Vin : la Bourgogne résiste grâce au boom des ventes au Royaume-Uni

Publié le 23/11/2020 - 20:00
Mis à jour le 26/11/2020 - 11:01

Les exportations de vins de Bourgogne, qui représentent près de la moitié des ventes, réussissent à limiter l'impact du Covid-19 grâce en particulier au boom surprenant du marché britannique, a-t-on appris lundi auprès de la profession.

Vin de Bourgogne © D Poirier
Vin de Bourgogne © D Poirier

Les exportations de vins de Bourgogne avaient clos l’année 2019 sur une hausse de 9% en volume (89,8 millions d’équivalents bouteilles de 75 cl) et de 10,4% en valeur par rapport à 2018, dépassant la barre symbolique du milliard d’euros de chiffre d’affaires (1,039 milliard d’euros).

"La Bourgogne résiste grâce à un quatuor de tête inédit. Certaines bonnes surprises (Royaume-Uni, Suisse) compensent la chute brutale des USA, impactée par une taxe injuste", relève dans un communiqué le Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne (BIVB).

Sur les neuf premiers mois de 2020, les exportations ont reculé de 3,9% en volume et de 9,3% en valeur par rapport à la période équivalente de l'an dernier. La baisse est en grande partie due à la chute de 21% en volume (et de 29% en chiffre d'affaires) des ventes aux États-Unis. Le premier marché extérieur des vins de Bourgogne est plombé par la surtaxe douanière de 25% sur les vins tranquilles de moins de 14 degrés.

Les ventes en Chine et à Hong Kong, dont la part est passée de 2% des exportations en 2009 à 9% en 2019 (en valeur), se sont de plus effondrées de 30,6% en volume (et de près de 17% en chiffre d'affaires). Le Japon se porte un peu mieux avec une baisse de 4,5% (-6,4% en valeur).

Mais la baisse aurait été bien plus sévère sans l'étonnant rebond du marché britannique, souligne le Bureau. Sur les neuf premiers mois, ce marché croît ainsi de 11,6% en volume (+ 1,3% en chiffre d'affaires), reprenant même temporairement sa place de premier marché extérieur des vins de Bourgogne en mai et juin, devant les États-Unis.

Le BIVB rappelle que le Brexit, toujours en négociation, n'a encore provoqué aucune nouvelle barrière tarifaire. Les professionnels ont déjà à plusieurs reprises évoqué un "effet de stockage" pour expliquer ce dynamisme, les importateurs préférant acheter maintenant, avant l'éventuelle application d'une réglementation plus contraignante.

Le Canada, troisième marché à l'export, offre lui aussi une belle surprise, avec une hausse de 8% en volume (+7,7% en valeur).

La Belgique, cinquième marché, limite la baisse (-1,8% en volume et même +1,2% en valeur) tandis que la Suède et la Suisse poursuivent leur croissance de 2019 à un bon rythme, avec respectivement +17,1% et +2,5 % en volume (+9,7% et +8,2% en valeur).

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Nouvelle gouvernance et nouvelles ambitions pour la Vallée de l’énergie

Lundi 22 novembre 2021, le conseil d’administration de la Vallée de l’Energie a renouvelé ses instances de gouvernance. EDF prend la présidence de l’association qui a été confiée à Alain Daubas, d’EDF Bourgogne-Franche-Comté. Il succède à  Jean-Luc Habermacher, de General Electric. Le CA a ensuite élu au poste de vice-président Damien Delmont, dirigeant de la société 3DLM, ainsi que douze membres au bureau exécutif.

Noël à Besançon : des décorations lumineuses particulièrement écolo

Une entreprise qui a développé une matière 100 % biosourcée, fabriquée en circuit court en France, Greenfib, s'est associée à Leblanc Illuminations, concepteur d'éclairage et de décorations lumineuses, pour développer des décorations de Noël éco-responsables dans les villes de Besançon et Bordeaux, a-t-on appris ce mercredi 24 novembre.

La fondation Desperados commande 200 oeuvres à 4 artistes bisontins

Du 15 novembre au 12 décembre 2021, la Fondation Desperados pour l’Art Urbain reconduit son projet « Impressions partagées » pour une deuxième saison. L’opération, qui concerne Besançon du 29 novembre au 5 décembre, met en lumière le travail de quatre artistes : Justine Cadoual, Clown, Simone Découpe et Saturn, les invitant à créer une oeuvre originale, sérigraphiée en 65 exemplaires et offerts au grand public sur réservation, via le site web de la Fondation Desperados.

Restauration : le syndicat patronal des indépendants appelle à mieux contrôler le pass

Les restaurateurs qui ne contrôlent pas le pass sanitaire "mettent en danger" toute la profession "en l'exposant à une mesure de fermeture générale", s'insurge lundi le président du syndicat patronal des indépendants de l'hôtellerie restauration, face à un "rebond épidémique fulgurant" du Covid-19.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 0.52
légères chutes de neige
le 28/11 à 9h00
Vent
3.14 m/s
Pression
998 hPa
Humidité
98 %

Sondage