Un train percute un animal tous les deux jours en Bourgogne-Franche-Comté

Publié le 14/12/2021 - 18:40
Mis à jour le 14/12/2021 - 17:48

SNCF TER Bourgogne-Franche-Comté a récemment signalé sur son site internet qu’elle rencontrait de nouvelles indisponibilités de matériel. Ce mois de décembre 2021, 520 TER circulent dans la région au lieu de 570. Plusieurs paramètres entrent en jeu dont la collision avec de nombreux animaux. Nous avons tenté d’en savoir plus…

 © D Poirier
© D Poirier

C’est un casse-tête pour la SNCF. Après chaque choc, les trains doivent être stoppés et inspectés afin de vérifier l’état des matériaux. Le conducteur, formé aux premières vérifications, se doit de vérifier "les organes de sécurité à l'extérieur", "les témoins en cabine" et "d’intervenir s’il le peut", explique Nabil Djaafer, directeur de la communication SNCF Voyageurs Bourgogne-Franche-Comté.

Souvent, la collision détériore "des circuits hydrauliques" situés sous les rames, nous précise-t-on. Cela engage ensuite la SNCF à amener la rame en réparation et donc l'immobilisation du train. "En moyenne, un train peut être arrêté trois à cinq jours après un choc", résume SNCF TER qui indique qu’aucun département n’est plus impacté que l’autre en Bourgogne-Franche-Comté.

Remarque : La SNCF indique qu'elle travaille en étroite collaboration avec la fédération nationale des chasseurs afin de trouver des solutions...

Des collisions, mais aussi des roues endommagées par la chute des feuilles

Les perturbations de circulation des trains sont accentuées chaque année à la même période (automne) suite la chute des feuilles mortes. 

"Les feuilles endommagent légèrement les roues. Nous devons donc les reprofiler afin de les rendre bien rondes. Cela entraîne également des immobilisations pouvant aller d'un à trois jours", explique Nabil Djaafer.

La crise sanitaire

Autre paramètre qui entre en jeu depuis le début de l’année, la Covid-19. "En lien avec le conseil régional, nous avions réduit l’offre au printemps avec 370 TER en Bourgogne-Franche-Comté. Depuis le 31 août, nous étions revenus à une offre assurée à 95 % en semaine et 100 % le week-end", explique la SNCF qui poursuit : "Au 1er novembre, tout devait être revenu à la normale, mais les nombreux chocs avec les animaux et le nombre de cas contacts à compliqué les choses". Pour rappel, la SNCF compte 400 conducteurs dans la région.

Une politique claire de la SNCF

Le directeur de la communication SNCF Voyageurs Bourgogne-Franche-Comté se veut clair sur la politique de la maison. La SNCF s'engage à ne pas faire circuler un train lorsque la réalité technique et humaine ne le permettent pas.  

"Nous expliquons clairement les trains qui pourront ou non circuler via notre site et nos réseaux", précise-t-il. 

Infos +

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Transports

Accès immédiat à la formation ”boîte manuelle” pour un titulaire du permis ”boîte automatique” à partir du 1er mars 2024 

L’arrêté du 15 février 2024 publié au Journal officiel du 18 février 2024, supprime le délai de trois mois jusque-là nécessaire aux conducteurs titulaires du permis de conduire boîte automatique (code B78) pour des raisons non médicales, pour pouvoir suivre la formation de 7 heures permettant de conduire un véhicule équipé en boîte manuelle. Cette mesure annoncée le 17 juillet 2023 dans la mesure n°3 du Comité interministériel de la Sécurité routière, ajoute une nouvelle brique à l’évolution du permis de conduire.

Sondage – Êtes-vous pour ou contre une visite médicale tous les 15 ans pour garder votre permis de conduire ?

L’eurodéputée des Verts Karima Delli a présenté une proposition de loi en décembre dernier afin de mettre en place une visite médicale obligatoire permettant de renouveler son permis de conduire tous les 15 ans. Le 19 février 2024, l’association "40 millions d’automobilistes" a lancé une pétition pour s’opposer à l’adoption de ce nouveau règlement. Et vous, qu’en pensez-vous ? C’est notre sondage de la semaine…

Autoroutes : une hausse moyenne des prix de 3% en 2024

Les tarifs des péages sont revus chaque année au 1er février. Le ministère des Transports avait annoncé en novembre 2023 une augmentation inférieure à 3 % en moyenne en 2024, après 4,75 % en 2023 et 2 % en 2022. Plusieurs arrêtés publiés au Journal officiel du 31 janvier confirment une hausse autour de 3 % sur les principaux réseaux autoroutiers, selon service-public.fr.

Olivier Rietmann souhaite prolonger jusqu’à Jussey et Culmont-Chalindrey le service ferroviaire TER

Le sénateurs et des élus du département de la Haute-Saône ont adressé une lettre à Marie Guite-Dufay, la présidente de la Région, le 12 février 2024 afin de lui exposer la "nécessité d’étudier, de manière approfondie", la faisabilité d’une relation ferroviaire TER quotidienne entre les bassins de Vesoul et des Hauts du Val de Saône, au titre des liaison domicile- études, domicile-travail mais aussi domicile-services (hospitaliers tout particulièrement).

Les prévisions de Bison futé pour ce premier week-end de vacances d’hiver

Ce week-end du 16 au 18 février 2024 marque le début des vacances scolaires pour la zone A et la deuxième semaine de la zone C. Il s’agit également du début des vacances d’hiver des zones Nord et Centre des Pays-Bas et la fin pour la zone Sud des Pays-Bas et du Luxembourg. Ainsi, la circulation sera dense entre les frontières du nord et les stations de sports d’hiver des Alpes.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 10.16
pluie modérée
le 22/02 à 0h00
Vent
8.66 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
72 %