Vesoul : le Japonais Koji Fukada à l’honneur du festival des cinémas d’Asie

Publié le 31/01/2022 - 13:40
Mis à jour le 31/01/2022 - 12:07

Le festival international des cinémas d’Asie (Fica) de Vesoul rendra hommage, à partir de mardi et jusqu’au 8 février, au réalisateur japonais Koji Fukada, en proposant, en première mondiale, l’intégralité de sa filmographie, dont certains films n’ont jamais été projetés hors du Japon.

 © Dick Thomas Johnson  CC BY 2.0
© Dick Thomas Johnson CC BY 2.0

Pour sa 28e édition, le festival offre à voir un véritable « tour de l’Asie en 90 films », de l’Afghanistan au Japon, en passant par le Cambodge ou la Chine, avec 17 films en compétition, neuf fictions et huit documentaires, qui seront départagés par un jury international présidé par l’actrice iranienne Leila Hatami.

Présenté comme "l’étoile montante des réalisateurs japonais", Koji Fukada, 42 ans, occupe une place de choix dans la programmation : toute sa filmographie (15 films) sera visible au cours du festival, dont le diptyque Suis-moi, je te fuis, Fuis-moi, je te suis, sélectionné au festival de Cannes en 2020. Certains films, dont son tout premier, La Chaise, réalisé en 2002, seront projetés pour la première fois hors du Japon, assurent les organisateurs du festival.

"Routes de la soie"

"C’est un réalisateur extrêmement francophile, toute son œuvre est influencée par Balzac et par des cinéastes comme Eric Rohmer ou Bertrand Tavernier, le cinéma psychologique français", souligne auprès de l’AFP Jean-Marc Thérouanne, créateur et délégué général du Fica. "Il renouvelle complètement le cinéma japonais."

Autre temps fort, une "journée du cinéma afghan" est organisée le 4 février, en réponse à un appel lancé à l’été 2021 et visant à préserver la culture afghane, après la prise de Kaboul par les talibans. Le réalisateur afghan Atiq Rahimi viendra présenter son film Syngué sabour – Pierre de patience, tiré de son roman éponyme, salué par le prix Goncourt en 2008. Il dédicacera également son nouveau roman, Si seulement la nuit, écrit avec sa fille Alice, et dont la sortie est prévue le 3 février.

Nouveauté cette année, une rétrospective d’une vingtaine d’œuvres, "le cinéma des routes de la soie", sera proposée au public, faisant la part belle aux films du Kazakhstan, d’Ouzbékistan ou encore du Turkménistan. "Cette année, Vesoul est, pendant une semaine, la destination finale des routes de la soie", s’amuse Jean-Marc Thérouanne. Un hommage sera également rendu à Marc Haaz, ex-directeur technique du Fica, décédé dans un accident en juillet dernier, à 33 ans. Un prix Marc Haaz sera ainsi remis, pour la première fois, à un jeune réalisateur.

Après une édition 2021 annulée à cause de l’épidémie de Covid-19, et malgré le maintien de certaines contraintes sanitaires, les organisateurs ont exprimé leur satisfaction de pouvoir assurer la tenue du festival cette année. "Il faut beaucoup d’énergie pour faire un festival", insiste Jean-Marc Thérouanne pour qui "la culture est un sport de combat".

(AFP)

Allez + loin

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Musée d’Arts et du Temps : “Nous sommes inquiets pour la santé des agents” (intersyndicale)

Emmanuelle Monnin pour le syndicat Sud CT 25, accompagnée de Sophie Caron, pour Force ouvrière a indiqué "être inquiète" pour les agents, notamment suite à des problèmes de management de la part de Laurence Madeline, la directrice des musées d’arts et du Temps. L’intersyndicale lance également un appel à la maire de Besançon…

Une manifestation contre la répression des free party à Besançon

Suite à une initiative nationale lancée par le compte Instagram ”Tekno anti-répression”, le collectif Franche-Comtek appelle à manifester dans les rues de Besançon samedi 13 avril 2024. Objectif : protester contre ”la politique répressive que mène l’Etat à l’encontre des free party depuis plus de 30 ans et plus particulièrement ces cinq dernières années.”

La Citadelle de Besançon met la biodiversité à l’honneur…

Pour mettre en lumière les projets de conservation d’espèces précieuses soutenus par l’équipe du parc zoologique, le muséum organise à la Citadelle de Besançon du 16 avril au 29 mai 2024 une saison de sensibilisation, le "Printemps de la biodiversité". Sept après-midi seront ainsi dédiées à la découverte d’espèces fascinantes, de leurs environnements fragilisés et des actions mises en œuvre pour leur protection. 

Le musée des Maisons Comtoises fait le plein de nouveautés pour ses 40 ans !

PUBLI-INFO • Une nouvelle saison s’ouvre à partir de lundi 1er avril 2024 au musée-parc des Maisons comtoises à Nancray. Et cette année est particulière puisqu’elle marque le 40e anniversaire du musée. L’occasion de proposer une programmation très riche et de nombreuses nouveautés à découvrir jusqu’à la fin de l’année…

Charles Belle, source d’inspiration pour un livre et un film…

Si le peintre franc-comtois Charles Belle s’inspire de la nature pour ses oeuvres, c’est à son tour d’être la source d’inspiration dans un livre publié le 1er avril mêlant poésie, peinture, littérature, histoire de l’art et cinéma et dans un film signé François Royet diffusé en avant-première au musée du Louvre à Paris le 13 avril. Focus.

Cumbia, hip hop, jazz electro, pop… Un jeune label sort une compilation 100% bisontine

Fraîchement créé, le label Les Disques du Crochet fondée par l’artiste bisontin Zerolex, va sortir le 3 mai 2024 une compilation musicale intitulée Mosaïque entièrement composée de projets d’artistes de Besançon pour la plupart issus du collectif La Boocle. De la cumbia au hip hop, du jazz électronique à la pop… il y en aura pour les mélomanes.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 4.53
couvert
le 16/04 à 6h00
Vent
5.03 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
91 %