Vente des Hospices de Beaune: un millésime "exceptionnel" sur fond de crise

Publié le 13/12/2020 - 18:35
Mis à jour le 13/12/2020 - 17:57

Entre crise sanitaire et crise économique, la 160e vente des Hospices, dont une partie des recettes ira cette année aux hospitaliers victimes du Covid-19, se tient dimanche à Beaune (Côte d'Or), espérant résister au marasme ambiant grâce à un millésime "exceptionnel".

"Dans le monde entier, les hospitaliers ont laissé leur santé et parfois leur vie pour nous. Aux Hospices civils de Beaune, près de 100 professionnels ont été contaminés et l'un d'entre eux, Marie-Cécile, n'est plus là", a lancé François Poher, directeur des Hospices, dans un discours-préambule aux plus anciennes enchères caritatives de vin au monde.

"Aujourd'hui, vous êtes là pour eux", a-t-il ajouté, avant que le chanteur Marc Lavoine, parrain des enchères intervenant en visioconférence, ne déclare les enchères "officiellement ouvertes", déclenchant une succession de chiffres et de coups de marteau.

Face à la commissaire priseur Cécile Verdier, ce sont cependant des rangs clairsemés qui s'alignent dans les Halles de Beaune. Initialement prévue le 15 novembre, puis suspendue, à nouveau autorisée et enfin reportée à ce dimanche, la vente est certes une miraculée du Covid-19 mais les règles de distanciation ont limité à 171 le nombre des acheteurs présents sur place, contre 600 habituellement.

Une centaine d'acheteurs sont cependant connectés par téléphone et une trentaine d'autres ont signé des enchères écrites, précise Aline Sylla-Wallbaum, directrice générale du pôle Luxe chez Christie's, qui organise la vente. "L'un dans l'autre, la participation est bonne", a-t-elle affirmé.

"Ces enchères n'ont rien à voir avec les autres", reconnaît le Danois Knud Kjellerup, qui participe à sa sixième vente. "Mais cela ne change rien à nos achats car le vin qu'on achète en fût maintenant sera bu en 2022", a-t-il expliqué.

Albéric Bichot, président de la maison Bichot (premier acheteur de la vente), veut croire que la "qualité exceptionnelle" du millésime 2020 "compensera" une "certaine frilosité" des acheteurs professionnels, dont le budget est "moins élevé" en raison de la fermeture des restaurants de par le monde.

"C'est un millésime inoubliable", confirme Ludivine Griveau, régisseur du Domaine viticole des Hospices. Six cent trente "pièces" de 228 litres, comme on nomme les fûts en Bourgogne, sont proposées à la vente. L'an dernier, les enchères avaient totalisé 12 millions d'euros (sans les frais).  "Il ne faut pas que l'ombre d'aujourd'hui obscurcisse la lumière de demain", a lancé le maire LR de Beaune Alain Suguenot. "C'est grâce à cette vente que nous pouvons investir dans notre hôpital", a-t-il rappelé, en référence au but des enchères: financer l'oeuvre caritative des Hospices.

Outre ses 60 hectares de vignes, l'institution, créée en 1443 pour venir en aide aux "pauvres malades", est en effet avant tout un centre de soins, avec notamment un hôpital de près de 1.000 lits.  Lors de chaque vente, une "pièce de charité" est de plus adjugée au profit d'une oeuvre caritative différente des Hospices. Cette année: les hospitaliers victimes du Covid-19.

"55.000 agents hospitaliers ont été touchés par le virus mais ce chiffre est largement sous-évalué", a indiqué Denis Valzer, administrateur du Comité de gestion des oeuvres sociales (CGOS) des établissements hospitaliers publics, chargé de distribuer le produit de la vente de la pièce de charité.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Université de Franche-Comté : « une profonde inquiétude » de la part d’enseignants sur la réussite et la santé de leurs étudiants

Le Département de Mathématiques à l'université de Franche-Comté a adopté une motion faisant part de sa "profonde inquiétude concernant les conséquences de l'enseignement à distance" et demandant la réouverture de l'université aux étudiants, apprend-on dans un communiqué du 20 janvier 2021.

Plus de 4 % d’inflation en 2021 des complémentaires santé : l’UFC Que choisir demande au gouvernement d’agir

Alors que ce début d’année est marqué par le déploiement du 100 % santé aux audioprothèses, l’UFC-Que Choisir dénonce dans un communiqué du 21 janvier 2021 une nouvelle forte hausse des tarifs des complémentaires santé en 2021, "difficile à justifier alors que la crise sanitaire leur a paradoxalement été favorable". Pour permettre aux consommateurs de tirer pleinement profit de la résiliation à tout moment, l’association demande au gouvernement d’agir "pour améliorer la comparabilité des offres, toujours défaillante."

Stations de ski, étudiants : le statu-quo

Ni restrictions supplémentaires, ni allégements: la France choisit le statu-quo des mesures déjà en place pour freiner l'épidémie de Covid-19, au grand dam des stations de ski, qui ne rouvriront pas le 1er février, ou des étudiants, qui protestent contre leurs conditions de vie.

Les autocollants sur les plaques d’immatriculation, c’est interdit !

Vous avez un autocollant représentant votre département, votre club de foot, une carte miniature de votre département, le drapeau à tête de Maure, ou tout autre symbole de votre lieu d'immatriculation ? Vous devez le retirer parce que c'est contraire au Code de la route… C'est ce qu'a confirmé la Cour de cassation dans arrêt du 16 décembre 2020.

1.000 euros de récompense pour trouver le responsable de la mort d’un lynx à Quingey

wanted •

Le Centre Athénas, association de défense de l'environnement situé à L'Étoile, a annoncé cette semaine vouloir offrir  une récompense de 1.000 euros pour toute personne livrant des "informations  fondées" permettant d'identifier l'auteur du tir ayant tué un lynx boréal, espèce menacée en France, le 31 décembre 2020 à Quingey.

Sancey-Belleherbe devient la première communauté de communes 100% fibrée de la région

A ce jour, plus de 65.000 foyers et plusieurs centaines d’entreprises du Doubs sont déjà éligibles à la fibre et plus de 24.000 sont abonnés au réseau sur 275 communes déjà équipées, intéressant la totalité des intercommunalités du Doubs.

Sondage – Comment va votre moral en ce moment ?

Cette semaine commence par le Blue Monday (ou Lundi Bleu), c'est-à-dire qu'il s'agit du jour le plus déprimant de l'année. Après une année 2020 difficile sur tous les plans à cause de la Covid-19 et un début 2021 qui n'est rêver personne, nous avons voulu vous demander comment se porte votre moral en ce moment… C'est notre sondage de la semaine.

Blue Monday : comment garder le moral et éviter la déprime en ce moment ?

Aujourd'hui est appelé le "Blue Monday", soit le jour le plus triste de l'année... S'ajoute à cela l'épidémie de Covid-19, les confinements, le couvre-feu, la fermetures des salles de concerts, de spectacle et de tous les lieux culturels, l'actualité internationale peu réjouissante, nos problèmes de la vie quotidienne, sans parler du soleil qui se fait rare en ce moment, garder le moral n'est pas chose évidente pour tout le monde. Voici quelques idées pour éviter la déprime…
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.11
nuageux
le 22/01 à 12h00
Vent
5.42 m/s
Pression
993 hPa
Humidité
74 %

Sondage