- Une soirée chez des amis ? Je réserve un véhicule de 19h à 3h et j’effectue 20km, ça me coûte 13,5€
 
- Une journée à la campagne en famille ? Je réserve un véhicule de 8h à 20h et j’effectue 120 km, ça me coûte 74,2€.
 
L’objectif affiché est de faire baisser le nombre de voitures en ville. A terme, il faudra évidemment mettre plus de véhicules en libre-service pour y arriver. C’est en tout cas une incitation à se séparer d’un second véhicule.

Quand on sait que 30% des gaz à effet de serre du Grand Besançon proviennent des transports, tous les moyens sont bons pour réduire la circulation.

 
Quand on sait également que le budget moyen consacré à une voiture est de 500€ par mois...
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Aménagement de la RN57 entre Beure et Micropolis : où en est-on ?

Le bilan de la deuxième phase de concertation publique sur le projet d’aménagement de la RN57 entre les "Boulevards" à Besançon et la commune de Beure a été mis en ligne sur le site internet de la DREAL le 11 février 2020. Habitants, acteurs, usagers ont donné des avis, suggestions et autres réactions sur ce projet de mise à 2 x 2 voies.

Comment relancer le Fret ferroviaire face aux transports routiers en Bourgogne Franche-Comté ?

Avec 300 km de lignes dédiées et plus de 18 500 trains par an en Bourgogne Franche-Comté, SNCF Réseau veut renforcer le transport des marchandises par le rail pour répondre aux enjeux de "développement durable, développement du trafic et développement économique". Un forum s'est tenu fin janvier à Dijon pour construire l’avenir du fret ferroviaire dans la région.

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6.57
ciel dégagé
le 20/02 à 18h00
Vent
4.13 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
75 %

Sondage