Un enfant de quatre ans oublié dans le bus scolaire

Publié le 23/11/2011 - 13:24
Mis à jour le 23/11/2011 - 19:48

Une mère de famille de Haute-Saône a porté plainte contre X pour "mise en danger" de son enfant de quatre ans, retrouvé errant dans les rues de son village car il avait été oublié dans le bus scolaire. 

 ©
©

Le petit garçon a été découvert par des passants dans les rues de Ronchamp lundi vers 15h, non loin du minibus dont il était apparemment sorti par ses propres moyens.

D'après les premiers éléments de l'enquête, l'enfant s'est probablement endormi dans le bus qui l'emmenait à l'école en début d'après-midi, après la pause déjeuner qu'il avait passée à la maison, a expliqué à un responsable à la gendarmerie de Champagney.

Il n'est pas descendu à l'arrêt normal pour rejoindre son école, et lorsque le bus a atteint son terminus, au centre du bourg, ni la conductrice ni l'accompagnatrice employée par la commune ne se sont rendu compte de sa présence à bord.

A l'école, l'alerte n'avait pas été donnée car les enseignants "sont habitués à ce que certains enfants ne viennent à l'école que le matin", a expliqué ce gendarme.

Le bambin, qui semblait "un peu paumé mais pas particulièrement traumatisé", a été rendu à ses parents qui le croyaient à l'école.

Cette affaire a suscité la colère du président (PS) du conseil général de Haute-Saône, qui opère le service de transport. Yves Krattinger a annoncé dans un communiqué qu'il allait "convoquer très rapidement l'ensemble des sociétés de transport" qui effectuent le ramassage scolaire pour le compte de la collectivité, afin de leur adresser un "rappel à l'ordre".

(source: AFP)

   

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Besançon et Montbéliard : 4.500 personnes et 3.500 véhicules contrôlés en 5 jours

Du 8 au 12 avril 2024, une opération "Place Nette" de grande ampleur s’est déroulée dans le département du Doubs. Réalisée en étroite coordination avec les procureurs de Besançon et de Montbéliard, cette action "coup de poing" s’inscrit dans le cadre des actions de lutte contre la délinquance liée aux trafics de stupéfiants, à l’économie souterraine et au proxénétisme voulues par le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et le Garde des Sceaux. L'heure est au bilan...

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -0.05
nuageux
le 19/04 à 6h00
Vent
2.89 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
94 %