Évacuation d'un campement de jeunes mineurs à Besançon : "Ils ont été mis à l'abris"

Publié le 04/10/2023 - 17:31
Mis à jour le 05/10/2023 - 14:36

MISE À JOUR • L'association Solmiré s'insurge contre l'évacuation d'un campement de jeunes mineurs étrangers par la police municipale, situé rue d’Arènes à Besançon, mercredi 4 octobre 2023 à 11h. "Un acte d'une extrême violence", dénoncent les membres dans un communiqué de presse. 

Mise à jour :

Selon des informations du cabinet de la maire de Besançon en date du 4 octobre à 22h20 : "la maire et les élus de la majorité ont mis à l'abri les migrants du parking d'Arènes en les hérbergeant au sas d'accueil pour migrants situé place de l'Europe à Besançon".

"Depuis samedi 30 septembre, un campement d’une quinzaine de tentes s'était formé au parking situé rue d’Arènes, à Besançon", indique l'association Solmiré. À l'intérieur se trouvaient des adolescents "étrangers, abandonnés par les institutions, en recours pour la reconnaissance de leur minorité".

"50 jeunes errent actuellement dans les rues de Besançon"

"Considéré ni mineurs par le Département, ni majeurs par l’État, 50 jeunes errent actuellement dans les rues de Besançon, sans hébergement, en attendant qu’un juge statue sur leur sort" ajoutent les membres de l'association. Ce mercredi "alors que les jeunes étaient partis pour prendre leur unique repas de la journée assuré par la Boutique Jeanne Antide, le campement a été évacué par la police municipale qui a saisi les tentes et les affaires personnels des jeunes", relate l'association.

Selon les membres, "cela faisait deux jours que des agents de Police effectuaient des passages réguliers au campement, exerçant une pression sur ses occupants faite de menaces, de moqueries et de propos humiliants". Ce campement était "une réponse bien-sûr insatisfaisante à la détresse de ces jeunes, leur a permis de dormir à l'abri après des mois d'errance, jour et nuit, dans les rues de la ville", précisent-ils.

Un acte "d'une violence extrême, seule réponse des institutions"

Ainsi, l'association Solmiré "dénonce cet acte d'une violence extrême, seule réponse des institutions". Ils ajoutent que plutôt "d'apporter des réponses à cette situation insupportable, les autorités préfèrent l'invisibiliser en faisant disparaître ces jeunes". 

Selon les dernières informations de l'association, le collectif serait en attente d'une réponse de la mairie concernant "cette décision inhumaine". Pour le moment, il n'existe "aucune réponse" concernant la récupération possible des tentes et des effets personnels des jeunes.

L'association "exige que les institutions apportent des réponses, qu'elles prennent leurs responsabilités et qu'elles prennent en charge ces jeunes pendant toute la période de leur recours juridique".

Mise à jour

Selon des informations du cabinet de la maire de Besançon en date du 4 octobre à 22h20 :  "la maire et les élus de la majorité ont mis à l'abri les migrants du parking d'Arènes en les hérbergeant au sas d'accueil pour migrants situé place de l'Europe à Besançon".

Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Social

Semaine du bien-être : zoom sur une masseuse bisontine…

Le bien-être au travail prend une part de plus en plus importante au sein des entreprises. Celles-ci cherchent à réduire les risques psychosociaux mais aussi à agir sur la motivation de leurs équipes. Pour y parvenir, les entreprises peuvent faire appel à des professionnels. En vue de la semaine du bien-être en entreprise du 17 au 21 juin 2024, zoom sur une bisontine actrice de cette nouvelle politique d’entreprise avec ses massages assis.

La Convergence des services publics lance une pétition contre les inégalités de santé

La Convergence nationale des services publics lance la pétition ''En finir avec tous les restes à charge'' face aux récentes réformes de la sécurité sociale. Une proposition soutenue et relayée par la Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité et le Comité de vigilance 70.

1er mai : quel est le programme des manifestations en Bourgogne Franche-Comté ?

Comme le veut la tradition syndicale, des manifestations sont organisées partout en France la 1er mai 2024, jour de la Fête du travail, suite à l'appel de l’intersyndicale CGT, Solidaires, FO, FSU. Quel est le programme des manifestations en Bourgogne Franche-Comté ? Réponses…

Centre hospitalier de Novillars : l’intersyndicale appelle à la grève le 2 mai

C’en est trop pour les syndicats CGT et SUD qui se mobiliseront le 2 mai 2024 devant la maison d’accueil spécialisée pour adultes handicapés à Novillars. En cause ? Deux suppressions de postes infirmiers qui aggravent "le déficit infirmier" déjà en place ainsi que le "gel de lits" et une augmentation des contrats à durée déterminée…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 11.83
légère pluie
le 22/05 à 3h00
Vent
4.46 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
96 %