15 Francs-Comtois dont deux Doubiens s'engagent dans l'armée de Terre

Publié le 06/02/2015 - 14:46
Mis à jour le 06/02/2015 - 14:46

Quinze Francs-Comtois ont signé un contrat d’engagement dans l’armée de Terre les 6 janvier et 3 février 2015 au centre d’information et de recrutement des forces armées (CIRFA) de Besançon.

recemment_mis_a_jour249.jpg
©Armée de Terre
PUBLICITÉ

Ces jeunes ont fait le choix de s’engager dans l’armée de terre, avec à la clé :

  • une formation continue, un métier et une première expérience professionnelle ;
  • des parcours professionnels valorisants ;
  • une aide à la reconversion en fin de contrat.

« En fonction de leurs aspirations et de leur potentiel », ils ont rejoint le régiment de marche du Tchad de Meyennheim (68), le 27e bataillon de chasseurs alpins de Cran Gevrier (74) et le 35e régiment d’infanterie de Belfort (90) comme combattants, le 19e  régiment du génie de Besançon et le 13e  régiment du génie de Valdahon (25) comme sapeurs de combat, le 1er régiment d’artillerie de Bourogne (90) et le 61e régiment d’artillerie de Chaumont (52) comme opérateurs d’artillerie, l’unité d’instruction et d’intervention de la sécurité civile n°1 de Nogent le Rotrou (28) comme équipier sécurité civile. 

Deux jeunes du Doubs ont rejoint la brigade de sapeurs-pompiers de Paris. 

Avec 10.000 jeunes recrutés en 2015, sans qualification et jusqu’à Bac +5, de tous horizons et tous cursus, l’armée de Terre est « l’un des premiers partenaires des jeunes dans leur insertion professionnelle » selon le Centre d’information et de recrutement.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Vous partez en rando ? GendLoc, la WebApp qui « peut vous sauver la vie »…

Vous partez en rando ? GendLoc, la WebApp qui « peut vous sauver la vie »…

La gendarmerie du Jura rappelle, cet été 2019, l'existence de l'application "Gendloc" qui permet au secours de retrouver plus facilement les personnes égarées dans les milieux montagneux. Des conseils qui prennent encore plus de sens à la suite du décès du randonneur français Simon Gautier en Italie et dont le corps a été retrouvé neuf jours après son appel reçu par les secours... 

Rhodiacéta : avant sa destruction, quel souvenir en garder ?

Rhodiacéta : avant sa destruction, quel souvenir en garder ?

La démolition de la Rhodiacéta est en cours depuis mai 2018. Et si aujourd'hui ses murs tombent pour laisser place à un parc outdoor, ils n'en sont pas moins chargés d'histoire et d'aventures - parfois tragiques. Un photographe bisontin a su les immortaliser, témoignant des nombreux passages d'artistes illégaux et d'aventuriers d'un jour qui s'y sont risqués...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.76
ciel dégagé
le 22/08 à 6h00
Vent
2.93 m/s
Pression
1024.39 hPa
Humidité
87 %

Sondage