40 personnes prostituées de rue à Besançon

Publié le 28/11/2014 - 17:44
Mis à jour le 29/11/2014 - 10:26

Le Mouvement du Nid est une association nationale qui agit sur les causes et les conse?quences de la prostitution en vue de sa disparition. Ce mouvement compte une trentaine de de?le?gations dans toute la France dont celle de Besanc?on qui existe depuis 1988. Ce mouvement souhaite l’abolition du système prostitutionnel depuis plus de 70 ans est aux co?te?s des personnes prostitue?es. A Besançon, on compte entre 30 et 40 personnes prostituées dans la rue…

 ©
©

maCommune.info : A Besançon, combien comptez-vous de personnes prostituées ?

Mouvement du Nid : "Nous estimons entre 30 et 40 le nombre de personnes prostitue?es dans la rue sachant que cela ne repre?sente qu’une petite partie de la prostitution. Nous e?tions a? environ 85% de personnes d’origine e?trange?re en 2013 (moyenne nationale de 85 a? 90%). Essentiellement des personnes bulgares, roumaines, nige?rianes et camerounaises et quelques Franc?aises. (Le plus souvent victimes de re?seaux)" 

mC : Ce sont uniquement des femmes ou y a-t-il des hommes ?

Mouvement du Nid : "Nous ne rencontrons pas d’homme lors de nos sorties, mais c’est sur, la prostitution masculine existe sur Besanc?on, mais cela se fait dans des endroits plus discrets tels que des lieux de rencontre, ho?tels, appartements. En France on estime que dans la prostitution, il y a 85 a? 90% de femmes et 10 a? 15% d’hommes (travestis ou transgenres) par contre 99% des clients sont des hommes." 

mC : Vous déclarez "on n'arrive pas dans la prostitution par hasard malheureusement". Que voulez-vous dire ?

Mouvement du Nid : "Sont les premie?res touche?es les personnes les plus vulne?rables au plan social, e?conomique, culturel, psychologique, ethnique. Les personnes qui offrent le meilleur profil pour e?tre re?cupe?re?es par le syste?me prostitueur sont les personnes les plus vulne?rables.

C’est la violence subie dans l’enfance qui pre?pare et conditionne les futures victimes a? accepter la violence future de la prostitution. Issues de la traite ou non, les personnes ont souvent les me?mes parcours chaotiques de vie." 

mC : Retrouvez-vous des profils ou des vécus similaires ? 

Mouvement du Nid : 

  • "Fragilite? psychologique, Carence affective, enfant non de?sire?, violences sexuelles ou physiques, relations incestueuses. L’enfance et les violences subies pre?parent les jeunes personnes a? la soumission et de?truisent leur estime de soi. Elles ont souvent l’impression de n’avoir aucune valeur. Parfois, elles acceptent d’avoir des relations sexuelles contre une cigarette.
  • Disqualification sociale de la famille d’appartenance... Contexte familial particulier : milieu de?favorise?, pre?carite?, membre de la famille de?ja? prostitue? ... Les handicaps parentaux - alcoolisme, cho?mage, prostitution, de?linquance, parentalite? trop protectrice ou trop autoritaire – pe?sent lourd.
  • Le rejet lie? a? l’orientation sexuelle pour les jeunes homosexuels, l’exclusion sociale des personnes transgenres dont certaines ne sont accepte?es que dans le milieu de la prostitution.
  • Le milieu social (re?seau personnel), institutionnel (foyers), urbain (squats), placement, etc. Grand danger associe? aux difficulte?s de logement (de?brouille pour l’he?bergement).
  • Pre?carite? e?conomique, absence d’alternative socio professionnelle constitue un risque supple?mentaire s’il se cumule avec des proble?mes d’ordre psychologique. Ne?cessite? de se loger dans l’urgence....
  • De?pendance aux drogues, me?dicaments, alcool... dont les causes sont souvent a? trouver dans l’enfance e?galement (maltraitance, etc..) 

L’importance des violences subies en amont : formatage psychologique de la soumission et l’autodestruction." 

mC : Au niveau juridique, qu'existe-t-il actuellement pour la protection, la défense des prostituées ? 

Mouvement du Nid : "Pour la protection des victimes de re?seau, notamment les personnes e?trange?res, la loi Sarkozy de 2003 leur proposait de donner le nom de leur proxe?ne?te contre un titre de se?jour. Malheureusement, les personnes parlent tre?s peu par crainte des repre?sailles (sur elles ou leur famille) et les autorite?s n’ont malheureusement pas les moyens de les prote?ger, ni me?me d’aller enque?ter en dehors du territoire." 

mC : Que pourrait changer le projet de loi sur renforcement la lutte contre le système prostitutionnel et le soutien aux victimes dont vous parlez dans le communiqué ?

Mouvement du Nid : "Cette loi leur donnerait un statut, celui de victime, car jusqu’a? maintenant, les personnes e?taient conside?re?es comme des de?linquantes (de?lit de racolage depuis la LSI de 2003) ce qui est un peu plus cohe?rent avec les engagements que la France a pris en ratifiant la convention des Nations Unies de 1949 qui de?clare que la prostitution est incompatible avec les valeurs et la dignite? de l’e?tre humain.

Dans cette loi, il est pre?vu aussi de cre?er un fonds pour ame?liorer la prise en charge et l’accompagnement des victimes, un renforcement des moyens de lutte contre le proxe?ne?tisme et une accentuation des actions de pre?vention pour les jeunes. N’oublions pas aussi les 2 articles (2 sur 21) qui concernent le client. L’interdiction d’achat d’acte sexuel contre de l’argent (1500 euros) et en cas de re?cidive, 3000 euros d’amende et obligation de suivre un petit stage de sensibilisation. (Comme les de?linquants de la route.)" 

mC : La semaine dernière, vous avez reçu Jean-Pierre Masson, bâtonnier de Besançon et Barbara Romagnan, députée du Doubs, lors d'un colloque. Comment ça s'est passé ?

