Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Régionales: les retrouvailles entre socialistes et écologistes

Les deux têtes de liste ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Marie-Guite Dufay et Alain Fousseret ont trouvé un terrain d’entente pour le second tour des régionales du 21 mars. La liste sera composée par 25% d’écologiques et par 75% de PS-MRC.

Publicité

« Je suis très heureuse que la famille se retrouve », a déclaré cet après-midi à Besançon la tête de liste PS-MRC à l’issue d’une nuit et d’une matinée de négociations « intenses », notamment à propos de la fusion de la liste du Territoire de Belfort dont la tête de liste était très convoitée par Alain Fousseret.
 
« Nous avons fait le constat des accords, de loin plus important que le constat des points de divergences », a noté Marie-Guite Dufay en s’attardant quelques instants sur la branche sud du TGV Rhin Rhône entre Dijon et Lyon qui constitue une grosse divergence entre les deux alliés. « Nous avons besoin de la branche sud pour désenclaver la région », estime la présidente sortante. Alain Fousseret fait le même constat mais souhaite « moins de vitesse et sur une voie traditionnelle ».
 
Le vice-président Vert sortant a estimé que « même si le score du premier tour ne répond pas à notre attente et ne permet pas les mêmes prétentions, on ne regrette rien, les électeurs ont fait ce choix ». Qualifiant l’accord « d’opération honnête et sincère obtenue sans danse du ventre», Alain Fousseret a énuméré les candidats d’Europe Ecologie qui figureront sur la liste commune. Il y en aura trois dans le Doubs (Anne Vignot, Eric Durand et Sylvie Meyer), deux dans le Jura (Marc Borneck et Brigitte Monnet), un en Haute-Saône (Michèle Durand-Migeon).
 
Quant à Alain Fousseret lui-même, il a proposé de figurer finalement en troisième position dans le Territoire de Belfort et de devenir « éventuellement » le 7ème conseiller régional. Dans le même cas de figure qu’en 2004, il serait élu. « Je ferai campagne derrière Etienne Butzbach en espérant qu’il y aura trois candidats élus dans le 90 », a-t-il précisé. Il court un risque, mais si le succès est au rendez vous, les écologistes disposeront de sept sièges au lieu des six qu’ils occupaient depuis 2004.
 
Les listes, qui doivent être déposées mardi à 18h, n’ont pas été dévoilées ce qui laisse à penser que des aménagements vont encore avoir lieu. On connaît les écologistes qui figureront sur la liste commune, mais à l’exception d’Alain Fousseret, leur positionnement n’a pas été révélé.
 
redaction

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Lun, 8 Janvier 2018h
BGE Franche-Comté - Besançon
Sam, 27 Janvier 2018h
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille