Alerte Témoin

L’université de Franche-Comté décerne le titre de Docteur Honoris Causa au Pr Ramata Bakayoko-Ly

Publié le 18/12/2019 - 09:16
Mis à jour le 18/12/2019 - 09:16

Jacques Bahi, président de l’université de Franche-Comté, a remis vendredi 13 décembre 2019 lors d’une cérémonie solennelle au conservatoire du Grand Besançon, le titre de Docteur Honoris Causa au professeur Ramata Bakayoko-Ly, ministre de la Femme, de la Famille et de l'Enfant de Côte d'Ivoire, en présence du professeur Macha Woronoff-Lemsi, vice-présidente de l’université de Franche-Comté et de Jean-François Chanet, recteur de la région académique Bourgogne - Franche-Comté et chancelier des universités.

PUBLICITÉ

Créé en 1918, le titre honorifique de Docteur Honoris Causa est considéré comme l’une des plus prestigieuses distinctions décernées par les établissements français d’enseignement supérieur et de recherche. Il permet à une université de souligner l’œuvre d’une personnalité étrangère éminente ou son implication dans une communauté.

"Madame la Ministre, ce titre Honoris Causa vient confirmer le modèle inspirant que vous êtes en tant que femme africaine, en tant que chercheuse internationale, en tant que ministre ivoirienne, modèle pour toutes les femmes, pour les jeunes générations et ce, au-delà des frontières de la Côte d’Ivoire et du continent africain, sur notre territoire. Penser la réussite au féminin et l’égalité femmes-hommes de manière multiculturelle, transfrontalière et universelle, là est l’enjeu, là est le symbole. Vous êtes ce symbole et je suis très honoré de pouvoir vous décerner ce titre. Merci de nous montrer la voie" s’est exprimé Jacques Bahi, Président de l’université de Franche-Comté, dans son discours.

Qui est le professeur Ramata Bakayoko-Ly ?

Née le 29 juin 1955 à Abidjan, Ramata Bakayoko-Ly fait très tôt le choix de la voie scientifique et s’oriente vers des études supérieures en médecine. Après l’obtention de son doctorat en chirurgie dentaire à l’université Paris Diderot en 1980, elle poursuit sa formation avec trois certificats d’études supérieures. En 1985, elle soutient son doctorat en sciences odontologiques à l’université Paris Descartes et devient chef du département d’odonto-stomatologie pédiatrique de l’université de Cocody. Agrégée du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES) en 1990, elle sera titularisée Professeur des universités en 1994.

Vice-doyenne de la Faculté d’odonto-stomatologie de 1991 à 1995, le Professeur Ramata Bakayoko-Ly est ensuite nommée vice-présidente de l’université de Cocody, chargée de la coordination des enseignements, de la recherche, de la vie universitaire et de l’insertion professionnelle. Elle y crée alors le département de santé publique, le laboratoire de santé publique, plantes médicinales et cariologie, et contribue à la mise en œuvre de la réforme Licence-Master-Doctorat (LMD).

Forte de ses convictions, le Professeur Ramata Bakayoko-Ly poursuit son parcours. Pendant six ans, de 2006 à 2012, elle fut membre du Conseil scientifique de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF). En cette qualité, elle a présidé la Commission Régionale d’Experts du Bureau Afrique de l’Ouest de l’AUF. Elle est également, depuis 2004, présidente du jury de la section odonto-stomatologie du concours d’agrégation de médecine, pharmacie, odonto-stomatologie, médecine vétérinaire et productions animales du CAMES.

En 2012, le Professeur Ramata Bakayoko-Ly devient la première femme accédant aux fonctions de président de l’université Félix-Houphouët-Boigny (ancienne université de Cocody). Consciente des enjeux de la recherche pour le développement économique de son pays, elle est à l’origine de la création du Pôle scientifique et d’innovation qui a pour objectif de mettre en relation l’université avec le monde industriel.

Reconnue par le gouvernement ivoirien, elle est nommée en 2016, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique de Côte d’Ivoire où elle poursuit sa politique de développement de la recherche. En juillet 2018, après un remaniement ministériel, la confiance du gouvernement lui est renouvelée et elle est nommée Ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant.

Le Professeur Ramata Bakayoko-Ly a obtenu plusieurs prix et reconnaissances de niveau national et international tel que le Prix d’excellence Henri Konan Bédié du meilleur enseignant en odonto-stomatologie. Présidente de la Commission scientifique de l’Institut international de l’eau et de l’environnement (2iE), vice-présidente du Conseil d’administration du Centre régional d’évaluation en éducation, en environnement et en santé et d’accréditation en Afrique, elle est également membre de plusieurs institutions internationales (Académie des sciences d’Outre- Mer...). Elle est, en octobre 2018, lauréate du Prix RUFORUM (Forum régional des universités pour le renforcement des capacités en agriculture).

