Un Mirage III des années 60 vendu aux enchères à Serge Dassault lui-même

Publié le 28/03/2016 - 10:23
Mis à jour le 28/03/2016 - 10:23

Un ancien avion Mirage III a été adjugé dimanche 27 mars 2016 à Cannes 106.675 euros, non pas à un collectionneur ou à un quidam fan d'histoire militaire, mais à Serge Dassault lui même, PDG du groupe qui construisait l'engin.

Insolite

Estimé entre 30.000 et 50.000 euros, le Mirage, vendu sans réacteur ni armes, a été acheté par l'industriel, a rapporté la maison de vente cannoise Besch. La carlingue et les ailes de l'avion ont été démontées. L'appareil avait terminé sa carrière militaire en 1995 dans l'escadrille des Ardennes, avant d'être cédé 10 ans plus tard par l'armée pour un euro symbolique.

L'acheteur, un passionné d'objets de guerre, avait organisé son convoi jusque sur la Côte d'Azur et avait entreposé l'avion dans un hangar à bateaux de Mandelieu-la-Napoule (Alpes-Maritimes).

 La maison de ventes avait indiqué avant les enchères qu'une quinzaine de personnes avait manifesté un intérêt pour l'engin. Parmi eux, un groupement de pilotes passionnés par l'armée, un collectionneur qui voulait l'installer dans son parc du sud de la France, des artistes qui souhaitaient détourner l'objet à travers des créations.

Il s'agit précisément d'un Mirage III, version E, d'une envergure de 8,22 mètres, une longueur de 15 mètres et une hauteur de 4,45 mètres. Selon le site de Dassault Aviation, l'armée de l'air française s'est fait livrer au total 183 Mirage III E, conçus pour l'attaque d'objectifs au sol à basse attitude et qui pouvaient recevoir des armes nucléaires tactiques.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Solidarité : un couple d’artistes bisontins vend des oeuvres pour aider l’Ukraine

L’actualité française a quelque peu pris le dessus sur l’actualité en Ukraine et pourtant, la guerre continue, des familles continuent de fuir le pays pendant que des femmes et des hommes luttent contre l’envahisseur russe. En solidarité, Marianne Blanchard, dessinatrice, et son compagnon Antony Maraux, artiste peintre, tous les deux originaires de Besançon, ont décidé de proposer quelques unes de leurs oeuvres dont une grande partie des bénéfices sera reversée à la Croix Rouge de Besançon.

Chantal Carroger, la directrice du CHU de Besançon, part en retraite

Après sept années passées à la direction générale du CHU de Besançon, Chantal Carroger quittera ses fonctions le 23 mai 2022 pour partir en retraite. L’intérim sera assuré par Emmanuel Luigi, actuel directeur général adjoint, jusqu’à la nomination d’un nouveau directeur général dont la prise de fonction débutera au 1er janvier 2023.

Une marche militante contre l’homophobie et la transphobie ce samedi à Besançon

Les agressions liées à l’orientation sexuelle sont en hausse depuis plusieurs années en France comme partout dans le monde. Face à cette recrudescence des agressions lgbtqiaphobes, des associations bisontines ont décidé de se rendre visibles à l’occasion du mois des fiertés lors d’une marche militante qui se déroulera ce samedi 21 mai 2022 à 14h00 au parc Micaud à Besançon.

Nutri-score D et E : « Gare aux fausses interprétations ! » alerte l’UFC Que Choisir

L'UFC Que choisir organise ce mois de mai 2022 une campagne de communication en faveur du Nutri-score, étiquetage affichant la qualité nutritionnelle des produits alimentaires. L’association met en garde sur les mauvaises interprétations, notamment sur les aliments traditionnels de Bourgogne-Franche-Comté.
Offre d'emploi

Foire Comtoise 2022

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 24.11
nuageux
le 21/05 à 18h00
Vent
2.07 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
66 %

Sondage