17% des sportifs français ont été victimes de violences sexuelles

Publié le 02/12/2009 - 18:50
Mis à jour le 02/12/2009 - 18:50

C’est un phénomène loin d’être anecdotique qui touche tous les sports. A tel point que le gouvernement a commandé une enquête. Greg Decamps, de passage à Besançon, a dévoilé les résultats de ce travail universitaire consacré aux violences sexuelles dans le sport.

« Nous sommes là pour alerter tout le monde sur l’existence de la maltraitance et des violences sexuelles dans le sport. Ca existe partout et personne n’est à l’abri ». Le constat émane de Vincent Fuster, président du CROS (Comité régional olympique et sportif) régional en ouverture d’une conférence consacré mardi soir à ce sujet à Besançon.
 
Greg Decamps, universitaire bordelais, n’a pas démenti ce dernier. Venant de terminer une enquête nationale sur le sujet à la demande de Roselyne Bachelot, ce chercheur est arrivé au constat que 17% des sportifs ont subi des situations de violences sexuelles allant de l’agression (viols…) au harcèlement (brimades, chantage, invectives, exhibitionnisme, voyeurisme…) en passant par des atteintes sexuelles (attouchements, mise en situation…). Tout le monde a encore en mémoire l’affaire Isabelle Demongeot, cette joueuse de tennis violée pendant des années par son entraineur dès 13 ans.
 
44 disciplines sportives, individuelles et collectives, ont été auscultées à travers une enquête concernant 1400 sportifs de 11 à 35 ans qui pratiquent le sport de haut niveau ou de loisir. « Le milieu sportif est un environnement vulnérabilisant qui expose davantage aux violences de ce type que d’autres milieux », constate Greg Decamp, non sans expliquer pourquoi. « « C’est un milieu fermé avec ses propres valeurs ce qui peut favoriser l’apparition de pratiques qui peuvent rapidement se transformer en violences déguisées, légitimées par le groupe sous prétexte que c’est normal, ça c’est toujours fait comme ça. Ce type de réaction favorise les dérapages ». La plupart des violences proviennent des autres sportifs (57%), beaucoup moins des entraineurs (8%).
 
« Aucun sport n’est épargné, cela concerne autant les garçons que les filles. Contrairement aux idées reçues, les violences ne sont pas plus fréquentes dans les sports qui exigent des petites tenues comme la natation », note l’universitaire en pointant le fait que les victimes ont souvent tendance à minimiser, à banaliser ce qui leur est arrivé. « A la fois pour se protéger et en estimant que c’est simplement un mauvais moment à passer ». D’ailleurs seulement 5% des victimes portent plainte.
 
Grâce à cette étude, la France est désormais le seul pays à disposer d’un document de référence basé sur une enquête universitaire. « C’est un sujet qui génère tellement de résistances que les enquêtes sont souvent enterrées avant d’être terminées. Je dois dire que j’ai eu la chance de pouvoir aller jusqu’au bout », a reconnu le maître de conférence en psychologie du sport à l’université de Bordeaux.
 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Gros bug mondial Microsoft : chaînes TV, aéroports et entreprises subissent d’importantes perturbations

Mise à jour à 16h56 • Depuis vendredi 19 juillet 2024 au matin, de nombreuses entreprises et administrations rencontrent d’importants problèmes informatiques, comme des dysfonctionnements sur des terminaux de paiements our pour les règlements en ligne sur certains sites, des problèmes dans des aéroports et des chaînes télévisées perturbées comme Canal+ ou TF1.. D’où vient ce bug mondial ?

À quoi ressemble la nouvelle base nautique d’Osselle ?

La nouvelle base nautique d'Osselle, renommée Les lacs d'Osselle, entièrement rénovée, a été inaugurée jeudi 18 juillet 2024 en présence notamment d'Anne Olszak, maire d'Osselle-Routelle, d'Anne Vignot, présidente de Grand Besançon Métropole, Ludovic Fagaut, vice-président du Département du Doubs et Patrick Ayache, vice-président en charge du tourisme de la Région Bourgogne Franche-Comté.

Des congés menstruels pour "améliorer la qualité de vie au travail"

Alors qu’aujourd’hui, en France, 1 personne menstruée sur 2 déclare souffrir de dysménorrhée (règles douloureuses) et 1 personne menstruée sur 10 est atteinte d’endométriose (maladie chronique), la CGT propose de "lever le tabou" des règles douloureuses et réclame "le congé menstruel pour les personnes menstruées qui en ont besoin" pour les personnes travaillant à la Ville de Besançon, au CCAS et à Grand Besançon Métropole.   

En images : cérémonie, village des armées et défilé du 14 juillet

De nombreux Bisontins et Bisontines se sont donnés rendez-vous ce dimanche 14 juillet 2024 sur le parking Chamars pour assister à la dernière cérémonie de prise d’armes du Général Rondeau et visiter le village des armées. Les spectateurs ont également pu assister au défilé à pied et motorisé des forces armées avec la présence de blindés sur le Boulevard Charles de Gaulle.

La Biscuiterie Billiotte réintègre le centre-ville de Besançon

Autrefois situé place Pasteur, la Biscuiterie Billiotte revient cette fois au 56 Grande Rue à Besançon dans l’ancienne boutique d’habillement pour enfant Catimini. Après Valentigney, Montbéliard et Bart, l’enseigne spécialisée dans le biscuit en vrac vient d’ouvrir sa quatrième boutique le 28 juin 2024. 

Saint-Vit : le chef Thibault Etienne du restaurant Le Prélude à Saint-Vit, intronisé Maître cuisinier de France

C’est au sein de son propre restaurant Le Prélude installé à Saint-Vit le 24 juin dernier que Thibaut Etienne a officiellement été intronisé en tant que Maître cuisinier de France (MCF) lors du lancement du Guide des MCF de Bourgogne-Franche-Comté. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 25.11
légère pluie
le 21/07 à 12h00
Vent
4.44 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
91 %