Un pied en D2 pour l'ESB F !

Publié le 03/05/2013 - 22:35
Mis à jour le 16/04/2019 - 09:15

Battues (26-29) par Dijon, qui n’aura plus qu’à finir le travail samedi prochain en recevant une équipe de Nice en vacances, les handballeuses bisontines vont malheureusement tout droit vers la relégation.

popovic.jpg
Popovic a bien essayé, mais les Bisontines ont perdu le match qu'il ne fallait surtout pas perdre contre Dijon. © Photo esbf.fr

Handball (LFH)

PUBLICITÉ

Une image, une seule. Toutes les Bisontines prostrées sur leur banc pendant que les Dijonnaises festoient aux airs du ban bourguignon devant une cohorte très bruyante. Ce derby avait, on le savait, des allures de finale pour le maintien en LFH. Pour l’ESB F, cette défaite sonne du coup pratiquement le glas des espoirs d’une équipe que l’on voyait, en début de ces play-downs, tranquillement assurer sa survie.

Le gros coup de bambou reçu ce vendredi soir résonnera pendant longtemps dans les têtes bisontines, à moins qu’un (très) improbable scénario se produise samedi prochain, où Dijon et l’ESB F recevront… et gagneront a priori face à des adversaires démobilisés. Pour avoir leur destin entre les mains, les filles de Florence Sauval n’avaient pas le droit de perdre ce match de la peur, joué sous une tension extrême, dans un Palais des sports copieusement garni. Elles l’ont perdu nerveusement, épuisées après plus de 40 minutes d’un âpre combat et d’un mano a mano stressant (5-4, 10e puis 10-10, 27e). Dans l’affaire, les deux équipes avaient logiquement eu du mal à régler la mire.

Vorreiterova leur a tout fait

Le retour des vestiaires maintenait, pour l’ESB F (privée de Bruneau blessée à la cheville), un réel espoir avec une Alonso précieuse (16-16, 36e puis 20-20, 41e). Mais Dijon, longtemps solidaire à courir après le score, déclenchait une accélération décisive, avec une Vorreiterova intenable (20-23, 45e). Royale dans ses buts, Pantic (16 arrêts) écœurait Besançon, malgré la résistance de Pop Lazic (23-24, 51e).

Dijon tenait son bien si précieux et envoyait les Bisontines sur le chemin d’un purgatoire qui, s’il se confirmait samedi prochain, serait bien difficile à appréhender.

ESB F – Dijon 26-29

Besançon. Palais des sports. Environ 2600 spectateurs. Arbitrage de MM. Anicet et Ferrandier. Mi-temps : 11-11.

ESB F :
Les gardiennes : Gabriel 15 arrêts sur 37 (dont 0/4 aux penalties) en 52’, Milenkovic 1/8 (1/6) en 8’.

Les marqueuses : Popovic 5/10 (1/3), Frecon 3/9 (0/1), Manga 2/4, Godel 3/6, Pop-Lazic 3/3, Lévêque 5/13 puis Barres, Bruneau, Kolczynski, Dupuis, Alonso-Jimenez 5/7 (5/6), Betzer.

Dijon :
Les gardiennes : Pantic 16/37 (dont 2//6) en 54’, Tothova 2/7 (0/2) en 6’.

Les marqueuses : Terzi 1/6, Edwige 2/2, Jacquinot 2/2, François 2/5 (1/2), Vorreiterova 10/14 (8/8), Skolkova 4/10 puis Delorme, Murigneux 3/4, Prouvensier, Mavoungou 4/6, Daquin 1/3.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Les gymnastes de l’Indépendante Comtoise Bisontine, vice-championnes de France

Les gymnastes de l’Indépendante Comtoise Bisontine, vice-championnes de France

L’équipe engagée en catégorie détente féminine de l’Indépendante Comtoise Besançon Gymnastique a créé la surprise en revenant des championnats de France de teamgym avec la médaille d’argent sur plus de 25 équipes concurrentes, en mai 2019 dernier. Pourtant, sur le papier, l’équipe bisontine ne partait pas favorite...

Au Crédit Agricole, le sport comme école de la vie

Au Crédit Agricole, le sport comme école de la vie

publi-info • Le Crédit Agricole est une banque solidement ancrée dans les territoires et la Franche-Comté ne fait évidemment pas exception à cette règle. De ce fait, et de longue date, l’établissement bancaire s’est naturellement investi dans des activités sportives, parce que c’est une école de vie porteuse de valeurs allant de l’humilité au goût de l’effort.

Grandes Heures Nature : découvrez la kayakiste Marlène Devillez…

Grandes Heures Nature : découvrez la kayakiste Marlène Devillez…

Championne de France à de multiples reprises, triple championne d’Europe, Marlène Devillez a presque tout remporté dans sa discipline. Néanmoins, une seule médaille manque à son palmarès : l’or au championnat du Monde. Un titre qu’elle tentera d’acquérir pour la première fois de sa carrière en Espagne, début juillet.

A la découverte de Julie Bresset, ambassadrice de Grandes Heures Nature

A la découverte de Julie Bresset, ambassadrice de Grandes Heures Nature

En l’espace de trois années, de 2010 à 2013, cette vététiste s’est transformée en réelle ambassadrice de son sport donnant l’envie à de nombreuses jeunes de s’inscrire dans des clubs de VTT. Julie Bresset a clairement tout gagné dans sa vie : titre olympique, titres mondiaux et titre nationaux. Elle est l'une des ambassadrices du festival Grandes Heures Nature qui se déroulera du 13 au 16 juin 2019 à Micropolis.

Programmation entière du 2ème jour du festival Grandes Heures Nature à Besançon

Programmation entière du 2ème jour du festival Grandes Heures Nature à Besançon

Cette grande première devrait rester dans les annales. En bâtissant ce festival Grandes Heures Nature de toutes pièces le Grand Besançon cherche à rentrer dans la cour des grands. Du 13 juin au 16 juin 2019, les organisateurs seront à pied d’œuvre pour accueillir les nombreux visiteurs et animer les multiples activités.

La DNCG envoie Sochaux en National

La DNCG envoie Sochaux en National

Sochaux, pourtant maintenu sportivement dans le championnat de Ligue 2 en terminant à la 16e place du classement, a été relégué en National par la Direction nationale du contrôle de gestion ce mercredi 12 juin 2019, au même titre que Nancy, son voisin lorrain. Le club a fait appel de cette décision un peu plus tard dans la soirée.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 21.5
ciel dégagé
le 25/06 à 21h00
Vent
1.75 m/s
Pression
1021.17 hPa
Humidité
81 %

Sondage