Vitesse, distracteurs de conduite, refus d'obtempérer... Les contrôles policiers intensifiés

Publié le 01/10/2021 - 14:07
Mis à jour le 06/10/2021 - 11:00

Suite aux accidents mortels survenus ces dernières semaines sur les boulevards de Besançon, la police nationale épaulée par la police municipale effectue des contrôles plus fréquents. C’était le cas ce jeudi 30 septembre en début d’après-midi au carrefour des quatre vents du boulevard Léon Blum…

"On n'a pas attendu que des accidents mortels se produisent pour effectuer des contrôles sur cette zone plusieurs fois par semaine" précise le commissaire Sébastien Giordano, chef du service de voie publique au sein de la circonscription de sécurité publique de Besançon à la direction départementale de la sécurité publique du Doubs, "le boulevard est plus exposé qu'au centre-ville en terme de vitesse".

Des binômes d'interception en moto de la police municipale et de la police nationale sont postés, des contrôles au radar font également partie du dispositif pour des contrôles de la vitesse des automobiles et des deux roues. Des effectifs en véhicules sont également mobilisés pour sécuriser les contrôles.

© Alexane Alfaro

Les distracteurs de conduite également dans le viseur

Les policiers contrôlent la vitesse, mais pas seulement : les distracteurs de conduite sont également observés tels que l'utilisation du smartphone pour téléphoner, écrire, lire, regarder des vidéos, l'utilisation d'oreillettes, fumer ou manger en conduisant. "Les gens font de plus en plus autre chose que conduire lorsqu'ils sont au volant", observe le commissaire Giordano.

Ces opérations sont aussi l'occasion pour les forces de l'ordre de contrôler les papiers du véhicule : carte grise, contrôle technique, assurance, etc. c'est pourquoi il est important de toujours les avoir sur soi.

Des refus d'obtempérer quotidiens

Chaque jour, les policiers mobilisés sur ce type de contrôle ont affaire à des personnes qui refusent d'obtempérer lorsqu'elles sont en infraction. "On rencontre malheureusement de plus en plus de refus d'obtempérer avec la police que ce soit lors de contrôles routiers ou sur d'autres interventions", affirme le commissaire Giordano, "les gens aujourd'hui ont plus de mal avec le rapport à l'autorité", observe-t-il.

En exemple, les agents ont déjà rencontré des conducteurs qui n'étaient pas en capacité de fournir les papiers du véhicule, de l'assurance ou encore le contrôle technique, "ils essaient de se soustraire à notre action et malheureusement en prenant beaucoup de risques."

© Alexane Alfaro

Bilan du contrôle : 14 infractions relevées

Lors de ce contrôle routier, les policiers ont relevé :

  • 2 excès de vitesse ;
  • 1 défaut d'assurance entraînant la mise en fourrière immédiate du véhicule ;
  • 1 feu rouge non respecté ;
  • 1 utilisation du téléphone au volant ;
  • 1 circulation sur voie de bus ;
  • 2 pneus lisses ;
  • 2 défauts de contrôle technique ;
  • 2 cartes grises non faites (pas de transfert de carte grise) ;
  • 2 non présentations de papiers.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Premier Forum Climat de SNCF Réseau à Besançon : ”Le ferroviaire n’est peut-être pas une solution unique, mais ça peut très fortement contribuer à réduire notre empreinte carbone”

Le premier Forum Climat de France porté par SNCF Réseau s’est tenu jeudi 13 juin 2024 à Besançon en présence de 150 élu(e)s régionaux et locaux, d’industriels, de représentants d’associations et d’experts en climat. Objectif : mobiliser la filière ferroviaire et partager une vision commune dans un monde où le train est une manière d’agir face au dérèglement climatique, tandis que le réseau ferroviaire est déjà impacté par le dérèglement climatique…

Sondage – Comprenez-vous la décision d’Emmanuel Macron de dissoudre l’Assemblée nationale ?

Directement après l’annonce des résultats des élections européennes ce dimanche 9 juin 2024 où le RN est arrivé largement en tête, le chef de l’État a pris la décision de dissoudre l’Assemblée nationale afin de "redonner le choix de notre avenir parlementaire par le vote". Comprenez-vous la décision d’Emmanuel Macron ? C’est notre sondage de la semaine.

Comment fonctionne le Parlement européen ?

Le siège du Parlement européen se situe à Strasbourg. C’est donc en France que se réuniront les 720 eurodéputés élus le 9 juin 2024 pour exercer les pouvoirs législatifs, budgétaire et de contrôle politique au niveau européen. On fait le point sur le rôle principal du Parlement qui est de représenter l’intérêt des citoyens de l’Union Européenne sur divers sujets.

80 ans du Débarquement en Normandie : un Bisontin est sur place…

Quelques jours après la remise de documents historiques au musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon, Nicolas Guillaume-Lamarre a reçu une invitation du ministère de la Défense et des Armées pour assister à la grande cérémonie internationale commémorative du 80e anniversaire du Débarquement en Normandie. Il partage, avec nous, ses photos de l'évènement qui s’est tenu jeudi 6 juin 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 18.63
légère pluie
le 16/06 à 18h00
Vent
2.16 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
84 %