Troisième vague : nouvelles déprogrammations et appel à renforts

Publié le 07/04/2021 - 18:14
Mis à jour le 07/04/2021 - 18:21

Covid-19 • Face à la troisième vague de l’épidémie et au déclenchement de l’ultime palier d’augmentation des capacités de prise en charge en médecine et en réanimation, l’agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté annonce de nouvelles déprogrammations d’opérations dans les hôpitaux et lance un appel aux renforts de soignants.

Hôpital de Besançon  © D Poirier
Hôpital de Besançon © D Poirier

Plus de 1.350 personnes sont prises en charge dans les hôpitaux de la région, dont plus de 180 en réanimation (294 au pic de de la première vague et 252 lors de la seconde vague)

Cette troisième vague de l’épidémie se traduit par une augmentation rapide du nombre de patients présentant des formes graves de la Covid-19 et nécessitant une hospitalisation en Bourgogne-Franche-Comté.

Ce mercredi 7 avril 2021, l’ARS a demandé aux établissements de santé de Bourgogne Franche-Comté de mettre en œuvre les mesures correspondant au dernier palier d’augmentation des capacités d’hospitalisation dédiées à la prise en charge des patients Covid.

Les mesures prises par les établissements doivent permettre de mobiliser jusqu’à 1.700 lits de médecine pour les patients atteints de Covid-19, 140 lits de soins intensifs et 300 lits de réanimation.

L'enjeu pour les autorités sanitaires est de "garantir à chaque patient le nécessitant" un lit en service de médecine ou une prise en charge dans les services de réanimation ou de soins intensifs.

De nouvelles déprogrammations

L’ouverture de ces nouvelles capacités a des conséquences en terme de réaffectation de moyens humains pour la prise en charge de patients souffrant de formes sévères du Coronavirus.

"Ces déprogrammations font l’objet de décisions collégiales de la communauté médicale de chaque établissement prises au regard de l’état de santé de chaque patient" indique l'ARS.

Appel à renforts sur la plateforme RenfortRH

Pour faire face à ce nouvel afflux de patients, l’ARS en appelle également aux renforts des soignants. "Tous les professionnels de santé disponibles sont invités à s’inscrire sur la plateforme nationale de renfort et de solidarité développée par le ministère des Solidarités et de la Santé"

Qu’ils soient salariés ou libéraux, étudiants ou retraités, les volontaires sont sollicités dans toute la diversité de leurs compétences.

Le site RenfortRH permet la rencontre entre les structures sanitaires, sociales et médico-sociales exprimant une demande de renfort et les professionnels prêts à s'engager.

Covid-19 : les chiffres en Bourgogne Franche-Comté

Évolution du Covid-19 en Bourgogne-Franche-Comté

Sources : data.gouv.fr

Allez + loin

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Santé

Don du sang : l’EFS appelle la population à se mobiliser, une « urgence vitale »

L’EFS publie pour la seconde fois de son histoire, et ce à moins de 6 mois d’intervalle, un bulletin d’urgence vitale. Le niveau des réserves de sang de la France est historiquement bas, une situation critique à la veille des départs en vacances, qui pourrait se révéler dangereuse à court terme pour soigner les patients, selon un communiqué du 29 juin 2022.

Explosion du nombre de demandes d’AMP : appel aux dons de spermatozoïdes et d’ovocytes en Franche-Comté

APPEL AUX DONS • Jusqu’au 30 juin, une grande campagne de sensibilisation au don de gamètes se déroule partout en France pour encourager la population à donner ses spermatozoïdes et ses ovocytes afin de répondre à une demande plus forte que jamais suite à la loi bioéthique votée en août 2021 pour l’assistance médicale à la procréation (AMP). Dr Oxana Blagosklonov, responsable du centre d’études et de conservation des oeufs et du sperme (CECOS) au CHU de Besançon nous en parle…

Allaitement : cachez ce sein ?

Le 2 juin dernier, une jeune maman qui voulait allaiter son enfant alors qu'elle se trouvait au musée du Louvres à Paris n'a pas été autorisée à le faire. Un agente de sécurité lui a indique que cela n'était "pas permis". Notre diéteticienne Chloé Vuillemin se penche sur cette question de l'allaitement en public, le fonctionnement de l'allaitement et ses bienfaits nutritionnels.

Avez-vous la solaire attitude ?

Le vendredi 17 juin 2022 a débuté à l’école primaire Jean Macé de Besançon, une campagne de prévention aux risques solaires. C’est une campagne mise en place depuis 2016 par la Ville de Besançon, associée à l’Asfoder, l’Association des Dermatologues de Franche-Comté. 

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.76
légère pluie
le 30/06 à 21h00
Vent
0.93 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
100 %

Sondage