Une pétition nationale pour dire stop au démarchage téléphonique

Publié le 20/01/2020 - 15:44
Mis à jour le 20/01/2020 - 15:44

Alors que l’Assemblée nationale va prochainement discuter, en deuxième lecture, d’une proposition de loi sur le démarchage téléphonique, l’ADEIC, l’AFOC, l’ALLDC, la CSF, le CNAFAL, la CLCV, Familles de France, Familles Rurales, l’UFC-Que Choisir et l’UNAF, "tirant les conséquences de l’exaspération des consommateurs et des litiges issus des appels commerciaux non désirés", s’unissent et lancent une pétition "démarchage téléphonique : interdisons le fléau" selon un communiqué de lundi 20 janvier 2020.

telephone
©Alexane Alfaro

La recrudescence du démarchage téléphonique, dénoncée par les associations et les autorités (Médiateur National de l’Energie, Autorité de contrôle prudentiel) exige une action ferme des pouvoirs publics pour couper court à ces pratiques de démarchage téléphonique. "Pourtant, en l’état, le texte souffre cruellement d’ambition et risque même d’aggraver la situation, d’où notre appel à la mobilisation des consommateurs, premières victimes d’un véritable harcèlement commercial" indique l'UFC Que choisir.

Démarchage téléphonique : "une importante source d’agacement et de litiges"

Les sondages soulignent que l’exaspération des Français est à son comble en matière de démarchage téléphonique (92 % le jugent agaçant mais aussi trop fréquent1). "Mais au-delà de l’atteinte à la tranquillité des personnes, l’enjeu est également financier dès lors qu’il existe une liaison dangereuse entre démarchage téléphonique et litiges de consommation", souligne l'UFC Que choisir. Selon l'association, les secteurs qui recourent le plus au démarchage sont ceux qui concentrent les litiges de consommation avec des montants qui peuvent être très significatifs (travaux de la maison, rénovation énergétique, fourniture d’énergie, assurances). Les rapports du Médiateur de l’énergie et l’Autorité des Marchés Financiers, et le récent avis du Comité Consultatif du Secteur Financier, sur les litiges liés aux appels commerciaux plaident pour un strict encadrement. "Par ailleurs, le consommateur n’a pas à être la cible de propositions commerciales qu’il n’a pas lui-même sollicitées" indique l'association.

Proposition de loi en l’état : "un remède pire que le mal"

Selon l'UFC Que choisir et les associations signataires de la pétition, "Non seulement, en l’état, le texte cautionne la logique du droit d’opposition (opt-out) de Bloctel, dont l’inefficacité est notoirement constatée par les consommateurs, mais en outre, il élargit les possibilités de dérogation à l’interdiction du démarchage téléphonique pour les personnes inscrites sur Bloctel. Toutes les entreprises avec lesquelles le consommateur inscrit à Bloctel a ou a eu une relation contractuelle pourraient le démarcher : « contrat un jour, démarché toujours » !"

Alors que le Royaume-Uni, après d’autres Etats européens, a basculé vers un système d’opt-in (le consommateur doit donner son accord exprès avant d’être démarché), "la France ne doit pas être le mauvais élève européen de la protection des consommateurs" selon les associations.

"Face au fléau que constituent les appels commerciaux non désirés", la pétition lancée ce lundi par les associations appellent les parlementaires à interdire purement et simplement cette pratique.

Infos +

1 Sondage Opinionway réalisé entre le 13 et le 15 juin 2018 auprès de 1020 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus ; échantillon constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence.

1 Commentaire

Trop de téléphone tue le téléphone. Je pense que le démarchage, que notre système qui valorise tellement la concurrence ne VOUDRA JAMAIS INTERDIRE, sinon par des appels lénifiants à la « déontologie », va tuer le téléphone sous sa forme actuelle. Les particuliers ne répondront plus du tout aux numéros inconnus et communiqueront entre eux par des applications du genre Whatsapp... jusqu'à ces applications soient elles-mêmes infestées par le démarchage, que d'autres applications cryptées les remplacent, qu'un comité Théodule interdise le cryptage pour le particulier, etc, etc. Bref, le combat continue …
Publié le 22 janvier à 11h54 par Pierre Nouzier • Membre

Un commentaire

Laisser un commentaire

Société

Commerces, vacances de Noël… Quelles mesures Emmanuel Macron devrait-il annoncer mardi soir ?

Le chef de l'Etat s'exprimera lors d'une allocution mardi 24 novembre 2020 à 20h pour annoncer le "cap" de ces prochaines semaines, de ces prochains mois et les premières mesures "d'allègement des contraintes" qui devraient prendre effet à partir du 1er décembre. Quelles seront-elles ?

Sondage – Comptez-vous acheter un sapin de Noël cette année ?

Cette année, la fête de Noël se déroulera dans un contexte particulier de crise sanitaire, économique et sociale. Les Françaises et les Français ont-ils cœur à faire la fête (avec les gestes barrières) et décorer leur intérieur d'un sapin de Noël ? Et vous, comptez-vous acheter un sapin de Noël cette année ? C'est notre sondage de la semaine…

Besançon : près de 500 personnes au rendez-vous contre les violences faites aux femmes (chiffres association)

Mise à jour • Dans le cadre de la journée internationale d'action contre les violences faites aux femmes (le 25 novembre), le collectif national #NousToutes avait appelé à se mobiliser ce samedi 21 novembre 2020 à Besançon comme partout en France. Au moins 500 personnes se sont retrouvées sur l'Esplanade des Droits de l'Homme selon Solidarité Femmes 25.

Les tapages dans le Doubs en hausse de 80 %…

Depuis le 1er janvier 2020, la gendarmerie dénombre davantage d’émissions de bruits portants atteinte à la tranquillité du voisinage ou la santé de l’homme qu'en 2019.  Depuis le début de l'année 2020, 205 infractions ont été relevées pour ces motifs contre 114 en 2019, soit une hausse de + 80%.

Road-trip en Scandinavie : découvrez comment deux Francs-Comtois ont parcouru 25.000 km en plein confinement…

Originaires de Chapelle des bois, deux frères Antonin (26 ans) et Louis (23 ans) Cordier ont décidé de se lancer dans une aventure périlleuse en février 2020, à moins d'un mois de la crise sanitaire. Un confinement qu'ils ont vécu plutôt "déconfinés". Leur périple en vidéo...

Le Groupe des Epouvantails en Colère (Geec) s’est installé aux Vaîtes à Besançon

Ce mardi 17 novembre, jour de l'appel à une deuxième vague d'action contre la réintoxication du monde, l'association Les Jardins des Vaîtes, a appelé jardinièr·es et ami·es des Jardins des Vaîtes à déposer banderoles et épouvantails aux Vaîtes. L'occasion de réaffirmer leur volonté de "préserver ce poumon vert en coeur de ville, avec ses jardins, ses zones humides, ses habitant·es humains et non humains."

Solmiré demande à l’UNICEF de retirer le titre de « collectivité amie des enfants » au Département du Doubs

Lors de la Journée internationale des Droits de l'Enfant le 20 novembre 2020, l'association SolMiRé, (Solidarité, Migrants Réfugiés) à Besançon demandera à UNICEF France de retirer au Département du Doubs le label "Collectivités Amies des Enfants" suite à des "violations de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (CIDE)".
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 0.32
peu nuageux
le 23/11 à 21h00
Vent
1.18 m/s
Pression
1029 hPa
Humidité
95 %

Sondage