Trottinettes électriques : sur le trottoir ou la chaussée ?

Publié le 28/09/2018 - 16:54
Mis à jour le 28/09/2018 - 16:54

Il est parfois compliqué de savoir ce qui est autorisé en termes de circulation concernant les trottinettes électriques ou gyropodes. Un volet du projet de la "loi orientation sur les mobilités" est notamment prévue sur ce sujet pour octobre 2018. Nous avons demandé l'avis de Lucien Laillet, Intervenant départemental de la sécurité routière à Besançon. (IDSR)  

© djejenny via pixabay ©
© djejenny via pixabay ©

"Je pense que les trottinettes électrique peuvent dangereuses pour les utilisateurs", explique Lucien Laillet en exprimant son inquiétude sur la capacité d"évitement et de freinage des machines. "Même chose pour les gyropodes qui ne sont pas très sûrs selon moi. Si le trottoir est déformé ou qu'il y a un caillou, il peut y avoir des chutes".

"Ils ne doivent pas rouler plus vite qu'un piéton"

"Ils ne peuvent pas aller sur les trottoirs et n'ont pas le droit de circuler sur les pistes cyclables. Ils ne doivent pas rouler plus vite que les piétons. C'est comme les skateboards", précise-t-il. "Mais il n'y a pas de règle définie".

Même constat pour Delphine Clerc, directrice adjointe à la sécurité et à la tranquillité publique à la mairie de Besançon, qui explique "qu'aucun incident n'est arrivé à Besançon au niveau de la police municipale" : "Nous n'avons pas été confronté à ce genre de situation à Besançon. Si cela vient à se développer, on peut rapprocher les trottinettes des vélos électriques. C'est une autre approche des déplacements. Il faut que chacun fasse attention". 

Il est donc légitime de se poser la question des modèles autorisés. Les plus rapides peuvent aller jusqu'à plus de "40 km/h" , précise le Figaro.fr. Bien sûr, les constructeurs doivent les brider à 24km/h pour la circulation en ville…

Voici ce que l'on trouve sur le site Servicepublic.fr :

"Les gyropodes, les gyroroues, les trottinettes électriques et les hoverboards, sont des engins de déplacement personnel, dotés d'un moteur. 

Ils ne doivent pas être utilisés sur :

  • la route ;
  • les pistes cyclables puisqu'elles sont réservées aux vélos ayant au moins 2 roues (pédales, manivelles, assistance électrique notamment interrompue lorsque le vélo atteint une vitesse de 25 km/h) ;
  • les trottoirs et dans les zones piétonnes.

Néanmoins, l'utilisation de ces engins peut être tolérée sur les trottoirs et dans les zones piétonnes à condition de ne pas gêner les piétons et de circuler à l'allure du pas (environ 6km/h) ainsi que sur les pistes cyclables. A savoir : Un maire peut interdire l'utilisation des engins de déplacement personnel sur les trottoirs".

(source : https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A12124 )

Un flou juridique pèse donc sur ces engins à moteurs. Peut être plus d'éclaircissement avec le projet de loi à venir…

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Transports

40 ans de TGV… à toute vitesse

Les dates clés • Le TGV, qui a 40 ans cette année, a bouleversé la géographie des déplacements en France en réduisant les temps de parcours, autant qu'il a transformé la SNCF, même si des pans entiers du territoire sont restés à l'écart.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.06
nuageux
le 23/09 à 12h00
Vent
1.65 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
86 %

Sondage