Trois astuces bio pour se débarrasser de la pyrale du buis...

Publié le 07/07/2017 - 10:31
Mis à jour le 12/07/2017 - 09:57

Une chenille dévastatrice qui défrait la chronique envahit les buis notamment à Besançon et en Franche-Comté. Ces petites bêtes qui se transforment en papillons figurent depuis 2008 sur la liste d'alerte de l'Organisation européenne et méditerranéenne pour la protection des plantes… Voici quelques astuces en cas d'invasion de la pyrale du buis ou Cydalima perspectalis. 

caterpillar-755406_960_720.jpg
Une pyrale du buis ©Image libre de droit - hrohmann/Pixabay
PUBLICITÉ

Avant tout, il faut surveiller ses plantes et repérer les éventuelles chenilles en question : elles sont reconnaissables à leur tête noire luisante et leur corps vert clair et vert foncé avec des verrues noires des poils blancs isolés. 

Quelles astuces en cas de présence de la pyrale du buis ? 

D’abord, ôter les chenilles manuellement dès les premières constatations. Moins il y aura de chenilles, plus la lutte sera facile. En plus de cela, des produits bio existent pour éviter leur propagation.

Jean-François Gautheron, l’un des gérants de Chrysopolis à Besançon, propose d’utiliser le Natria en  pulvérisation, « qui est efficace pour toutes les chenilles, mais aussi les pucerons, etc. », souligne-t-il. Il existe également le D6 « qui est très efficace, mais c’est un produit chimique », ajoute-t-il. 

Le piège à phéromones est également une astuce « pour attirer les papillons mâles afin qu’ils ne puissent pas se reproduire », nous explique-t-il, « l’animal est alors pris au piège et meurt ». Le dispositif est à changer toutes les 6 semaines. 

Il existe également contre la pyrale du buis un traitement au Bacillus Thuringiensis : c’est un produit qui détruit toutes les chenilles par contact et ingestion. Il agit pendant 7 à 10 jours. À pulvériser sur les buis, sur et sous les feuilles (la ponte se fait sous les feuilles). Une opération à réaliser tous les mois jusqu’en hiver.

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Entre 600 et 1.0000 manifestants marchent pour le climat à Besançon. Des Gilets Jaunes aux Livres dans la Boucle

Entre 600 et 1.0000 manifestants marchent pour le climat à Besançon. Des Gilets Jaunes aux Livres dans la Boucle

"appel à la mobilisation générale" • Entre 600 manifestants et 1.000 manifestants selon la CFDT étaient au rendre-vous de la marche d'Alternatiba ANV (action non violente) Cop 21 au départ du parc Micaud à Besançon. Direction la place Flore pour rejoindre les Gilets Jaunes avec un Die In (mourir sur place). La marche devrait rejoindre les Vaîtes vers 17h avec un village des alternatives en parallèle de la Guinguette des Vaîtes mais le rassemblement s'est scindé. Une centaine de gilets jaunes a décidé de se rendre au centre-ville pour rejoindre les "Livres dans le Boucle". La majorité des marcheurs climatique se sont dirigés en direction des Vaites.

Marche pour le climat  : EELV Besançon fustige la récupération politique de la France Insoumise

Marche pour le climat  : EELV Besançon fustige la récupération politique de la France Insoumise

À deux jours de la marche pour le climat samedi 21 septembre à Besançon, le groupe local EELV Grand Besançon met en garde dans un communiqué le groupe Alternatiba Besançon d'une forme de récupération politique à la veille des élections municipales de 2020. "Une marche pour sauver le climat n’est pas une marche de promotion d'un parti politique pour les municipales" estime Europe Écologie Les Verts.

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Dans le cadre du plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques, la Ville de Besançon organise cette année encore, une campagne d’information et de prévention pour le grand public sur les morsures de tiques pour sensibiliser les Bisontins aux bonnes pratiques à adopter lors d’activités dans la nature.

Inondations de janvier 2018 : reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour Besançon

Inondations de janvier 2018 : reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour Besançon

Rappel • L’état de catastrophe naturelle vient d'être reconnu pour la commune de Besançon au titre des inondations par remontée de nappe phréatique survenues entre le 22 janvier 2018 et le 28 janvier 2018. Les assurés victimes de ces inondations ont dix jours pour reprendre contact avec leur assurance.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.43
partiellement nuageux
le 22/09 à 0h00
Vent
1.37 m/s
Pression
1013.32 hPa
Humidité
82 %

Sondage