Sirènes d'alerte à Besançon, mais pourquoi ?

Publié le 01/04/2020 - 12:00
Mis à jour le 01/04/2020 - 13:51

Dans le cadre du Plan Communal de Sauvegarde de la population, les sirènes d’alerte bisontines à l’arrêt depuis plusieurs années, sont testées depuis le 14 février 2019. Elles résonnent tous les 1er mercredis du mois.

©ville de Besançon ©
©ville de Besançon ©

Au nombre de six et couvrant la quasi-totalité du territoire communal, elles se feront ensuite entendre pour des essais mensuels chaque premier mercredi du mois à midi depuis les sites suivants :

  • l’école Jules Ferry (2 rue Jules Ferry)
  • l’usine d’incinération (9 rue Edouard Belin)
  • l’école Jean Macé (87 rue de Chalezeule)
  • l’église Saint-Pierre (place du Huit-Septembre)
  • le stade Léo Lagrange (15 avenue Léo Lagrange)
  • l’école Edouard Herriot (4 chemin du Barlot). 

Ces sirènes d'alerte implantées sur le territoire communal datent de l'ancien réseau national d'alerte (RNA) qui comptait environ 4500 sirènes et qui avait été mis en place à partir de 1948 pour faire face à une attaque aérienne.

  • Le vieillissement du réseau et l'évolution des risques ont nécessité une évolution de l’alerte.

Aujourd’hui, ces sirènes sont propriété de la commune. Si elles ne sont plus directement raccordées au Système d’Alerte et d’Information des Populations (SAIP) de l’Etat, elles y restent liées. Elles ont fait l’objet d’une remise en état et émettent le même signal national d’alerte. Leur déclenchement est de la compétence du Maire.

 L’ensemble des risques recensés sur le territoire communal et les consignes de comportement sont regroupés dans le Dossier d’Information Communal sur le RIsques Majeurs (DICRIM) disponible en mairie ou téléchargeable.

Rappel des consignes générales de comportement en cas d’alerte par déclenchement des sirènes :

Au signal, il faut :

  • Rejoindre sans délai un local clos, de préférence sans fenêtre, en bouchant si possible soigneusement les ouvertures (fentes, portes, aérations, cheminées....)
  • Arrêter climatisation, chauffage et ventilation
  • Se mettre à l’écoute de la radio, notamment France Bleu Besançon 102.8 MHz.

Ce qu’il ne faut pas faire :

  • Rester dans son véhicule
  • Aller chercher les enfants à l’école (les enseignants se chargent de leur sécurité)
  • Téléphoner (les réseaux doivent rester disponibles pour les secours)
  • Rester près des vitres
  • Ouvrir les fenêtres pour savoir ce qui se passe dehors
  • Allumer une quelconque flamme (risque d’explosion)
  • Quitter l’abri sans consigne des autorités. Dans tous les cas, il faut suivre les consignes des autorités. Rappel des caractéristiques du signal national d'alerte. Le signal d'alerte : trois séquences d'une minute et 41 secondes, séparées par un silence Le signal de fin d'alerte : son continu de 30 secondes. Les essais mensuels : une séquence d'uneminute et 41 secondes le premier mercredi de chaque mois à 12h00

Pour écouter le signal d'alerte : https://www.iffo-rme.fr/mediatheque , chapitre Signal National d’Alerte

Info +

Plus d'informations sur :

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Vie locale

Affouage 2021 à Besançon : la Ville permet à des foyers de se fournir en bois de chauffage à bon prix

Inscriptions jusqu'au 19 mars • L’état sanitaire en forêt communale de Besançon a conduit à l’exploitation d’arbres dépérissants et à la production importante de bois de qualité chauffage. Dans ce contexte, le conseil municipal a souhaité recourir à l’affouage afin de valoriser ce bois de chauffage et permettre aux bénéficiaires de satisfaire leurs besoins domestiques.

Chantier Génius à Besançon : c’est parti !

A Besançon, le pôle Viotte continue sa transformation : après l’immeuble de la tour « Signal », c’est enfin au tour de la résidence « Génius », dont les travaux ont débuté ce lundi 22 février, d’entamer sa sortie de terre ! Ce nouveau programme, porté par le promoteur bisontin SMCI, s’inscrit dans le XXIe siècle via son approche à l’habitat de demain, le bien-vivre ensemble, la transversalité des usages et les économies d’énergie….

Lundisociable : zoom sur Hafida El Mokhtari, présidente de l’association « Tente beauté mobile »

Le forum de l’innovation sociale Lundisociable se déroulera de manière digitale ce 8 mars 2021. De nombreuses conférences seront diffusées en ligne sur le thème de la santé. Zoom sur une intervenante, Hafida El Mokhtari, éducatrice spécialisée, socio-esthéticienne et présidente de l’association "Tente beauté mobile".

Un aperçu de la vie d’après… Ce que prévoit NG Productions pour la réouverture des salles de spectacle !

Depuis le 30 octobre 2020, les musées, les salles de concert et les théâtres sont fermés à cause de l'épidémie de Covid-19. Près de 4 mois plus tard, aucune visibilité n'est donnée ni aux professionnels ni au public alors que tout ce petit monde s'impatiente de plus en plus. Pour tenter de se projeter dans la vie d'après, on a demandé à des structures bisontines le programme de leur réouverture… Aujourd'hui, l'équipe de NG Productions nous répond.

RN57 : deux associations bisontines démontent les arguments « écolos » de LR et du PS

Suite aux nombreuses réactions médiatisées sur le projet d'aménagement de la RN57 entre Beure et Micropolis à Besançon, en particulier de Ludovic Fagaut (LR), Jacques Grosperrin (LR) et Nicolas Bodin (PS) avec des arguments "écologiques", l'Association Vélo Besançon (AVB) et Alternatiba, "très énervées" appellent "au bon sens" dans un communiqué du 27 février 2021.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.76
peu nuageux
le 07/03 à 18h00
Vent
0.99 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
57 %

Sondage