L’université de Franche-Comté décerne le titre de Docteur Honoris Causa au Pr Ramata Bakayoko-Ly

Publié le 18/12/2019 - 09:16
Mis à jour le 18/12/2019 - 09:16

Jacques Bahi, président de l’université de Franche-Comté, a remis vendredi 13 décembre 2019 lors d’une cérémonie solennelle au conservatoire du Grand Besançon, le titre de Docteur Honoris Causa au professeur Ramata Bakayoko-Ly, ministre de la Femme, de la Famille et de l'Enfant de Côte d'Ivoire, en présence du professeur Macha Woronoff-Lemsi, vice-présidente de l’université de Franche-Comté et de Jean-François Chanet, recteur de la région académique Bourgogne - Franche-Comté et chancelier des universités.

Créé en 1918, le titre honorifique de Docteur Honoris Causa est considéré comme l’une des plus prestigieuses distinctions décernées par les établissements français d’enseignement supérieur et de recherche. Il permet à une université de souligner l’œuvre d’une personnalité étrangère éminente ou son implication dans une communauté.

"Madame la Ministre, ce titre Honoris Causa vient confirmer le modèle inspirant que vous êtes en tant que femme africaine, en tant que chercheuse internationale, en tant que ministre ivoirienne, modèle pour toutes les femmes, pour les jeunes générations et ce, au-delà des frontières de la Côte d’Ivoire et du continent africain, sur notre territoire. Penser la réussite au féminin et l’égalité femmes-hommes de manière multiculturelle, transfrontalière et universelle, là est l’enjeu, là est le symbole. Vous êtes ce symbole et je suis très honoré de pouvoir vous décerner ce titre. Merci de nous montrer la voie" s’est exprimé Jacques Bahi, Président de l’université de Franche-Comté, dans son discours.

Qui est le professeur Ramata Bakayoko-Ly ?

Née le 29 juin 1955 à Abidjan, Ramata Bakayoko-Ly fait très tôt le choix de la voie scientifique et s’oriente vers des études supérieures en médecine. Après l’obtention de son doctorat en chirurgie dentaire à l’université Paris Diderot en 1980, elle poursuit sa formation avec trois certificats d’études supérieures. En 1985, elle soutient son doctorat en sciences odontologiques à l’université Paris Descartes et devient chef du département d’odonto-stomatologie pédiatrique de l’université de Cocody. Agrégée du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES) en 1990, elle sera titularisée Professeur des universités en 1994.

Vice-doyenne de la Faculté d’odonto-stomatologie de 1991 à 1995, le Professeur Ramata Bakayoko-Ly est ensuite nommée vice-présidente de l’université de Cocody, chargée de la coordination des enseignements, de la recherche, de la vie universitaire et de l’insertion professionnelle. Elle y crée alors le département de santé publique, le laboratoire de santé publique, plantes médicinales et cariologie, et contribue à la mise en œuvre de la réforme Licence-Master-Doctorat (LMD).

Forte de ses convictions, le Professeur Ramata Bakayoko-Ly poursuit son parcours. Pendant six ans, de 2006 à 2012, elle fut membre du Conseil scientifique de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF). En cette qualité, elle a présidé la Commission Régionale d’Experts du Bureau Afrique de l’Ouest de l’AUF. Elle est également, depuis 2004, présidente du jury de la section odonto-stomatologie du concours d’agrégation de médecine, pharmacie, odonto-stomatologie, médecine vétérinaire et productions animales du CAMES.

En 2012, le Professeur Ramata Bakayoko-Ly devient la première femme accédant aux fonctions de président de l’université Félix-Houphouët-Boigny (ancienne université de Cocody). Consciente des enjeux de la recherche pour le développement économique de son pays, elle est à l’origine de la création du Pôle scientifique et d’innovation qui a pour objectif de mettre en relation l’université avec le monde industriel.

Reconnue par le gouvernement ivoirien, elle est nommée en 2016, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique de Côte d’Ivoire où elle poursuit sa politique de développement de la recherche. En juillet 2018, après un remaniement ministériel, la confiance du gouvernement lui est renouvelée et elle est nommée Ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant.

