Plan de relance européen: 40 milliards de "subventions" pour la France

Publié le 22/07/2020 - 09:25
Mis à jour le 12/02/2021 - 17:42

L'accord conclu sur le plan de relance est pour l'Union européenne "le moment le plus important depuis la création de l'euro", a déclaré mardi 21 juillet 2020 Emmanuel Macron, quelques heures après la fin du sommet de Bruxelles. Cet accord d'un montant de 750 milliards d'euros, conclu mardi à l'aube, est le fruit d'un "travail de trois ans entre la France et l'Allemagne", a-t-il ajouté au journal de 20H de TF1.

Archives  - Emmanuel Macron ©  D.Poirier
Archives - Emmanuel Macron © D.Poirier

"Je veux que nos concitoyens mesurent l'importance de ce qui s'est passé pendant ces quatre jours et quatre nuits", a insisté le chef de l'Etat. "C'est le projet sur lequel les Francais m'ont fait confiance, que j'ai présenté en septembre 2017 à La Sorbonne. Nous nous sommes battus (...) C'est le moment le plus important de la vie de notre Europe depuis la création de l'euro", entré en circulation le 1er janvier 2002.

"40 milliards d'euros sur ce plan de relance"

Emmanuel Macron a confirmé que la France allait toucher "40 milliards d'euros sur ce plan de relance" et sera "le 3ème bénéficiaire en Europe", après l'Italie et l'Espagne. Cela "correspond à 40 % des dépenses" du plan de relance français évalué à 100 milliards, ce qui "veut dire que cet argent viendra de l'Europe sur notre budget sans que nous ayons besoin de le financer, ni par notre propre endettement ni par nos impôts", a-t-il détaillé.

Le plan de relance français, qui sera présenté le 24 août, servira à "financer l'emploi des jeunes", "nos petites et moyennes entreprises, nos artisans, nos commerçants", "le tourisme mais aussi la rénovation thermique des bâtiments", "l'hydrogène, les batteries électriques... tout ce qui va nous permettre de créer de l'emploi", a-t-il énuméré.

Ce n'est pas le contribuable français" qui "paiera" le plan de relance

Le chef de l'Etat a affirmé que "ce n'est pas le contribuable français" qui "paiera" le plan de relance, "parce que nous nous sommes engagés à créer de nouvelles ressources propres".

Il s'agit, a-t-il expliqué, de "pouvoir, au niveau européen, lever un impôt sur les grandes entreprises et les acteurs internationaux qui ne jouent pas le jeu de nos politiques". A la taxe sur le plastique, "une première ressource propre", il souhaite que s'ajoute "une taxe numérique pour les grands acteurs internationaux du numérique qui aujourd'hui ne payent pas d'impôts".

La deuxième piste est l'installation d'un "mécanisme carbone aux frontières", a-t-il ajouté en citant l'exemple de l'acier importé en Europe. "Lorsque nous importons de l'acier qui vient du bout du monde, qui est fait dans des conditions beaucoup moins vertueuses (qu'en Europe), il faut pouvoir mettre à nos frontières une taxe qui évite une concurrence déloyale" de "cet acier qui viendrait d'Inde, de Chine ou d'ailleurs".

"Cet impôt européen que nous allons bâtir ensemble permettra de rembourser cette dette que nous contractons", a affirmé Emmanuel Macron.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Covid: Macron s’entretient avec une quinzaine de maires par visio jeudi

Emmanuel Macron réunit ce jeudi 15 avril 2021 vers 16h en visioconférence une quinzaine de maires "représentatifs des territoires et des sensibilités politiques" pour faire un point sur la crise sanitaire et l'épidémie du Covid-19. Il  présidera ensuite une réunion avec une dizaine de ministres pour examiner les protocoles de réouverture. 

La troisième vague « n’est pas derrière nous », la situation se dégrade en Franche-Comté

La troisième vague de l'épidémie de Covid-19 "n'est pas derrière nous" et le "pic des hospitalisations n'est pas atteint" malgré des "signaux encourageants", a rapporté mercredi  Gabriel Attal. Le porte parole du gouvernement parle d'une  "évolution qui paraît plus dégradée" dans les départements de l'Est de la région : Haute-Saône,  Doubs,  Territoire de Belfort et Jura.

J. Odoul : « Je ne suis pas blonde, moi !  » Une remarque qui ne passe pas…

"Je ne suis pas blonde, moi !" : la petite phrase du candidat RN à l'élection régionale en Bourgogne-Franche-Comté face à Florence Portelli, vice-présidente LR de la région Ile-de-France fait le buzz. Julien Odoul y est accusé de sexisme primaire. Il s'en défend et parle d'un trait d'humour populaire.

Ce que vous devez savoir sur les élections régionales et départementales 2021

Initialement prévues en mars 2021, les élections régionales et départementales seront programmées les 20 et 27 juin 2021, avec des aménagements (campagnes dématérialisées encouragées, vote par procuration facilité, accélération de la vaccination pour les assesseurs, généralisation de l'ouverture des bureaux jusqu'à 20 heures). Ce qu'il faut savoir…  

Régionales et Départementales : décalage d’une semaine, meeting en plein air et vaccination des assesseurs ?

Jean Castex a obtenu ce 13 avril 2021 l'aval massif de l'Assemblée au maintien en juin des élections départementales et régionales, mais décalées aux 20 et 27 juin, avec des protocoles renforcés face à l'épidémie du Covid-19, après une polémique sur une consultation directe et in extremis des maires.

Annulation des festivals cet été : le sénateur Perrin écrit à la ministre de la Culture…

En 2021, le festival des Eurockéennes de Belfort est annulé pour la deuxième année consécutive en raison de l'épidémie de Covid-1. Le sénateur du Territoire de Belfort a écrit, le 9 avril dernier, à la ministre de la Culture, un courrier relatif aux attentes des forces organisatrices des festivals "à jauge debout".

Régionales : le Premier ministre devrait proposer de décaler le scrutin d’une semaine fin juin

Le Premier ministre Jean Castex va proposer mardi13 avril 2021 au parlement que les élections régionales et départementales aient bien lieu au mois de juin, "peut-être en décalant" le deuxième tour au 27 juin, selon le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.49
légère pluie
le 19/04 à 12h00
Vent
2.9 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
43 %

Sondage