Alerte Témoin

Trois astuces bio pour se débarrasser de la pyrale du buis...

Publié le 07/07/2017 - 10:31
Mis à jour le 12/07/2017 - 09:57

Une chenille dévastatrice qui défrait la chronique envahit les buis notamment à Besançon et en Franche-Comté. Ces petites bêtes qui se transforment en papillons figurent depuis 2008 sur la liste d'alerte de l'Organisation européenne et méditerranéenne pour la protection des plantes… Voici quelques astuces en cas d'invasion de la pyrale du buis ou Cydalima perspectalis. 

caterpillar-755406_960_720.jpg
Une pyrale du buis ©Image libre de droit - hrohmann/Pixabay
PUBLICITÉ

Avant tout, il faut surveiller ses plantes et repérer les éventuelles chenilles en question : elles sont reconnaissables à leur tête noire luisante et leur corps vert clair et vert foncé avec des verrues noires des poils blancs isolés. 

Quelles astuces en cas de présence de la pyrale du buis ? 

D'abord, ôter les chenilles manuellement dès les premières constatations. Moins il y aura de chenilles, plus la lutte sera facile. En plus de cela, des produits bio existent pour éviter leur propagation.

Jean-François Gautheron, l'un des gérants de Chrysopolis à Besançon, propose d'utiliser le Natria en  pulvérisation, "qui est efficace pour toutes les chenilles, mais aussi les pucerons, etc.", souligne-t-il. Il existe également le D6 "qui est très efficace, mais c'est un produit chimique", ajoute-t-il. 

Le piège à phéromones est également une astuce "pour attirer les papillons mâles afin qu'ils ne puissent pas se reproduire", nous explique-t-il, "l'animal est alors pris au piège et meurt". Le dispositif est à changer toutes les 6 semaines. 

Il existe également contre la pyrale du buis un traitement au Bacillus Thuringiensis : c'est un produit qui détruit toutes les chenilles par contact et ingestion. Il agit pendant 7 à 10 jours. À pulvériser sur les buis, sur et sous les feuilles (la ponte se fait sous les feuilles). Une opération à réaliser tous les mois jusqu'en hiver.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Macron veut protéger les agriculteurs

Dans un entretien à la presse quotidienne régionale et à la veille de l'ouverture du salon de e l'Agriculture qu'il inaugurera, Emmanuel Macron déclare soutenir les agriculteurs et qu'il "ne tolérera aucune violence" à leur encontre. Occasion pour lui de faire le point sur l'interdiction du glyphosate en 2021 et d'aborder les premiers effets de la loi Alimentation. 

Reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour trois communes de la Haute-Saône

Suite aux mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols, l’état de catastrophe naturelle a été reconnu à trois nouvelles communes du département de Hate-Saône, par arrêté interministériel en date du 28 janvier 2020 publié au Journal Officiel le 13 février 2020.

Partagez vos bonnes idées et vos initiatives pour la planète avec la Bourgogne-Franche-Comté !

La région organise du 29 juin au 5 juillet 2020 sur l'ensemble du territoire un festival des solutions écologiques afin de rendre visibles les initiatives des citoyens, des acteurs publics et privés, qui agissent au quotidien contre le dérèglement climatique et la préservation de la biodiversité. Les inscriptions sont lancées…

Tempête Ciara : la Franche-Comté passe en vigilance jaune

Mise à jour à 10h22 •

13 départements sont toujours en vigilance orange aux vents violents contre 42 dimanche soir. La Bourgogne Franche-Comté est désormais en vigilance jaune pour le Doubs, la Haute-Saône, le Territoire de Belfort, la Côte d'Or et l'Yonne. Voici les prévisions et le point sur les conséquences de cette tempête.

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 0.14
ciel dégagé
le 22/02 à 3h00
Vent
1.11 m/s
Pression
1031 hPa
Humidité
65 %

Sondage