Le Professeur Ramata Bakayoko-Ly a obtenu plusieurs prix et reconnaissances de niveau national et international tel que le Prix d’excellence Henri Konan Bédié du meilleur enseignant en odonto-stomatologie. Présidente de la Commission scientifique de l’Institut international de l’eau et de l’environnement (2iE), vice-présidente du Conseil d’administration du Centre régional d’évaluation en éducation, en environnement et en santé et d’accréditation en Afrique, elle est également membre de plusieurs institutions internationales (Académie des sciences d’Outre- Mer...). Elle est, en octobre 2018, lauréate du Prix RUFORUM (Forum régional des universités pour le renforcement des capacités en agriculture).

Le Professeur Ramata Bakayoko-Ly a largement contribué au développement de la recherche en Côte d’Ivoire. Elle est l’auteur d’une centaine de publications et a encadré une cinquantaine de thèses. Ses travaux visent essentiellement à apporter des solutions relatives à la santé bucco-dentaire en Côte d’Ivoire et plus globalement en Afrique. Elle est à l’initiative de la création d’une ONG pour promouvoir la santé bucco-dentaire.

Investie et impliquée, le Professeur Ramata Bakayoko-Ly est également membre du Réseau des femmes responsables de l’enseignement supérieur de l’espace francophone de l’AUF et de l’Observatoire national de l’équité et du genre de Côte d’Ivoire. Elle fait également partie du Conseil d’orientation stratégique du Fonds panafricain d’impact dédié à l’éducation du Groupe Investisseurs et Partenaires.

Pionnière dans ses recherches universitaires et dans ses responsabilités politiques, dotée d’un véritable sens de l’intérêt général, le Professeur Ramata Bakayoko-Ly a consacré plus de la moitié de son parcours professionnel au monde universitaire et au développement de la recherche au service de tous.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

L’ENSMM classé 41e sur 130 écoles au palmarès de l’Usine Nouvelle

L’Usine Nouvelle vient de paraitre et a classé l’ENSMM à la 41ème place, soit une progression de 11 places par rapport au classement publié en 2020 ! Pour rappel, L'Usine Nouvelle est un magazine hebdomadaire français de presse écrite du Groupe Industrie Services Info consacré à l'économie et aux technologies dans le monde industriel.

143 affiches contre les violences sexistes et sexuelles exposées au tribunal de Besançon 

Le parquet de Besançon accueille une exposition inédite ce mois de février 2021. Des élèves de collèges, lycées et post bac de l'académie de Besançon ont réalisé des affiches dans le cadre du concours pour la prévention contre les violences sexistes et sexuelles. Les lauréats seront récompensés le 8 mars prochain. 

Covid-19 : le test salivaire arrive dans les établissements scolaires

Depuis lundi 22 février 2021, les tests salivaires pour dépister la Covid-19 sont distribués dans les écoles. L'objectif du Premier ministre est d'effectuer 200.000 tests par semaine à réaliser par la salive plutôt que le nez. Un test plus pratique et moins désagréable pour les plus jeunes enfants. Comment ça marche ?

« Islamo-gauchisme »: Plus de 600 universitaires demandent la démission de Frédérique Vidal

Plus de 600 membres de l'enseignement supérieur ont demandé samedi 20 février 2021 la démission de leur ministre de tutelle, Frédérique Vidal, dans une tribune publiée dans le Monde, lui reprochant de "faire planer la menace d'une répression intellectuelle" sous couvert d'enquête sur "l'islamo-gauchisme".

Les Josettes donnent un coup de pouce aux étudiants à Besançon

Créée en septembre 2020, l'association bisontine Les Josettes a pour objectif de venir en aide aux étudiant.e.s en difficulté, en particulier en cette période de grande précarité pour certain.e.s. La prochaine distribution de produits d'hygiène et de vêtements est prévue le 25 février à l'UFR SLHS (fac de lettre) à Besançon.

Covid-19: le protocole sanitaire allégé dans les écoles, notamment sur le variant anglais

Un nouveau protocole sanitaire concernant les écoles de la maternelle au lycée a été récemment publié par le ministère de l'Education nationale modifiant notamment les règles qui imposent une fermeture de classe en cas de contamination par le variant britannique du Covid-19, a-t-on appris ce 15 février 2021.

L’Université de BFC vise une reconnaissance à l’échelle internationale

La crise sanitaire ne semble pas arrêter les projets de l'université de Bourgogne Franche-Comté. Cette dernière se définit comme une université fédérale mettant en lien les organismes de recherche. Elle espère également obtenir la labellisation "I-SITE" en juin 2021 tout en développant des formations à visée internationale appelées"Graduate School"...

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.95
peu nuageux
le 26/02 à 9h00
Vent
1.19 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
84 %

Sondage