Subvention de 3.000 euros pour une statue : Marie-Odile Crabbé-Diawara répond à Philippe Gonon

Publié le 23/12/2013 - 09:04
Mis à jour le 23/12/2013 - 10:14

Le 25 novembre dernier, Philippe Gonon s'était exprimé par la presse au sujet d'une subvention de 3.000 euros que la communauté du Grand Besançon avait accordée à la mairie de Chalezeule pour acquérir une statue. Le conseiller municipal UDI avait alors qualifié cette décision de "surréaliste" et "irréaliste". Marie-Odile Crabbé-Diawara, conseillère municipale PS lui répond ce lundi 23 décembre.

PUBLICITÉ

« Lors du dernier conseil communautaire, nous avons voté une subvention de 3 000 € pour participer au financement de l’œuvre d’art proposée par la commune de Chalezeule en hommage aux femmes oubliées.

Ce rapport a été voté sans remarque particulière. Raymond Reyle était absent, nous en connaissons tous la raison.

Monsieur GONON a préféré donner son avis par voie de presse plutôt qu’en Conseil communautaire, voilà une bien curieuse manière de respecter notre assemblée.

Dans son « intervention virtuelle », comme la qualifie la presse, il n’a pas eu la finesse politique de s’exprimer sur la cause des femmes. Il n’a sans doute rien à dire ou plutôt vaut-il mieux qu’il se taise. Il a préféré prendre sa calculette, comme d’habitude, mais il n’a pas encore compris qu’il fallait désactiver la touche « démagogie ». Il en a donc déduit que cette œuvre était trop chère.

J’ai participé au groupe de travail de ce projet. Le but est effectivement de faire prendre conscience de la place qu’occupent les femmes dans nos sociétés et de la manière dont elle est occultée.

Il ne s’agit pas de glorifier la femme mais de porter une réflexion sur l’intolérance et le manque de reconnaissance dont elle fait l’objet. Je confirme que notre groupe de travail a bien envisagé de créer une association pour que cette œuvre d’art devienne un lieu vivant au service d’une appropriation collective de la manière de donner toute leur place aux femmes dans notre société.

Enfin, pour conclure, je dirai qu’il n’y a pas d’âge pour être un humaniste et pour lutter contre les discriminations. »

(communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Municipale : Karim Bouhassoun, candidat « libre et indépendant » à Besançon

Municipale : Karim Bouhassoun, candidat « libre et indépendant » à Besançon

Mouvement "Bisontines - Bisontins" • Karim Bouhassoun, cofondateur du mouvement "Bisontine Bisontins" , a annoncé mardi 17 septembre 2019 à 18h sa  candidature "comme une évidence" à l'élection municipale de Besançon afin de "rendre la Ville aux habitants". Karim Bouhassoun veut inscrire sa campagne sous l'égide du renouveau et de la proximité autour d'une liste citoyenne et libre. "Nous devons rompre avec certaines pratiques et refonder la vie citoyenne à Besançon" a-t-il déclaré.

Le téléphérique imaginé par Besançon Métropole 2020 n’est pas « une simple desserte de la Citadelle »

Le téléphérique imaginé par Besançon Métropole 2020 n’est pas « une simple desserte de la Citadelle »

Alexandra Cordier, référente de La République En Marche dans le Doubs et membre du collectif Besançon Métropole 2020, formulait en juin dernier trois propositions dans le cadre de sa candidature à l'investiture LREM. Ce 12 septembre 2019, elle a tenu a éclaircir le projet de téléphérique proposé par le collectif.

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Le gouvernement a dévoilé la liste des  80 "cités éducatives", inspirées du rapport Borloo. Ces quartiers vont se partager une enveloppe de 100 millions d’euros de crédits par an sur trois ans dans le but de mieux coordonner les actions au sein et en dehors des établissements scolaires. Le préfet du Doubs, Joël Mathurin, et le recteur de l’académie de Besançon, Jean-François Chanet, se félicitent de l’annonce de cette labellisation pour Besançon et Montbéliard Bethoncourt.

Une liste dissidente « En Marche » à Besançon ?

Une liste dissidente « En Marche » à Besançon ?

Alexandra Cordier va-t-elle mener une liste dissidente face à Éric Alauzet, candidat officiellement investi par LREM le 10 juillet dernier pour l'élection municipale à Besançon ? La question est posée depuis le début de la semaine. La référente départementale "En Marche" dit actuellement ne pas être dans cet état d'esprit et espère qu'Éric Alauzet rassemblera "tous les marcheurs" bisontins.

Municipales 2020 : Jean-Louis Fousseret déclare pouvoir aider au rassemblement

Municipales 2020 : Jean-Louis Fousseret déclare pouvoir aider au rassemblement

municipales 2020 • À sept mois des élections municipales, l’ancienne majorité plurielle du maire sortant est plus divisée que jamais. Comme un message à Éric ALauzet, le candidat officiellement investi par En Marche, le maire LREM de Besançon estime qu’aucun candidat ne peut gagner seul... Jean-Louis Fousseret, qui a toujours déclaré qu’il ne repartirait pas pour un quatrième mandat, se pose aujourd’hui en rassembleur. Une rencontre est prévue avec Éric Alauzet samedi...

Des élus demandent un arrêté anti-pesticides à Besançon

Des élus demandent un arrêté anti-pesticides à Besançon

L'intergroupe EELV- PC  Société civile de l'ancienne majorité plurielle demande au maire de Besançon de prendre  un arrêté interdisant les pesticides à Besançon, à l'instar de la décision du maire de Boussières dans le Grand Besançon. Jean-Louis Fousseret réaffirme ce mercredi matin qu'il est contre les pesticides, mais estime qu'il ne faut pas confondre "courage et démagogie".

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.55
pluie modérée
le 23/09 à 0h00
Vent
4.19 m/s
Pression
1016.33 hPa
Humidité
97 %

Sondage