Alerte Témoin

Réforme des collèges : pourquoi ils ont manifesté...

Publié le 19/05/2015 - 17:59
Mis à jour le 20/05/2015 - 16:00

300 personnes se sont mobilisées à Besançon ce 19 mai 2015 contre la réforme des collèges de la ministre de l’Education Najat Vallaud-Belkacem. Nous avons rencontré quelques manifestants présents dans les rangs de la protestation.

manif.jpg
Manifestants le 19 mai 2015 - Patrick Bastien, Sébastien Mercier ©Sarah Andersen

Dans le cortège, Sébastien Mercier, secrétaire académique du SNFOLC Besançon, rappelle que "la réforme du collège est une des 155 mesures du pacte de responsabilité, qui vise à faire économiser 50 milliards d’euros sur la fonction publique. Cette réforme se traduit alors par la suppression du nombre d’heures disciplinaires."

L'interdisciplinarité en cause

Une professeure d’anglais insiste sur la nécessité de "solidifier les bases des élèves", tandis qu’une autre souligne qu’ "il faut déjà enseigner notre matière correctement avant de faire de la transversalité". Elle regrette un "nivellement par le bas" et l’ "alignement sur le modèle anglo-saxon". En effet, la réforme prévoit la mise en place d’Enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI) au détriment d’heures disciplinaires comme l’histoire ou le français.

Une enseignante s’interroge sur les critères de sélections des EPI, votés en Conseil d’administration de chaque établissement. Sébastien Mercier rappelle alors que "les établissements devront organiser le contenu des programmes." Et d'ajouter "il y a 5000 collèges en France. Doit-on s’attendre à 5000 organisations différentes ?" Le secrétaire académique du SNFOLC remet alors en question la pertinence de "diplômes nationaux" comme le brevet. Pour le militant, la réforme se traduit par l’éclatement de l’école républicaine.

Contre la suppression des langues... 

La réforme de Najat Vallaud Belkacem prévoit la suppression des "options" comme l’apprentissage du latin et du grec. La ministre de l’Éducation a également annoncé une diminution considérable des classes bi-langues et la suppression des classes européennes, jugées "élitistes", ne profitant qu’à une minorité d’élèves.

Or, Patrick Bastien, professeur d’anglais au collège de Gy (70)  contredit l’argument de l’élitisme. En effet, dans la plupart des collèges "les élèves latinistes, ou issus de classes européennes, sont dispersés dans plusieurs classes".

L’enseignement de l’allemand est menacé, raison pour laquelle une enseignante d’anglais a manifesté "en solidarité avec ses collègues professeurs d’Allemand, qui vont devoir faire des compléments de service".

...mais pour une réforme !

Alors que le niveau des élèves est en baisse pour un ancien professeur de biologie, "il est clair qu’il faut faire travailler les élèves autrement". Il ajoute qu’il faut "adapter l’enseignement à un nouveau contexte, par exemple en orientant les élèves beaucoup plus tôt".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Covid-19 : quelles modalités d’organisation du diplôme national du brevet en Franche-Comté ?

Les modalités d’organisation du diplôme national du brevet (DNB) sont modifiées à titre exceptionnel pour la session 2020, dans le contexte des mesures prises pour limiter la propagation de l’épidémie de covid-19 et dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire. Dans l'académie de Besançon, 14 459 candidats scolaires sont concernés. Voici les modalités...

"L'étrange cas du Dr Jekyll et de M. Hyde" (dernier chapitre)

Durant le confinement, l'Académie de Besançon et maCommune.info vous invite à une lecture tous les soirs. Cette semaine, place à une nouvelle oeuvre à destination à un public de 3e : "L'Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde" : l'histoire d'un notaire, Gabriel John Utterson, qui enquête sur le lien étrange entre Edward Hyde et le docteur Henry Jekyll.

"L'étrange cas du Dr Jekyll et de M. Hyde" (chapitre 9)

Durant le confinement, l'Académie de Besançon et maCommune.info vous invite à une lecture tous les soirs. Cette semaine, place à une nouvelle oeuvre à destination à un public de 3e : "L'Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde" : l'histoire d'un notaire, Gabriel John Utterson, qui enquête sur le lien étrange entre Edward Hyde et le docteur Henry Jekyll.

"L'étrange cas du Dr Jekyll et de M. Hyde" (chapitre 8)

Durant le confinement, l'Académie de Besançon et maCommune.info vous invite à une lecture tous les soirs. Cette semaine, place à une nouvelle oeuvre à destination à un public de 3e : "L'Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde" : l'histoire d'un notaire, Gabriel John Utterson, qui enquête sur le lien étrange entre Edward Hyde et le docteur Henry Jekyll.

Reprise des cours au collège de Châtillon-le-Duc : le coup de gueule d’un père de famille…

Désemparé, le père d'un élève de 12 ans, scolarisé en 5e  au collège de Châtillon-le-Duc, nous a contacté pour nous faire part de son inquiétude sur l'avenir de son fils qui "n'a pas eu cours de français depuis trois mois" et ne retournera à l'école que "deux jours et demi" jusqu'à la fin de l'année. Contactée, l'inspection académique du Doubs lui répond...

"L'étrange cas du Dr Jekyll et de M. Hyde" (chapitre 7)

Durant le confinement, l'Académie de Besançon et maCommune.info vous invite à une lecture tous les soirs. Cette semaine, place à une nouvelle oeuvre à destination à un public de 3e : "L'Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde" : l'histoire d'un notaire, Gabriel John Utterson, qui enquête sur le lien étrange entre Edward Hyde et le docteur Henry Jekyll.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     15.41
    nuageux
    le 05/07 à 3h00
    Vent
    1.8 m/s
    Pression
    1021 hPa
    Humidité
    88 %

    Sondage