Alerte Témoin

Plan de relance européen: 40 milliards de "subventions" pour la France

Publié le 22/07/2020 - 09:25
Mis à jour le 22/07/2020 - 09:31

L'accord conclu sur le plan de relance est pour l'Union européenne "le moment le plus important depuis la création de l'euro", a déclaré mardi 21 juillet 2020 Emmanuel Macron, quelques heures après la fin du sommet de Bruxelles. Cet accord d'un montant de 750 milliards d'euros, conclu mardi à l'aube, est le fruit d'un "travail de trois ans entre la France et l'Allemagne", a-t-il ajouté au journal de 20H de TF1.

Emmanuel Macron à Ornans
© D.Poirier

"Je veux que nos concitoyens mesurent l'importance de ce qui s'est passé pendant ces quatre jours et quatre nuits", a insisté le chef de l'Etat. "C'est le projet sur lequel les Francais m'ont fait confiance, que j'ai présenté en septembre 2017 à La Sorbonne. Nous nous sommes battus (...) C'est le moment le plus important de la vie de notre Europe depuis la création de l'euro", entré en circulation le 1er janvier 2002.

"40 milliards d'euros sur ce plan de relance"

Emmanuel Macron a confirmé que la France allait toucher "40 milliards d'euros sur ce plan de relance" et sera "le 3ème bénéficiaire en Europe", après l'Italie et l'Espagne. Cela "correspond à 40 % des dépenses" du plan de relance français évalué à 100 milliards, ce qui "veut dire que cet argent viendra de l'Europe sur notre budget sans que nous ayons besoin de le financer, ni par notre propre endettement ni par nos impôts", a-t-il détaillé.

Le plan de relance français, qui sera présenté le 24 août, servira à "financer l'emploi des jeunes", "nos petites et moyennes entreprises, nos artisans, nos commerçants", "le tourisme mais aussi la rénovation thermique des bâtiments", "l'hydrogène, les batteries électriques... tout ce qui va nous permettre de créer de l'emploi", a-t-il énuméré.

Ce n'est pas le contribuable français" qui "paiera" le plan de relance

Le chef de l'Etat a affirmé que "ce n'est pas le contribuable français" qui "paiera" le plan de relance, "parce que nous nous sommes engagés à créer de nouvelles ressources propres".

Il s'agit, a-t-il expliqué, de "pouvoir, au niveau européen, lever un impôt sur les grandes entreprises et les acteurs internationaux qui ne jouent pas le jeu de nos politiques". A la taxe sur le plastique, "une première ressource propre", il souhaite que s'ajoute "une taxe numérique pour les grands acteurs internationaux du numérique qui aujourd'hui ne payent pas d'impôts".

La deuxième piste est l'installation d'un "mécanisme carbone aux frontières", a-t-il ajouté en citant l'exemple de l'acier importé en Europe. "Lorsque nous importons de l'acier qui vient du bout du monde, qui est fait dans des conditions beaucoup moins vertueuses (qu'en Europe), il faut pouvoir mettre à nos frontières une taxe qui évite une concurrence déloyale" de "cet acier qui viendrait d'Inde, de Chine ou d'ailleurs".

"Cet impôt européen que nous allons bâtir ensemble permettra de rembourser cette dette que nous contractons", a affirmé Emmanuel Macron.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Ludovic Fagaut appelle l’adjoint à la sécurité à « endosser le costume »

"L’insécurité ne doit pas devenir la norme..."  Suite aux récentes violences et incivilités dans le secteur de la Cité des Arts, le leader de l'opposition au conseil municipal de Besançon, le LR Ludovic Fagaut, appelle dans un communiqué Benoit Cyprinani à endosser le costume d'adjoint à la sécurité.

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Macron débloque 10 millions d’euros pour les policiers travaillant la nuit

Au cours d'une visite surprise dans un commissariat parisien dans la soirée du lundi 27 juillet 2020, Emmanuel Macron a annoncé le versement d'une "indemnité spécifique" pour les policiers travaillant de nuit, pour un montant total de 10 millions d'euros. Il s'agit d'une des revendications exprimées par les syndicats de police lors de leur rencontre avec le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, le 20 juillet.

Climat : des mesures concrètes au menu du Conseil de défense écologique

La Convention citoyenne pour le climat trouve un début de traduction concrète : avant les lois prévues pour 2021, le gouvernement a annoncé lundi 27 juillet 202 de premières mesures "réglementaires" inspirées des propositions des 150 citoyens à l'issue du Conseil de défense écologique présidé par Emmanuel Macron, mais jugées timorées par les écologistes et des ONG.

« Concerts debouts » : plus de 1.500 structures signent une lettre ouverte au gouvernement

Depuis le 17 mars dernier, les festivals, les salles de concerts et de spectacles sont toujours fermés au public. Aujourd'hui, personne ne sait quand ils pourront rouvrir, le gouvernement reste vague sur ce sujet. Plusieurs dizaines de milliers d'emplois sont menacés. 1.500 structures et artistes ont signé une lettre ouverte au gouvernement pour demander "des perspectives claires et cohérentes en vue de la réouverture des salles de concerts".
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     14.87
    ciel dégagé
    le 07/08 à 3h00
    Vent
    1.32 m/s
    Pression
    1018 hPa
    Humidité
    91 %

    Sondage