Mouvement du Nid : "Le bilan est tre?s positif et le concours de Mai?tre Masson nous a largement aide?s pour mobiliser ces confre?res. Lui-me?me e?tait tre?s sensible a? cette cause.

Quant a? l’intervention de Barbara Romagnan, elle a e?te? tre?s appre?cie?e d’autant plus qu’elle faisait partie de la de?le?gation aux droits des femmes et a? l’e?galite? des chances entre les hommes et les femmes sur le renforcement de la lutte contre le syste?me prostitutionnel dans le cadre du rapport d’information de Maud Olivier. Elle a pu ainsi re.pre?cise? l’objectif de cette loi et l’urgence de faire voter cette loi pour prote?ger les victimes du syste?me prostitutionnel.

Quand on parle de prostitution, on a souvent tendance a? opposer les personnes victimes de la traite et les personnes dites « libres ». Malheureusement, dans les deux cas, la prostitution reste bien souvent une violence et une atteinte a? la valeur et la dignite? de l’e?tre humain." 

Les actions du mouvement du nid :

  • Rencontre sur les lieux de prostitution
  • Accompagnement administratif, sanitaire et social des personnes prostitue?es/ou en
  • insertion
  • Animation d’ateliers de?die?s a? l’insertion
  • Pre?vention dans les e?tablissements scolaires et centres de formation
  • Action de sensibilisation du grand public
  • Action de formation des diffe?rents acteurs pouvant e?tre en lien avec ce public
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Un nouveau magazine sur la Haute-Saône débarque en kiosque

À travers son nouveau magazine "Haute-Saône authentique", Eric Lejeune rend hommage à la Haute-Saône. Disponible depuis vendredi 24 mai 2024 et jusqu’au mois de septembre chez les marchands de journaux du Doubs et de toute la Bourgogne – Franche-Comté, ce magazine de 100 pages décrit les différents aspects de ce département voisin.

“Le Tube à Essais” : qu’y a-t-il derrière ce nouveau projet du Hacking Health Besançon ?

En septembre 2024, Hacking Health Besançon lancera sa société coopérative d’intérêt collectif (SCIC), baptisée "Le Tube à Essais". C’est dans le bâtiment Bioinnovation de Temis Santé que ce projet prendra vie, déjà soutenu par de nombreux partenaires, du domaine public comme la Région Bourgogne – Franche-Comté ou du privé.

Flamme olympique dans le Doubs : un très lourd dispositif de sécurité prévu le 25 juin

À l’occasion du troisième comité de pilotage relatif à la sécurité du passage de la flamme olympique dans le Doubs le 25 juin 2024, l’équipe préfectorale a tenu une conférence de presse lundi 27 mai, en présence des représentants des forces de l’ordre, afin de présenter les mesures de sécurité mises en place sur les différents sites du parcours.

Une cérémonie pour “donner du sens à l’héritage de la Résistance” à la Citadelle

À l’occasion de la journée nationale de la Résistance, une cérémonie commémorative a eu lieu lundi 27 mai 2024 à la Citadelle de Besançon aux poteaux des fusillés de l’Esplanade Denise Lorach en présence de la sous-préfete, de la maire de Besançon, de la rectrice d’académie et de nombreux élus et membres de l’autorité. 

3e Coupe du monde des jeunes bergers : la Bourgogne – Franche-Comté, hôte de la compétition

Du 25 mai au 1er juin 2024, c’est en France que se dérouleront les épreuves de la troisième Coupe du monde des jeunes bergers. Vingt-neuf candidats issus de 17 pays du monde entier joueront le prix de champion sur plusieurs épreuves. Ces épreuves sont réparties sur des étapes itinérantes, dont une à Charolles, en Bourgogne - Franche-Comté.

Sondage – Pensez-vous que les Jeux olympiques et paralympiques de Paris sont une bonne chose pour la capitale et la France ?

Cet évènement international qui se tiendra pendant du 26 juillet au 11 août et du 28 août au 8 septembre 2024 à Paris est le sujet de nombreuses critiques et inquiétudes, comme c’était le cas avant les JOP de Londres, de Rio ou de Tokyo : transports en commun, eau potable, sécurité, prix des billets et des logements, pollution, impact sur la population parisienne, budget, gentrification, conditions des bénévoles, etc. Et vous, pensez-vous que les JOP à Paris sont une bonne chose pour la France ? C’est notre sondage de la semaine.

Journée internationale d’action pour la santé des femmes : quels services existent-ils au CHU de Besançon ?

Cinq mois avant l’ouverture de son hôpital de jour santé de la femme, le CHU de Besançon veut démontrer à nouveau son engagement en la matière. Célébrée depuis 1987, la journée internationale d'action pour la santé des femmes le 28 mai 2024 donne l’occasion d’un tour d’horizon des outils et dispositifs qui existent pour les accompagner, quel que soit leur parcours de vie, à Besançon.

Journée du bien-être animal à Besançon : les associations invitées à se faire connaître…

La Ville de Besançon organisera une journée dédiée au bien-être animal le samedi 5 octobre 2024 entre 10h00 et 17h00 à l’Hôtel de Ville. Dans ce cadre, la collectivité met à disposition des associations qui luttent en faveur de la cause animale un espace d’échanges afin qu’elles puissent présenter leurs actions au public présent.
 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 15.37
légère pluie
le 29/05 à 12h00
Vent
3.98 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
80 %