13 935 jeunes francs-comtois passent le brevet aujourd’hui

Publié le 28/06/2011 - 07:03
Mis à jour le 28/06/2011 - 07:03

Coup d´envoi ce mardi des épreuves finales du brevet pour 750.000 élèves français. En Franche-Comté, ils sont au nombre de 13 935. 6311 dans le Doubs, 3014 dans le Jura, 2862 en Haute-Saône et 1748 dans le Territoire de Belfort.

1309185423.jpg
©dr
PUBLICITÉ

Quelque 750.000 élèves inscrits cette année en classe de Troisième vont commencer mardi par le français les épreuves écrites communes du diplôme national du brevet (DNB) des collèges, qui est également constitué de contrôle continu.

Les élèves débuteront mardi matin par l´épreuve de français, avant celle de mathématiques l´après-midi, puis viendra mercredi matin l´épreuve d´histoire-géographie-éducation civique.

La session de remplacement a été fixée aux 20 et 21 septembre, selon le calendrier du ministère de l´Education nationale.

Le brevet connaît cette année une nouvelle épreuve obligatoire: l´histoire des arts, qui se déroule à l´oral. Cette discipline est un enseignement obligatoire dans les écoles primaires depuis 2008 et dans les collèges depuis la rentrée 2009.

Premier grand diplôme de la scolarité française, le DNB est constitué des épreuves nationales de fin d´année ainsi que du contrôle continu tout au long de l´année scolaire.

En 2010, quelque 623.400 élèves toutes séries confondues (séries collège, technologique et professionnelle) ont été admis à l´examen, soit un taux de réussite globale de 83,3%, en légère hausse par rapport à la session 2009. Pour la quatrième année consécutive, la barre des 80% a été franchie.

Au printemps 2010, un rapport parlementaire avait préconisé de «supprimer les épreuves actuelles» du DNB et de les remplacer par une «attestation de maîtrise du socle commun de connaissances et de compétences» et par des épreuves de «mises en situation» passées nationalement, en fin d´année, dans un collège voisin et corrigés par un enseignant d´un autre établissement.

Interrogé sur ce rapport, le ministre de l´Education nationale Luc Chatel avait alors assuré qu´il n´était «pas question de supprimer le brevet».

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Loi Blanquer : le SNUipp-FSU organise un apéro revendicatif devant la permanence de Jacques Grosperrin

Loi Blanquer : le SNUipp-FSU organise un apéro revendicatif devant la permanence de Jacques Grosperrin

"Non à l'amendement Grosperrin" • Mardi 14 mai 2019 le syndicat national unitaire des instituteurs, professeurs des écoles et PEGC (affilié FSU) organise une assemblée générale à partir 18h suivi d'un apéro revendicatif devant la permanence du sénateur LR Jacques Grosperrin au 34 rue Bersot à Besançon.

Éducation nationale : Planoise, bientôt une cité éducative ?

Éducation nationale : Planoise, bientôt une cité éducative ?

Le quartier de Planoise à Besançon fait partie des 80 territoires « prioritaires » sélectionnés pour accueillir un dispositif « cité éducative ». Ce dernier servira à coordonner les services d'Etat, les collectivités, les associations et les habitants pour accompagner l'enfant de 3 à 25 ans autour du cadre scolaire. Une enveloppe de 100 millions d'euros sur trois ans sera débloquée pour aider les collectivités dans leurs démarches.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 21.27
partiellement nuageux
le 24/05 à 15h00
Vent
2.35 m/s
Pression
1013.1 hPa
Humidité
57 %

Sondage