Transports: Marie-Guite Dufay menace de ne plus payer la SNCF

Publié le 23/02/2012 - 14:45
Mis à jour le 12/04/2019 - 13:36

Le ras-le-bol des usagers du train est tel que la présidente de la Région est prête à suspendre le paiement des 90 millions d’euros dues à la SNCF en 2012. 

A l’issue d’une réunion ce jeudi matin à Besançon entre les représentants régionaux de la FNAUT (Fédération nationale des associations d’usagers des transports) et les services de la Région, Marie-Guite Dufay a décidé de mettre les pieds dans le plat devant la presse. Trop, c’est trop… « On voit des trains supprimés, des trains quasiment toujours en retard et des trains pas adaptés. La situation est extrêmement grave et préoccupante, alors que la Région a augmenté l’offre des TER avec une rallonge de 6 millions d’euros pour 2012 ».

« Je suis trop atteinte, trop percutée par ce qui se passe. Je pense que je m’autoriserai à suspendre les paiements à la SNCF. J‘espère qu’on en arrivera pas là, mai, franchement, je me mets à la place des usagers », a menacé la présidente. Elle laisse un mois à la SNCF pour arranger la situation des 21 000 utilisateurs quotidiens du TER en Franche-Comté. Aujourd’hui, estime-t-elle, le conseil régional paie un service qui n’est pas au rendez-vous. « Tous ces soucis ne sont plus supportables » a complété Alain Fousseret, vice-président chargé des TER.

Et ce qui fâche plus particulièrement Marie-Guite Dufay c’est que lors de la négociation de la convention 2012, la SNCF n’a pas prévenu que la Franche-Comté sera une des régions les plus affectées par des travaux. « C’est seulement maintenant qu’on nous le dit ».

François Jeannin, président régional de la FNAUT n’a pas mâché ses mots non plus. « Depuis janvier, il n’y a pas un seul jour sans qu’on nous signale des dysfonctionnements. C’est invraisemblable. La régularité est dégradée, la qualité de service est déplorable, le suppression de trains trop répétitive, la matériel en capacité insuffisante », a rajouté François Jeannin. Ce dernier n’a pas contredit Marie-Guite Dufay quand elle a annoncé un taux de dysfonctionnements de 22% en moyenne, au lieu de 7 à 8% généralement, et de 44% sur certaines lignes comme la liaison Belfort-Montbéliard-Besançon considérée comme un véritable point noir.

La balle est désormais dans le camp de la SNCF. Nicole Notat, médiatrice nouveaux horaires et services, a reçu la FNAUT qui sera également chez Thierry Mariani, ministre des Transports le 28 février. Quant à Marie-Guite Dufay, elle a écrit à plusieurs reprises à Guillaume Pépy, patron de la SNCF. Sa menace de suspendre le paiement des mensualités portera-t-elle ses fruits en un mois ?

  

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Transports

Ligne des horologers : un hélicoptère pour sécuriser les falaises

Des travaux liés à la sécurisation des falaises situées le long de la voix ferrée sont programmés jeudi 20 juin à Besançon en contrebas de la Citadelle, côté Rivotte. Le site étant difficile d’accès par voie terrestre, un hélicoptère sera affrété afin de transporter le matériel nécessaire au chantier prévient Grand Besançon Métropole.

Bornes Battant : un compromis compliqué entre la Ville et les commerçants

Le compromis semble compliqué. D’un côté, plusieurs commerçants notent une perte sèche de leur chiffre d’affaires depuis l’installation en avril dernier des bornes dans le quartier Battant à Besançon et de l’autre, la maire qui ne semble pas vouloir déroger à ces dernières même si elle affirme rester ouverte à la discussion. On fait le point ce mois de juin 2024…

Passage de la flamme à Besançon : fermeture complète du pont Charles de Gaulle le 25 juin

La Ville de Besançon vient d’annoncer dans un communiqué que pour des raisons de sécurité, les services de l’État ont décidé de modifier le dispositif de circulation de la journée du passage de la flamme olympique le 25 juin 2024. Le pont Charles de Gaulle sera ainsi fermé à tous les usagers (voitures, bus, tramway, cyclistes, piétons) de 18h15 à 19h30.

Recharger son véhicule électrique en moins de 30 minutes, c’est possible dans la station de super-chargeurs Electra à côté de Peugeot Besançon

QUOI DE NEUF ? • Le Groupe Chopard a inauguré le 6 Juin 2024 la station de bornes de super-chargeurs Electra en contre-bas de la concession Peugeot de Besançon. La proximité du boulevard favorise la facilité de recharge.

Premier Forum Climat de SNCF Réseau à Besançon : ”Le ferroviaire n’est peut-être pas une solution unique, mais ça peut très fortement contribuer à réduire notre empreinte carbone”

Le premier Forum Climat de France porté par SNCF Réseau s’est tenu jeudi 13 juin 2024 à Besançon en présence de 150 élu(e)s régionaux et locaux, d’industriels, de représentants d’associations et d’experts en climat. Objectif : mobiliser la filière ferroviaire et partager une vision commune dans un monde où le train est une manière d’agir face au dérèglement climatique, tandis que le réseau ferroviaire est déjà impacté par le dérèglement climatique…

Circulation place Leclerc : c’est quoi cette pagaille ?

Cela fait quelques jours maintenant que la circulation au niveau de la place Leclerc à Besançon est devenue un enfer pour la plupart des conducteurs contraints d’emprunter cet axe aux heures de pointe. Alors quelles peuvent bien être les raisons d’une saturation aussi soudaine ? On a posé la question à Marie Zehaf, conseillère municipale de la Ville de Besançon déléguée à la voirie.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19.84
légère pluie
le 23/06 à 18h00
Vent
2.31 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
73 %