Mission humanitaire: une famille de Grandfontaine part au Rwanda

Publié le 09/04/2012 - 09:25
Mis à jour le 09/04/2012 - 10:11

Dans une semaine, Ségolène et Ronan des Horts quitteront sans appréhension le confort de leur maison de Grandfontaine dans le Doubs pour effectuer une mission humanitaire de deux ans à Boutari, au Rwanda. Ils emmènent avec eux leurs quatre enfants, âgés de 1 à 7 ans.

dsc01124.jpg
La famille des Horts prête à partir pour deux ans au Rwanda © hb

Bye bye Besançon

PUBLICITÉ

Ronan (31 ans) est conducteur de train à la SNCF et sa femme, Ségolène (30 ans), infirmière. Au mois de juillet 2011, ils ont décidé de s’engager auprès de Fidesco, une ONG catholique impliquée dans de nombreux projets de développement à travers le monde (voir encadré). Prêts à partir n'importe où, Ils n’ont découvert que récemment la destination qui leur était attribuée: le Rwanda.

« Ce projet arrive au bon moment. Je termine mon poste à la SNCF et Ségolène a démissionné. L’envie de partir vivre dans un autre pays, de découvrir une autre culture et d’apporter de l’aide là où il y en a besoin trottait depuis longtemps dans notre esprit. Notre choix s’est vite arrêté sur Fidesco car peu d’organisations acceptent toute une famille pour ce genre de mission. Nous ne choisissons pas la destination, c’est l'association qui nous envoie là où nous serons les plus utiles » explique Ronan.

Ronan sera gestionnaire d'un dispensaire et professeur d’anglais, tandis que Ségolène mettra ses compétences d’infirmière au service des patients du même établissement.

Dans cette aventure ils emmènent avec eux leurs quatre enfants : Loïcia (7 ans), Nolwenn (6 ans), Vianney (3 ans) et Thibaut (1 ans). « Il n’y a plus vraiment de soucis de sécurité au Rwanda, et puis on n’est pas des cowboys. Bien sûr c’est plus compliqué de partir avec des enfants. Mais en terme d’ouverture, c’est le bon âge pour eux. Ils iront à l’école avec des Rwandais dès notre arrivée. Nous les avons préparés en leur lisant des livres sur les enfants du monde et des contes africains » confie Ségolène.

Une préparation qui a porté ses fruits puisque les petits n’ont aucune appréhension en parlant du Rwanda : « C’est le pays aux milles collines, il y a des vaches avec de grandes cornes et des gorilles » a retenu Nolwenn. « Et des girafes ! » s’écrie Vianney en mimant… le gorille.

Pour Ronan, l’objectif n’est pas d’avoir le même train de vie que des expatriés bénéficiant d’un salaire français, mais de vivre leur foi chrétienne à travers l'échange et en se mettant au service des autres. « Nous aurons une indemnité de 500 euros par mois et nous vivrons dans les mêmes conditions que des Rwandais de classe moyenne, en tant que chrétiens dans un pays qui ne l’est pas. On a envie de se dire que notre vie a un sens un peu plus profond et qu’on ne fait pas que gagner des ‘dollars’ ».

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Polémique sur le voile : l’assemblée régionale « profondément marquée » selon Marie-Guite Dufay

Le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, qui se réunissait ce vendredi 15 novembre 2019 en assemblée plénière un mois après la polémique déclenchée par un élu RN au sujet d'une femme voilée dans le public, reste "profondément marqué", a estimé sa présidente (PS) Marie-Guite Dufay.

Lutte contre les violences faites aux femmes : « il faut qu’on ne s’épuise pas »

Plusieurs associations du Collectif 25 novembre dont Solidarité Femmes, Osez le féminisme du Doubs, le Centre d'information et de consultation sur la sexualité (CICS), le Centre d'information sur les droits des femmes et des familles (CIDFF) et le Mouvement de nid, se sont réunies jeudi 14 novembre 2019 pour annoncer les mesures qu'elles souhaitent dans le cadre du Grenelle pour lutter contre les violences faites aux femmes. Le programme autour de la journée internationale contre les violences faites aux femmes a également été dévoilé…

Tri des déchets dans les entreprises : « Beaucoup d’efforts restent à fournir »

Selon la direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement de Bourgogne-Franche-Comté, 50 % des tonnages éliminés en décharge dans notre région sont des refus de tri, dont la majorité proviennent de centres de tri de déchets d’activités économiques.

Leucémie : 40.000 € de dons pour faire avancer la recherche à Besançon

André Jannet, président de Nausicaa Combat sa Leucémie, a remis le 7 novembre 2019 , un chèque de 40.000 € au professeur Christophe Ferrand (Chef de service à l’INSERM de Besançon) afin de soutenir leur recherche dans le traitement des leucémies. Le nageur de l'extrême Christophe Corne renouvellera sa traversée à la nage du lac Saint-Point le 15 décembre prochain...

Arrêté anti-pesticide à Nans-Sous-Sainte-Anne : un appel au soutien du maire devant le tribunal administratif ce jeudi à Besançon

Le maire de Nans-Sous-Sainte-Anne Emmanuel Cretin, a publié un arrêté anti-pesticide en octobre 2019 voté au conseil municipal à l'unanimité. Le préfet du Doubs a très rapidement saisi le tribunal administratif de Besançon. Le maire de la petite commune est convoqué par le juge des référés le 14 novembre prochain…

Ce jeudi, Vache de salon revient à Besançon après 30 ans d’absence !

Vache de salon se déroulera du 14 au 17 novembre 2019 au parc des expositions Micropolis à Besançon en parallèle du salon Talents & Saveurs. Plus de 250 vaches montbéliardes et une cinquantaine de chevaux de Trait comtois seront de la partie. De nombreux rendez-vous ouverts au grand public sont à ne pas manquer, en particulier le concours de Montbéliardes le vendredi…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.5
chutes de neige
le 17/11 à 18h00
Vent
1.87 m/s
Pression
1008 hPa
Humidité
99 %

Sondage