Le Professeur Ramata Bakayoko-Ly a largement contribué au développement de la recherche en Côte d’Ivoire. Elle est l’auteur d’une centaine de publications et a encadré une cinquantaine de thèses. Ses travaux visent essentiellement à apporter des solutions relatives à la santé bucco-dentaire en Côte d’Ivoire et plus globalement en Afrique. Elle est à l’initiative de la création d’une ONG pour promouvoir la santé bucco-dentaire.

Investie et impliquée, le Professeur Ramata Bakayoko-Ly est également membre du Réseau des femmes responsables de l’enseignement supérieur de l’espace francophone de l’AUF et de l’Observatoire national de l’équité et du genre de Côte d’Ivoire. Elle fait également partie du Conseil d’orientation stratégique du Fonds panafricain d’impact dédié à l’éducation du Groupe Investisseurs et Partenaires.

Pionnière dans ses recherches universitaires et dans ses responsabilités politiques, dotée d’un véritable sens de l’intérêt général, le Professeur Ramata Bakayoko-Ly a consacré plus de la moitié de son parcours professionnel au monde universitaire et au développement de la recherche au service de tous.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Harcèlement au collège Xavier-Marmier : « nous demandons au rectorat de revenir sur sa décision » (collectif AED)

Après la "journée blanche" de jeudi pour protester contre la modification par le rectorat de Besançon d'une sanction contre deux élèves après un cas de harcèlement scolaire, le collectif AED Besançon (assistant d'éducation) a souhaité réagir ce vendredi 21 février 2020 suite "aux propos tenus par les représentants du rectorat".

« Journée blanche » dans un lycée de Pontarlier après un cas de harcèlement scolaire

Mise à jour ce 21 février 2020 • Les enseignants d'un lycée de Pontarlier (Doubs) ont organisé ce jeudi 20 février 2020 une "journée blanche" pour protester contre la modification par le rectorat de Besançon d'une sanction contre deux élèves après un cas de harcèlement scolaire, a-t-on appris auprès des enseignants.

Collège Diderot : le recteur maintiendra « en partie » les moyens alloués aux enseignants référents

Après une opération "collège mort" lundi, puis une journée de grève ce mardi, au collège Diderot à Besançon, le recteur de l'académie a convoqué la presse mardi 18 février pour y répondre et annoncer le maintien "en partie" des moyens dans cet établissement du réseau d'éducation prioritaire (REP+).

Planoise : « Collège Mort » à Diderot

Les parents n'ont pas envoyé leurs enfants au collège Diderot lundi 17 février 2020 à Besançon pour protester contre la perte des postes d'enseignants référents en éducation prioritaire renforcée (Rep+) de Planoise. Mardi, ce sont les enseignants qui seront en grève avant une marche dans les rues du quartier en fin de journée. Dans le Doubs, la baisse des moyens dans les secteurs sensibles provoque également la grogne à l'école Mandela de Bethoncourt et au Collège Lou Blazer de Montbéliard.

Baisse des dotations horaires au collège Diderot : Anne Vignot apporte son soutien au personnel

Comme nous le dénonçait le Snes FSU dans un article en date du 6 février dernier, les moyens vont baisser pour la rentrée 2020 dans les collèges et lycée. Ce 16 février 2020, Anne Vignot, candidate à l'élection municipale de Besançon, souhaite apporter son soutien aux personnels du collège Diderot.

Orientation : programme 2020 des portes ouvertes des collèges, lycées et universités en Franche-Comté…

Futurs collégiens, lycéens et étudiants doivent penser à leur avenir notamment en visitant des établissements et choisir celui qu'ils considèreront comme le meilleur… Voici le calendrier 2020 des portes ouvertes en Franche-Comté. De nombreux rendez-vous sont au programme ce samedi 15 février 2020.

« Mise à pied » d’un professeur à Dole : une mobilisation prévue mardi 18 février

Le syndicat CGT du lycée Duhamel de Dole a tenu alerter l'opinion publique le 12 février 2020  dans le cadre de la "mise à pied" d'un professeur suite à sa "participation à la contestation des épreuves d'E3C". Les organisations syndicales, SNES-FSU, Snuep-FSU, CGT Educ’Action, SUD Education, Unsa Education et SNFOLC se mobiliseront le mardi 18 février à partir de 11h45 Avenue Charles Laurent Thouverey à Dole. Pour rappel,  Une pétition a été mise en ligne.

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 5.73
partiellement nuageux
le 23/02 à 3h00
Vent
3.3 m/s
Pression
1031 hPa
Humidité
74 %

Sondage