Un Casino shop et 45 logements annoncés au 6 rue de la Madeleine

Publié le 01/02/2013 - 20:42
Mis à jour le 13/04/2019 - 08:24

Ce vendredi 1er février 2013 ont été officiellement lancés les travaux de réhabilitation des divers bâtiments du 6 rue de la Madeleine à Besançon. Un gros projet immobilier qui mêle partenaires publics et privés et comprend aussi l’aménagement d’un parking privatif sous la place Griffon. 

réhabilitation d’envergure

"Le projet du 6 rue de la Madeleine est exemplaire", a indiqué ce 1er février 2013 le maire de Besançon, Jean-Louis Fousseret, alors qu’il dévoilait une plaque fixée sous le porche de cet immeuble du quartier Battant à Besançon, plaque destinée à indiquer la date du début des travaux. 

Sa situation en plein centre ville, en secteur sauvegardé de surcroît, la configuration de l’îlot constitué de plusieurs bâtiments de diverses époques et de cours, la volonté de la Ville de concevoir une réhabilitation globale de l’îlot en liaison avec le quartier, le souhait de privilégier un programme mixte liant habitat (en accession et public), commerces et bureaux, et locaux associatifs, ainsi que la nécessité de doter ces nouveaux logements de places de stationnement, toutes ces contraintes justifient les années écoulées depuis les premières études lancées dès les années 2000-2001. 

"Ca a été long à démarrer, mais on ne voulait pas faire n’importe quoi. On a peut-être pris le temps mais on sait aujourd’hui que ce qu’on va faire va être remarquable. Lorsqu’on participe à la reconstruction d’une ville, on n’est pas à six mois près", a déclaré Jean-Louis Fousseret.

Que va-t-il donc y avoir au 6 rue de la Madeleine ?

La parcelle s’étend sur environ 4.000 m2 et comprend plusieurs bâtiments de différentes époques (dont un immeuble du XVIIIe siècle), distribués autour de deux cours. Là se trouvait jadis un commissariat, ainsi que l’Ecole normale. "Pergaud y a fait ses classes", a rappelé Jean-Louis Fousseret soulignant que Robert Schwint et Joseph Pinard ont aussi fréquenté cet établissement. 

Le projet de réhabilitation de ce vaste ensemble immobilier prévoit :

  • la restructuration des bâtiments existants et la construction d’un nouveau bâtiment, soit 23 logements publics, 22 logements privés, 200 m2 de locaux associatifs et 650 m2 de locaux d’activités. L’installation, côté rue, d’un Casino shop, à l’image de celui de la rue Moncey, est à ce jour validée. Devraient s’ajouter d’autres magasins.
  • l’aménagement et la végétalisation des cours appelées à être publiques. Celles-ci offriront, à travers un cheminement piéton, la possibilité de rejoindre la place Griffon.

Sur des plans du cabinet d’architecture Atelier Lefranc Corbet Friand et de l’architecte paysagiste Florent Lièvre, la maîtrise d’ouvrage de cette ambitieuse opération est assurée par la sedD (société d'équipement du département du Doubs), en partenariat avec le promoteur immobilier bisontin Pierre & Vie.

Un parking privatif sous la place Griffon

Pas question de se garer dans les cours. Un parking souterrain d’une cinquantaine de places, destiné aux futurs résidants du 6 rue de la Madeleine, est en cours d’aménagement par la sedD (qui a confié la maîtrise d’œuvre à Cetec et Archi.Tech) devant le fort Griffon dont l’esplanade va être réhabilitée en espace vert. Ce parc de stationnement est aménagé dans un ancien réservoir d’eau de la Ville désaffecté depuis un siècle.

Voir le calendrier des travaux de cette opération immobilière et du parking dans l’encadré ci-contre.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Vie locale

Le “Molière sans dealer” : un appel lancé aux habitants du quartier pour tenir une permanence dans le hall de l’immeuble

Le collectif de co-propriétaires de l’immeuble "Le Molière", situé au 5 place de l'Europe à Besançon, s’est déjà mobilisé le 18 janvier puis le 11 février 2024 dans le hall de l’immeuble pour s’opposer aux dealers. Ce lundi, une co-propriétaire lance un appel aux habitants. Une adresse mail a été mise en place pour celles et ceux qui souhaitent s’inscrire à la permanence.

Lutte contre les ilots de chaleur : la végétalisation des arrêts de bus et tram’ a commencé à Besançon

Afin d’améliorer le confort des usagers des bus et des tramways à Besançon, notamment en cas de fortes chaleurs, la Ville de Besançon et Grand Besançon Métropole a décidé de planter des arbres à proximité des arrêts les plus exposés. Le premier arbre a été planté à la station Léo Lagrange vendredi 23 février 2024 en fin de matinée par Anne Vignot, maire de Besançon et présidente de Grand Besançon Métropole, et Fabienne Brauchli, adjointe à la maire, déléguée à la Transition écologique, aux Espaces verts et à la Biodiversité.

À Besançon, la place de la Révolution se transforme…

La Ville de Besançon a initié un projet de revégétalisation de la place de la Révolution afin de s’inscrire dans un processus de transition écologique et ainsi lui rendre sa verdure et sa fraîcheur. Lancés en septembre 2023, les travaux de cette “révolution végétale” ne cessent de faire évoluer la place. En ce mercredi 14 février 2024, où en sont ces transformations ?

Planoise : “le traitement de la situation place de l’Europe est une priorité” (préfet du Doubs)

Le collectif de co-propriétaires de l’immeuble "Le Molière" s’est installé depuis dimanche 11 février 2024 dans le hall du bâtiment, situé 5 place de l’Europe à Planoise pour s’opposer aux dealers. Interpellé lors de sa venue sur le sujet, Gérald Darmanin assurait que le préfet du Doubs allait se rendre sur place. C’est chose faite.

Bottière nouvellement installée à Besançon, Marine Fay partage ses astuces bichonnage

Arrivée de Paris, Marine Fay est une jeune bottière qui dispose depuis cet été d’un atelier dans les locaux du collectif Hop hop hop place Saint-Jacques à Besançon. Elle propose depuis le début d'année des ateliers de "bichonnage" pour chaussures en cuir tous les premiers samedis du mois de 15h à 16h15 à Besançon. 

Développement international, éducation, citoyenneté, solidarité… L’appel à projets 2024 de la Ville de Besançon est ouvert aux associations

La Ville de Besançon soutient les associations bisontines engagées dans un projet de solidarité internationale ou d’éducation à la citoyenneté mondiale, en leur apportant une aide financière d’un montant total de 15.000 euros répartis entre les différents projets retenus, par le biais d’un appel à projets. Les associations peuvent candidater avant le 1er avril 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.42
légère pluie
le 01/03 à 3h00
Vent
3.76 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
85 %